Comprendre l’arnaque de la dette. (vidéo)

Le discours sur le remboursement de la dette est culpabilisateur. On laisse entendre que se serait parce que nous dépensons trop. Que nous vivons au-dessus de nos moyens. L’objectif est de nous faire consentir aux sacrifices que nous allons devoir faire pour sauver le système.
Or qui est responsable de la dette ?. Nous ou le système qu’on nous demande de sauver ?
Pour répondre à ces questions il faut s’intéresser au mécanisme de captation financière à l’origine de la dette : la Banque de France détenait autrefois le privilège de créer la monnaie nécessaire au pays, mais, en 1973, l’Etat a transféré son droit régalien de création monétaire au système bancaire privé qui consent à lui prêter, mais avec intérêt ! (1)
Avant d’équilibrer ses dépenses et ses recettes, l’Etat a besoin de disponibilités (comme un salarié demande une avance sur salaire) ; les intérêts de ces emprunts s’accumulent d’année en année et conduisent à la dette actuelle de plus de 1 600 milliards d’euros.

Il n’y aurait pas cette dette publique si l’Etat avait conservé son droit de création monétaire, au lieu d’emprunter à des investisseurs institutionnels… qui s’enrichissent au dépens des contribuables que l’on va solliciter pour régler l’addition ! Le transfert des charges ne se fait pas entre générations, mais entre couches sociales.

Ce système est très bien expliqué dans le livre « La dette publique, une affaire rentable, à qui profite le système ? »publié en 2008.
Il vous est résumé dans cette interview d’André-Jacques Holbecq l’un des deux auteurs du livre:


L'arnaque de la dette – Holbecq par khalem-session

(1) Nous avions déjà parlé de cette loi. Voir:
Notre pays ne mérite déjà plus son triple « AAA… mais il y a un accord aujourd’hui entre le gouvernement et les agences de notation (vidéo)

L’explosion de la zone euro en perspective ? ( Vidéos )