Politique

Chirac condamné à 2 ans de prison avec sursis… et pour Delanoë ce sera combien ?

Le tribunal correctionnel de Paris a condamné jeudi 15 décembre Jacques Chirac à deux ans de prison avec sursis dans l’affaire des emplois fictifs de la ville de Paris. L’ancien président a été reconnu coupable de « prise illégale d’intérêts », d' »abus de confiance » et de « détournement de fonds publics ». L’ancien chef de l’Etat, âgé de 79 ans et absent au procès, a la possibilité de faire appel.

Le volet jugé à Paris concerne 21 emplois rémunérés par la mairie de Paris de 1990 à 1995, alors que Jacques Chirac était maire de Paris. Selon les juges d’instruction qui ont renvoyé l’ancien président en correctionnelle, les personnes employées auraient en réalité servi à renforcer la campagne électorale du RPR à la présidentielle de 1995, remportée par Jacques Chirac.

On attend que la justice se penche maintenant sur les emplois fictifs de Delanoé.