Cenon : Une ex-conseillère municipale socialiste condamnée à de la prison ferme !

Les média ont parfaitement relayé le dernier opus anti-mariniste. En revanche, ils ignorent le livre de Dalongevile, « Rose Maffia » qui démonte le système maffieux mis en place par le PS dans le Nord-Pas-de-Calais. Il ne faudrait pas déranger les nuits du candidat choisit par le système avec de vilaines histoires de corruption.

Mais heureusement la justice de ce pays fonctionne encore un peu. Et elle vient de condamner Samira Guerra, à trois ans de prison (dont un an ferme) pour faux et escroqueries.

L’ancienne « Directrice du pôle de coordination des dispositifs contractuels à la Ville de Cenon » avait escroqué 41 000 euros à deux associations : L’Association de création et réalisation d’idées par les jeunes (Acri), et l’association Pass’port. Très engagée dans le milieu associatif de gauche, Samira Guerra déclarait en 2005 à la Fédération Léo Lagrange (proche du PS) :

« Nous ne cherchons pas à avoir des Cenonnais formatés, mais des Cenonnais qui acceptent la différence et contribuent à l’enrichissement de la dynamique sociale » !

Cenon, comme de nombreuses villes dirigées par la gauche, pratique une politique de subventions très généreuse, dont a su profiter largement Samira Guerra. Mais ce n’est pas la première affaire touchant la ville de Cenon dirigée par le socialiste Alain David.

En 2011, Laïla Merjoui, 1ère adjointe socialiste de la mairie de Cenon, était condamnée à trois mois de prison avec sursis par la Cour d’appel de Bordeaux, dans une affaire de « violences habituelles sur mineur de moins de 15 ans ».

Si cela continue on va devoir pousser les murs de nos prisons pour y loger les élus PS et UMP. En attendant, notre rubrique corruption s’épaissit.


La lutte contre la corruption selon François… par lessuper0s