Économie, Écologie...

Budget européen : le dérapage accroît la rigueur en France

L’europe nous coute de plus en plus cher….

Article des Echos

La contribution française à l’Europe est augmentée de 837 millions en 2013. Il faudra trouver autant d’économies ailleurs pour respecter le gel des dépenses.

Une contrainte de plus sur le budget 2013. Le gouvernement a déposé ce mercredi soir un amendement au projet de loi de Finances, examiné jeudi en deuxième lecture à l’Assemblée,

qui augmente de 837 millions d’euros la contribution française au budget européen, désormais fixée à 20,43 milliards l’année prochaine. Cette contribution n’étant « que » de 19 milliards en 2012, la hausse atteint donc près de 1,5 milliard d’euros (près de 7 %).

Cette augmentation est liée au dérapage du budget de l’Union en 2012, entériné ce mercredi par le Parlement européen, qui a approuvé une série d’ouverture de crédits (6,7 milliards en tout, dont une partie payée par la France). Dérapages qui seront assumés par les Etats membres début 2013.

Autant d’économies supplémentaires

Les raisons sont variées : 670 millions d’aides à l’Italie (tremblement de terre en Emilie-Romagne), hausse de 4,4 milliards des fonds structurels (fonds social, fonds de développement régional, fonds de cohésion), aide au développement rural, à la compétitivité, etc. « Ces renforcements participent à la mise en oeuvre des conclusions du Conseil européen des 28 et 29 juin 2012 visant à relancer la croissance en Europe et à développer les actions porteuses d’emploi, de croissance et d’innovation », appuie le gouvernement.

Revers de la médaille : il faudra réaliser autant d’économies supplémentaires en 2013 pour respecter le gel en valeur absolue des dépenses de l’Etat (la contribution à l’Europe figure dans l’assiette de la norme dite du « zéro valeur »). Les ministères verront donc leurs budgets, déjà très serrés, amputés de plus de 800 millions en cours d’année. « Il faudra identifier très vite dans la réserve de précaution des crédits à annuler. Ce seront des efforts importants », souligne-t-on à Bercy.

Lire la suite

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE