Conférence de presse de Marine Le Pen : « Traité budgétaire européen : les Français exigent un référendum ! » (vidéo)

A l’occasion d’une conférence de presse – que peu de média ont relayé – Marine Le Pen ( jusqu’ici seule représentante d’une rassemblement patriote) a présenté la nouvelle campagne du FN pour s’opposer au traité budgétaire européen, avec des cartes postales déjà affranchies pour l’Elysée et réclamant un référendum sur le sujet.
Une initiative bien venue après la trahison de François Hollande qui avait pourtant déclaré durant sa campagne électorale: Je n’accepterai jamais que, au nom du contrôle des budgets nationaux, au nom de la coordination de la politique budgétaire, la Cour de justice européenne puisse être juge des dépenses et des recettes d’un État souverain.
D’autant que selon les derniers sondages, les français déclarent à 67 % que l’Union européenne va « plutôt dans la mauvaise direction », et que 45% des sondés pensent que l’euro a été un handicap face à la crise. Ils n’étaient que 34 % à le penser en août 2010. (source : Figaro)

Voter pour le traité de stabilité budgétaire c’est se jeter de façon définitive dans le gouffre. La France n’aura plus aucune souveraineté, et aucun homme politique n’aura la maitrise de notre avenir.
Ce que s’apprête à faire le PS aura la même conséquence qu’un putch. Le peuple français ne sera plus libre chez lui.

Il en va d’abord de notre souveraineté nationale, et donc au final de la démocratie. Quoi que puisse en dire le Conseil constitutionnel, au sujet duquel Marie-France Garaud rappelait récemment ce mot de François Mitterrand : « On les dit serviles, ils ne sont qu’obéissants », le Traité budgétaire mettra sous tutelle budgétaire la France.
Les Français ne seront plus vraiment libres de l’utilisation de leurs impôts, et ce sont les choix dogmatiques de commissaires européens ne dépendant pas du peuple mais de lobbies financiers qui guideront la politique de la nation.

Voir la vidéo qui suit (questions des journalistes comprises) ou lire le texte de la conférence de presse.