Archives par mot-clé : Alain Juppé

Nicolas Bay (FN) accuse Estrosi et Juppé d’avoir financé des islamistes

L’attaque de Londres »montre que le risque zéro n’existe pas face au terrorisme islamiste, mais la tolérance zéro existe et on devrait l’appliquer », estime Nicolas Bay dans les 4 vérités ce jeudi matin.

« Quand les personnes sont en lien étroit avec des filières jihadistes, les conditions sont réunies pour les juger pour intelligence avec l’ennemi et les emprisonner », poursuit le secrétaire général du Front national.

« On a des pouvoirs publics comme Christian Estrosi à Nice et Alain Juppé à Bordeaux qui ont aidé, qui ont financé des structures islamistes telles l’UOIF », accuse-t-il. « Ils ont fait preuve, pour des raisons de clientélisme électoral, de bienveillance à l’égard de groupes qui sont directement rattachés à la mouvance islamiste et c’est très grave », assène le député européen.

FranceInfo

Valérie Pécresse de retour dans le giron de François Fillon

Fillon  gouvernera avec les tocards du Sarkozysme et les immigrationistes de Juppé.

La preuve que les primaires sont une grosse arnaque. Tout ce petit monde va se retrouver pour mener la même politique que celle qu’a mené Hollande puisque c’est la seul qui puisse être mené dans le cadre de l’Union Européenne.

Les électeurs de LR seront toujours des cocus.


Le candidat de la droite et la présidente de la région Ile-de-France, qui avait choisi de soutenir Alain Juppé, se sont vus ce lundi.

6278016_1-0-751388018_1000x625

La présidente de la région Ile-de-France, filloniste historique, lui avait pourtant préféré Alain Juppé pendant la campagne. Dans une interview au Figaro, le 1er novembre, elle avait expliqué son choix en estimant que le maire de Bordeaux serait le seul à pouvoir «battre Marine Le Pen à plates coutures». On connaît la suite de l’histoire et la fin de la campagne marquée par une victoire écrasante… de François Fillon. (…)

Au soir du second tour, Valérie Pécresse a laissé un message vocal sur le portable de François Fillon. Si le vainqueur de la primaire, Continuer la lecture de Valérie Pécresse de retour dans le giron de François Fillon

Le collectif contre l’Islamophobie sort un clip contre Fillon et pro-Juppé

Le ccif est une association musulmane financée par Georges Soros et présidée par Marwan Muhammad qui n’hésite pas à déclarer ce gendre de chose:

ccif-marwan-muhammad

Judith Waintraub évoque Alain Juppé et ses « accommodements raisonnables avec l’Islam »

Judith Waintraub (Le Figaro) évoque Alain Juppé et ses « accommodements raisonnables avec l’Islam ». Propos qu’il avait tenus dans une interview au Figaro et relus avant publication.

Juppé n’a toujours pas digéré les révélations sur son islamophilie

Appel d’associations musulmanes à voter Juppé:

« Ali Juppé » : les juppéistes dénoncent une « campagne nauséabonde de diffamation » sur les réseaux sociaux

Les accointances de juppé avec les frères musulmans sont avérées


Comment expliquer l’effondrement du maire de Bordeaux dans la dernière ligne droite de la primaire des Républicains? Les juppéistes ont une première explication. Invités à commenter ce lundi dans les matinales le score décevant d’Alain Juppé, arrivé loin derrière François Fillon, Jean-Pierre Raffarin et Valérie Pécresse ont tous deux dénoncé la déferlante ordurière orchestrée sur les réseaux sociaux par l’extrême droite et certains soutiens sarkozystes pour miner la campagne de celui qui fut longtemps le chouchou des sondages.

Sur France Inter, la présidente LR de la région Ile-de-France, qui avait abandonné François Fillon pour se rallier à Alain Juppé, s’en est pris « à la campagne nauséabonde de diffamation sur ses relations avec l’islamisme ». « On lui a reproché des compromissions avec l’islamisme et ça, ça a été un fil rouge de la campagne sur les réseaux sociaux, un fil rouge délétère qui a miné une partie de sa campagne », assure l’ancienne ministre de l’Enseignement supérieur.

Au même moment sur BFMTV, l’ancien premier ministre Jean-Pierre Raffarin se désolait qu’Alain Juppé ait été « victime de fausses accusations parfois graves » tandis que François Fillon avait lui été « protégé ».

(…) Huffington Post

Sarkozy joue la carte du « moi ou Le Pen »

Toujours plus distancé dans les sondages par Alain Juppé, Nicolas Sarkozy veut distiller l’idée que s’il n’est pas choisi fin novembre lors de la primaire de la droite, beaucoup se déporteront vers Marine Le Pen… Le « vote utile » comme argument de la dernière chance.
Nicolas Sarkozy au Zénith de Paris ce 9 octobre 2016 – capture d’écran BFMTV

« Je vous préviens, si Nicolas Sarkozy n’est pas élu, vous allez avoir des surprises ! » Marie-Anne Montchamp assaisonne la presse quelques minutes avant le début du meeting de ce 9 octobre et annonce la couleur. S’il est un peu tôt pour parler de meeting de la dernière chance, les sarkozystes, réunis au Zénith de Paris ce dimanche, jouent désormais la carte du vote utile face au péril frontiste. « Si on ne contient pas la colère du peuple, il n’y aura plus de limite en 2017 », ajoute l’ancienne ministre, persuadée qu’une défaite de l’ancien président fera glisser dans le camp de Marine Le Pen toute une partie des sympathisants de Nicolas Sarkozy. « De 30 à 35% des sympathisants de Nicolas Sarkozy pourraient se déporter sur Marine Le Pen », assure un conseiller, bien conscient des difficultés rencontrées par l’ancien chef de l’Etat, chaque jour plus distancé par Alain Juppé dans les sondages. Continuer la lecture de Sarkozy joue la carte du « moi ou Le Pen »