Charlotte d’Ornellas sur le retour des djihadistes en France : « Ils savaient très bien quelles sont les échelles de peine des pays dans lesquels ils se sont engagés.