Communautarisme : l’islamophile et ami du Qatar, Nicolas Sarkozy déjeune avec Boubakeur à la mosquée de Paris

Sarkozy rêve de revenir dans le jeu politique. Comme il l’a toujours fait, il commence par caresser dans le sens du poil les communautés religieuses. Normal pour celui qui prônait une laïcité plus ouverte, qui se faisait le chantre du communautarisme et qui a fait entrer plus d’immigré en France que ne l’a fait la gauche.

dalil-boubakeur-richard-prasquier-nicolas-sarkozy

Nicolas Sarkozy a déjeuné, lundi, à la Grande Mosquée de Paris avec le recteur Dalil Boubakeur, qui est aussi le président du Conseil français du culte musulman (CFCM).

L’ancien président de la République, qui a été définitivement libéré lundi de l’affaire Bettencourt, en bénéficiant d’un non-lieu, n’a fait aucune déclaration à la presse, ni à l’entrée ni à la sortie de la mosquée située dans le Ve arrondissement. C’est sous l’impulsion de Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, que le CFCM a été créée en 2003. Dalil Boubakeur, qui l’avait présidée à ses débuts, est redevenu, en juin dernier, président de cette instance censée représenter les musulmans de France mais minée par des crises à répétition.