Archives par mot-clé : Agnès Buzyn

selon Fox News Le #coronavirus aurait été développé dans un laboratoire à Wuhan, où des scientifiques menaient des études risquées à partir de chauves-souris

Fox News est une télé proche de Trump. Cependant les service secrets angalis serait arrivé à la même conclusion. Ajoutons que ce laboratoire à wuhan est issu d’une collaboration avec la France. Il a été inauguré en 2017 par le PM Bernard Cazeneuve, la ministre de la Santé Marisol Touraine et Yves Lévy, président de l’INSERM époux d’Agnès Buzyn. Voir le site officiel : https://cn.ambafrance.org/Voyage-officiel-du-Premier-Ministre-en-Chine-visite-du

L’ancienne ministre de la santé Agnès Buzyn craque : « Quand j’ai quitté le ministère, assure-t-elle, je pleurais parce que je savais que la vague du tsunami était devant nous.»

[…] Plus intrigant, Agnès Buzyn affirme avoir pris conscience très tôt de l’ampleur de la crise à venir. “Le 11 janvier, j’ai envoyé un message au président sur la situation”, indique l’ex-ministre. Elle assure même avoir prévenu Édouard Philippe dès le 30 janvier pour l’avertir “que les élections ne pourraient sans doute pas se tenir”. Pourtant, quand la candidature Griveaux s’est effondrée, l’ex-ministre de la Santé a quand même quitté le ministère de la Santé pour tenter l’aventure électorale. […]

Source

Et donc Agnès Buzyn reconnait avoir menti aux français depuis le début. Elle avoue que rien n’était préparé et qu’elle savait dés le commencement le danger que représentait l’apparition du virus en Chine. Quand on vous dit que nous sommes devant le plus grand scandale sanitaire et politique de l’Histoire….. Il faut que les partis politiques demandent une enquête parlementaire sur la gestion de cette crise depuis le mois de janvier, et si on découvre qu’il y a eu une quelconque dissimulation de la vérité alors il faut engager une procédure de destitution du chef de l’Etat.

Voir notre archive quand Agnès Buzyn minimisait la crise : Coronavirus : Quand Agnes Buzyn prétendait que le virus avait très peu de chance de passer les frontières.


« Je me demande ce que je vais faire de ma vie. » Agnès Buzyn vient de rentrer chez elle. Elle vient de « fermer la porte du QG » de sa campagne parisienne et a posé son sac, seule, « effondrée », dit-elle. Elle pleure, vraiment. Ce sont des larmes lourdes, de fatigue, d’épuisement, mais aussi de remords. Elle se confie « Quand j’ai quitté le ministère, assure-t-elle, je pleurais parce que je savais que la vague du tsunami était devant nous. Je suis partie en sachant que les élections n’auraient pas lieu. » A mots à peine cachés, l’ex-ministre de la santé reconnaît ce qui la déchire : fallait-il abandonner son poste en pleine tempête, alors qu’elle devinait le drame à venir ?

L’ancienne ministre de la santé se livre « Depuis le début je ne pensais qu’à une seule chose : au coronavirus. On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade. La dernière semaine a été un cauchemar. J’avais peur à chaque meeting. J’ai vécu cette campagne de manière dissociée. »

Source : https://letudiantlibre.fr/societe/lancienne-ministre-de-la-sante-craque-quand-jai-quitte-le-ministere-assure-t-elle-je-pleurais-parce-que-je-savais-que-la-vague-du-tsunami-etait-devant-nous-je-suis-partie-en-sac/

En visite dans un centre d’hébergement, la ministre de la Santé promet « aucune coupe dans le budget de l’accueil des migrants »

Et en même temps on baisse le budget de l’armée, augmente la CSG et on diminue les APL….


La ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, était à Ivry-sur-Seine mardi 1er août pour visiter un centre d’hébergement d’urgence pour migrants, ouvert il y a six mois. Les sénateurs et les élus locaux ont profité de cette visite pour interpeller la ministre sur le manque de moyens dédiés à l’accueil des réfugiés.

« Aucune coupe dans le budget de l’accueil des migrants » promet la ministre de la Santé

Continuer la lecture de En visite dans un centre d’hébergement, la ministre de la Santé promet « aucune coupe dans le budget de l’accueil des migrants »

Les petits arrangements de la nouvelle ministre de la santé

Agnès Buzyn (…) considère que les liens d’intérêt entre experts et laboratoires pharmaceutiques sont un gage de compétence. Plusieurs militants de la transparence comme le docteur Irène Frachon, à l’origine du scandale du Mediator, s’inquiètent auprès de Mediapart.

(…) Mediapart