Cambadélis crache le morceau : les frontières n’ont plus de sens, fin de la France !

Extraordinaire aveu du nouveau chef du PS, Jean-Christophe Cambadélis : « les frontières n’ont plus de sens aujourd’hui ! ».

MONTAGECAM-DES-f6490

Certes, l’ancien trotskiste a toujours été internationaliste et citoyen du monde, et a toujours considéré le patriotisme comme du fascisme (sauf celui du FLN en Algérie, et partout où on lutte contre la France). Mais qu’il ose annoncer une telle énormité, à quelques jours de l’élection européenne, est grandiose.


« Marine Le Pen est nationaliste » par Europe1fr

Extraordinaire aveu du nouveau chef du PS, Jean-Christophe Cambadélis : « les frontières n’ont plus de sens aujourd’hui ! ».

Certes, l’ancien trotskiste a toujours été internationaliste et citoyen du monde, et a toujours considéré le patriotisme comme du fascisme (sauf celui du FLN en Algérie, et partout où on lutte contre la France). Mais qu’il ose annoncer une telle énormité, à quelques jours de l’élection européenne, est grandiose.

Lui qui voulait se planquer, lors du grand débat du 22 mai, et envoyer Martin Schulz, pour ne pas porter le chapeau d’un naufrage du PS, c’est raté.

Car si les frontières n’ont plus de sens, ce jour, il doit annoncer la couleur : IL N’Y A DONC PLUS DE FRANCE, NOTRE PAYS SE DISSOUT DANS UNE EUROPE FEDERALE OU ELLE PERD CE QUI LUI RESTE DE SOUVERAINETE ET DEVIENT UNE PROVINCE DE L’EUROPE.

On sait que c’est le projet, mais jusqu’à ce jour, aucun socialiste n’avait osé cracher le morceau. Les Verts, eux, osent annoncer le programme. Ainsi Emmanuelle Cosse disait-elle carrément qu’il fallait en finir avec le sentiment national, et aller vers une Europe fédérale.

Présent sur le plateau, ce jour, Florian Philippot disait : Je préfère quand c’est avoué. Grâce à Camba, c’est fait, les socialistes ont accouché !

Si les frontières n’ont plus de sens, il faut donc laisser la libre installation à chaque être humain, sans le moindre contrôle. A une période où la France est submergée par l’immigration, avec toutes ses conséquences dramatiques pour le quotidien de nos compatriotes et nos finances, Cambadélis nous dit : encore davantage, et sans aucune limite. Comme disait son copain Attali, « la France est une auberge, on y entre librement, et on sort quand on veut ».

Si les frontières n’ont plus de sens, c’est la grande loi de la jungle, au niveau économique, plus aucune politique protectionniste, même au niveau européen, n’a de sens. En avant pour le grand Transatlantique, encore davantage élargi.

Vive la concurrence libre et non faussée !

Encore merci à Cambadélis pour cette grande franchise, grâce à lui, le PS va peut-être descendre sous les 10 %, dimanche prochain.

Bernard Bayle

Débat complet :