Comment la France a délivré un visa Erasmus à « Islam Allouche », un djihadiste accusé de crimes de guerre en Syrie

Majdi Mustafa Nema, alias Islam Allouche, a été mis en examen en France fin janvier. Le Syrien était inscrit dans un institut de recherche français avec le programme Erasmus+ et disposait d’un visa en règle.

Ancien haut responsable d’un groupe salafiste syrien, il a été mis en examen en France puis écroué fin janvier. Reste une question: comment Majdi Mustafa Nema, alias Islam Allouche, a-t-il obtenu un visa pour la France? Qu’est-ce qui a permis à un homme, accusé depuis par la justice française d’«actes de torture et complicité», «crimes de guerre» et «complicité de disparitions forcées», de s’inscrire dans un institut de recherche français avec le programme Erasmus+ et un visa en règle? Le point sur une affaire pleine de zones d’ombre.

(…) D’après une source proche du dossier, il était «inconnu des services du ministère de l’Intérieur» et disposait de neuf identités différentes.

Le Figaro