Carquefou (44) : des drones sont utilisés par les trafiquants pour livrer en prison

« Comme toujours, les trafiquants ont un coup d’avance, ils utilisent nos failles sécuritaires en profitant de la technologie. » Le syndicat local pénitentiaire Force ouvrière pousse un coup de colère. Dans un communiqué, SLP-FO informe que, jeudi matin 28 novembre, « un premier drone a été découvert au pied de la maison d’arrêt de Carquefou (près de Nantes). Coup de vent ou maladresse ? Ils ont perdu un drone, mais la livraison a été bien assurée avant. »

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Dans l’après-midi, c’est pendant les promenades qu’un second drone a atterri dans la cour. « Les voyous aiment les challenges », ironise SLP-FO. « Des drones qui passent au-dessus de nos têtes, alors que des travaux de sécurisation » ont été réalisés, pour 400.000 €, et que « des agents ont été ponctionnés sur les effectifs journaliers » pour assurer la sécurité de l’établissement. […]

Ouest-France