Politique

Christian Bourquin, président PS du conseil régional Languedoc-Roussillon : Deux mois de prison avec sursis !

Et encore un. Cette fois c’est du côté de l’Hérault que la justice a décidé de mettre un baron du féodalisme PS à l’amende. Le super cumulard président du conseil régional Languedoc-Roussillon, comparaissait avec trois autres personnes, pour des faits remontant à 1999, lorsqu’il était président du Conseil général des Pyrénées-orientales. Il est soupçonné d’avoir influencé la décision du Conseil général en faveur de la société Synthèse d’un de ses proches, Pascal Provencel (militant socialiste ), pour l’obtention du marché de la communication de l’institution. Présumé innocent tant qu’il n’a pas été définitivement condamné, Christian Bourquin risque deux mois de prison avec sursis.
La même peine a été requise contre Provencel, et des amendes de 5.000 euros avec sursis et 3.000 euros avec sursis respectivement contre Jean-Pierre Lanotte, ancien directeur des affaires financières et juridiques du conseil général, et Pierre Bolte, responsable des achats du Conseil général à l’époque.

Il faut souligner que Christian Bourquin vient d’être réintégré au PS, après en avoir été écarté pour avoir figuré sur la liste Frêche, alors que le PS présentait une liste officielle.

Dommage !. Encore raté. Délibéré le 12 janvier prochain.