Conférence de Marine Le Pen : « La France face au défi terroriste »

Quand je suis né il y avait 60 mosquées. C’était il y 40 ans. Aujourd’hui il y en a plus de 3000 construites, plus de 400  en chantiers et presque autant de mosquées clandestines. Je ne parle même pas des écoles musulmanes dont une grande partie sont hors contrats.
Si dans les années 80 on m’avait dit qu’un jour des islamistes feraient près de 300 morts et plus de 600 blessés en 5 ans en France, je ne l’aurais jamais cru.
Et pourtant sous le quinquennat de Hollande les islamistes ont tué les spectateurs d’un concert de rock, les dessinateurs célèbres d’un journal emblématique; ils ont égorgé un prêtre mais aussi un couple de gendarme sous les yeux de leur enfant; ils ont écrasé sous les roues d’un camion des femmes, des enfants, des vieillards… ect…ect…

Le bilan est effrayant. C’est un désastre. Jamais depuis la seconde guerre mondiale nous avons connu une telle situation. Nous sommes colonisés et attaqués sur notre sol. L’avenir de nos enfants est hypothéqué par des choix politiques mortifères.

Or, mise à part Marine Le Pen, aucun candidat à cette présidentielle ne semble avoir pris la mesure du chaos qui s’annonce. Pire: l’ensemble des candidats de la gauche détournent les yeux, cherchent à imposer leur sujets économiques et sociaux dans l’espoir de ne pas avoir à se justifier sur les liens qu’ils entretiennent avec l’islam.
Ils sont irresponsables et fous. Rien ne les sépare de Daladier, Laval ou Pétain. Ils montrent à l’occasion de cette présidentielle toute la lâcheté qui caractérise les collabos.

Si par malheur l’un de ces candidats immigrationistes et islamo-compatibles devenait président grâce aux votes d’une majorité de français, alors ces derniers n’auront plus aucune excuse et devront assumer l’expansion de l’islam en France.

Je le répète: Nous pouvons toujours changer d’économie, mais un changement de peuple est irréversible. Le peuple français est devant un choix crucial soit il se lève soit il se couche.