Archives par mot-clé : Alexis Corbière

Alexis Corbière se féléicite du succés de la fête à Macron en publiant une photo de… la coupe du monde.

Contacté par franceinfo dimanche, Alexis Corbière reconnaît une « erreur », et indique avoir « pris au premier degré une blague » que lui aurait fait un ami « lors de la soirée festive qui fêtait cette belle manif ». Le député a supprimé son tweet dans la matinée. Il a dans la foulée publié un nouveau message, n’incluant cette fois que des photos prises la veille.

Source

Alexis Corbière (FI) a été payé pour ses interventions médiatiques pendant la campagne présidentielle

On rappelle que Corbière est un prof payé par l’éducation nationale pour faire de la politique, et qu’il occupe, avec sa femme avocate et chroniqueuse télé pour Bolloré, un logement social…
A ce tarif là beaucoup de français pourraient se dire insoumis….

Pour rire un peu:

L’ancien porte-parole de campagne de Jean-Luc Mélenchon, Alexis Corbière, a touché 205 euros à chacune de ses interventions médiatiques pendant la campagne de 2017, révèle le quotidien Le Monde .

Le quotidien, qui a pu consulter les factures du compte de campagne du candidat de La France Insoumise à la dernière présidentielle, a ainsi remarqué que les factures de ces interventions médiatiques ont été réglées par l’Association de financement de la campagne présidentielle de Jean-Luc Mélenchon (AFCP JLM2017), avant d’être remboursées par l’Etat en tant que frais de campagne.

Selon Le Monde, chaque passage médiatique d’Alexis Corbière, qu’il s’agisse de télévision ou de radio, a été payé au tarif de 205 euros par jour. Les factures précisent qu’il s’agit de rémunérer le temps consacré à la « préparation et la lecture d’argumentaires » pour les Continuer la lecture de Alexis Corbière (FI) a été payé pour ses interventions médiatiques pendant la campagne présidentielle

Alexis Corbière et Raquel Garrido n’ont toujours pas quitté leur HLM

Il y a un peu plus de trois mois, le député de la France insoumise Alexis Corbière avait promis de quitter le logement social qu’il occupe depuis 2003 avec l’avocate et chroniqueuse Raquel Garrido. «C’est compliqué de trouver en deux semaines, mais oui, je vais habiter dans ma circonscription. Est-ce que ça aura lieu dans trois, quatre ou cinq mois, je ne peux pas vous dire», assurait-il à L’Obs en juin dernier. Mais, selon nos informations, quatre mois plus tard, non seulement il y habite toujours mais en plus, il ne répond pas aux courriers de son bailleur social. (…)

La France insoumise sans cravate à l’Assemblée: « Je n’ai pas envie qu’on m’impose un code vestimentaire », dit Corbière

Entre Ruffin qui annonce qu’il se paiera au smic (il a gavé de thune grâce au succès de son film et ses années passées à France Inter) et Corbière qui pense que s’habiller comme un clodo c’est rendre hommage au peuple, la France insoumise nous démontre qu’elle est constituée de rebelles n’ayant pas quitter l’adolescence.

Pour le gauchiste l’élégance et l’esthétique c’est trop bourgeois. Or s’ ils avaient vraiment fréquenté la classe populaire, ils sauraient que de tout temps les ouvriers aiment s’habiller beau lors de grandes occasions par respect pour eux et pour les autres.


« C’est le peuple qui rentre à l’Assemblée nationale. C’est en tout cas comme ça que nous l’entendons symboliquement. Il y des codes qu’on veut imposer », a déclaré ce mardi Alexis Corbière, député France insoumise de Seine-Saint-Denis. « J’ai fait campagne sans cravate et je n’avais pas de cravate sur mes affiches. Il m’arrive d’en porter mais je n’ai pas envie qu’on m’impose un code vestimentaire », a-t-il poursuivi.

Mélenchon propose d’adhérer à l’Alliance bolivarienne composée de Cuba, l’Iran, le Vénézuela

Quand je vois que 18% des gens sont capables de voter pour ces dingues, je me dis que nous sommes à la veille d’un suicide collectif!
Ce qui fait rêver Mélenchon et sa stasi: Le Vénézuela devenu depuis Chavez une dictature où la corruption et la misère gangrènent le pays, Cuba, une autre dictature socialiste qui il y a encore quelques années enfermait dans des camps les homosexuels et fusillait ses opposants, et l’Iran, république islamiste où l’antisémitisme est une religion….

Alexis Corbière/Front de gauche : un logement social pour un salaire de 4 000€ par mois (rediff)

21 novembre 2011

Alexis Corbière est l’un des bras droit de Mélenchon. Parfait petit apparatchik , il s’est dernièrement illustré pour avoir fait pression sur le maire du 16ème arrondissement, Claude Goasguen, afin qu’il interdise la participation de Christine Tasin et Pierre Cassen au salon du livre du B’nai Brith, et de facto qu’il censure le livre  » La faute du Bobo Jocelyn « . Dans son entreprise inquisitoriale, Alexis Corbière a pu compter sur la complicité de l’inénarrable journaliste trotskyste Abel Mestre.
Aujourd’hui on apprend que le Torquemada du petit père sans peuple bénéficie d’un logement social alors que ses rémunérations dépassent les 4 000 euros par mois.

C’est beau la morale de gauche !

Est-il normal que Corbière, avec ses revenus, bénéficie d’un logement social de la Ville de Paris ?

En mai dernier, il avait été accusé sur le site Agence Bretagne Presse d’occuper abusivement un logement social de la RIVP (Régie Immobilière de la Ville de Paris qui se présente comme « Ethique à travers nos actions guidées par les principes de transparence, d’équité et de respect du droit. Nous nous préoccupons de nos locataires les plus fragiles et des générations futures »…) alors qu’il gagne 4 000 euros mensuels pour son seul poste d’adjoint sans compter ses autres emplois, et que son épouse Raquel Garrido est avocate en droit international et gagne donc bien sa vie a priori.

Lire l’article sur Riposte laïque

Le Parti de gauche milite pour que les villes rendent hommage à Robespierre

Le secrétaire national du Parti de gauche, Alexis Corbière, s’offusque du projet de deux élus marseillais de débaptiser une place Robespierre dans le 9e secteur.

886221corbiere546«220 ans après sa mort, il crée encore le débat». Le secrétaire national du Parti de gauche , Alexis Corbière, est bien décidé à se faire l’avocat du révolutionnaire mort en 1794.

Surtout depuis que deux élus UMP de Marseille, Lionel Royer-Perreaut (maire du 9e secteur) et Guy Tessier (député), ont émis l’idée de débaptiser une place qui porte le nom du créateur de la devise «Liberté, Égalité, Fraternité.»

Objet de controverses sur son implication dans la guerre de Vendée, Maximilien de Robespierre n’est pas toujours porté dans le cœur des responsables politiques. À tort estime Alexis Corbière : «On raconte tout et son contraire à son sujet.» […]

Mais le secrétaire national du Parti de gauche veut que la réflexion concerne toutes les villes, notamment Paris et Lyon où aucune rue rappelle la mémoire du révolutionnaire. […]

Le Figaro

——–

Nota Bene : Pas étonnant que ce militant venu de l’extrême gauche la plus totalitaire tienne une nouvelle fois des propos négationnistes sur Robespierre. On rappelle que c’est lui qui voulait faire interdire les livres de Lorànt Deutsch. La gauche a toujours eu une passion pour les bourreaux et le totalitarisme. C’est même maladif.

Si Robespierre a joué un grand rôle dans l’histoire de la république française, ses exactions, sa haine, son intolérance, ses nombreux crimes, ses comités de salut public en fontt un précurseur de tout les pires dictateurs que la gauche a soutenu tout au long de son histoire. Or c’est cette vérité historique que la gauche s’emploie à cacher ou à maquiller depuis l’après guerre. Car pour la gauche les horreurs dont elle s’est rendue responsables sont des horreurs nécessaires à l’instauration du Bien et d’un nouvel homme, l’Être suprême dont rêvait Robespierre… et c’est cette philosophie qui fait sa matrice mortifère.

Robespierre, bourreau de la Vendée ? / L’ombre d’un doute / France 3 /

Affaire Méric : une vidéo confirme que Méric est l’agresseur d’Esteban. Retour sur une récuperation politique sordide.

C’est aujourd’hui une certitude. Grâce au témoignage de la vidéo surveillance, on sait que Esteban Morillon n’a fait que répliquer à l’agression dont s’est rendu coupable le jeune antifa, Clément Méric. Selon RTL la vidéo montre :

Clément Méric se précipiter vers Esteban Morillo, le meurtrier présumé, alors de dos, pour lui asséner un coup. Le skinhead se retourne alors et le frappe avec son poing en plein visage. Le militant d’extrême-gauche tombe immédiatement au sol, inconscient. Ces images permettent de confirmer l’identité du meurtrier. Elles excluent l’hypothèse d’un lynchage, montrent un Clément Méric provocateur et confortent la thèse du juge sur une mort accidentelle à la suite de coups donnés. Source: RTL

Plusieurs sources affirment que le jeune militant d’extrême gauche était très agressif. Sur le site de RMC l’éditorialiste avoue

On le voit en effet se précipiter dans le dos d’Esteban Mourillo afin de lui porter un coup à la tête alors que ce dernier est en prise avec deux autres assaillants.

(…) les images conforteraient le juge dans son idée qu’aucun lynchage du militant de gauche à terre n’a eu lieu. Enfin, il semblerait que ce nouvel élément aille donc dans le sens du juge qui n’a jamais cru à l’hypothèse du meurtre, penchant plus pour une mort accidentelle.

Sur le site du journal Le Point on apprend :

Toujours selon des témoignages concordants, les skins quittent le magasin en sortant à gauche afin de ne pas croiser les militants d’extrême gauche. Malheureusement, la bouche de métro est située sur la droite. Et c’est près d’elle que les jeunes gens se croisent et que tout dégénère. Selon nos informations, un certain Samuel (un des skins mis en examen) reçoit le premier coup. Les mêmes témoignages affirment : « Les mecs d’extrême droite ont cherché à échapper à l’affrontement, n’ont fait que se défendre, puis ont répliqué. » […]

Depuis le début de cette affaire, il a été révélé que le groupe d’extrême gauche cherchait à casser du facho. Il a notamment été démontré qu’une liste dans laquelle figuraient les noms et des photos d’Esteban et sa compagne Katia avait été mis en ligne  sur le site internet Vigilance Végane Antifasciste, très proche de la mouvance de Clément Méric. Ces éléments, aujourd’hui entre les mains de la police, peuvent laisser supposer que l’attaque des militants d’extrême gauche contre Esteban et son amie était programmée.

La thèse que nous avons soutenu était donc la bonne. Les militants d’extrême droite n’ont pas cherché la bagarre, et l’ont même évité. Le coup porté par Esteban au jeune Clément était donc de la légitime défense. Il n’y a donc aucune préméditation et aucun caractère politique contrairement à ce que la gauche a tenté de nous faire croire.

Une manipulation politique et un mensonge d’État : la gauche et ses média complices se sont une nouvelle fois fourvoyés dans les pires mensonges

Face à ces révélations, on ne peut que s’interroger sur la façon dont le pouvoir médiatique, l’État socialiste et toute la gauche ont cherché à instrumentaliser ce sordide fait divers.  Mis à la une de l’actualité suite à une manipulation orchestrée par le parti de Gauche, c’est sur la seule dénonciation du parti de Mélenchon que les média ont commencé leur travail de propagande, comme on peut le voir dans cette vidéo :

Très vite  la volaille qui fait l’opinion parle d’assassinat politique. La porte parole du Front Continuer la lecture de Affaire Méric : une vidéo confirme que Méric est l’agresseur d’Esteban. Retour sur une récuperation politique sordide.

Colonisation par l’argent du Qatar : Mélenchon va-t-il prendre les Français pour des imbéciles encore longtemps ?

Habitué au cirque Mélenchon, et à son double discours, je vais vous décoder le fonctionnement de ce Tartuffe que le système prend plaisir à présenter comme un rebelle.

Il fait, durant la campagne présidentielle, un ensemble de provocations contre celui qu’il appelle le « capitaine de pédalo », voire « Hollandréou », mais il appelle, dès le soir du premier tour, à voter pour lui, sans la moindre contre-partie. Fin du premier acte.

Il décide de se présenter à Hénin-Beaumont, pour, dit-il, terrasser « La bête immonde », Marine Le Pen. Il commence par allumer les socialos locaux, qui, entre nous, si on en croit l’ancien maire d’Henin-Beaumont, auteur du livre « Rosa Mafia » ne valent pas bien cher. Méluche, déchaîné, accuse ses anciens camarades socialistes de faire voter les morts, et d’être de vrais truands. Cela ne l’empêche pas, au soir du premier tour, où il se prend la fessée de sa vie, d’appeler à voter PS.

Apprenant que le Qatar va investir dans les banlieues, Mélenchon, qui, jusqu’à ce jour, n’a jamais eu mot contre la participation de Haouaria Hadj-Chikh dans l’Association nationale des élus locaux de la diversité (Aneld), découvre l’horreur de ce qu’il appelle la colonisation par l’argent !

http://www.leparisien.fr/politique/le-qatar-pour-melenchon-une-colonisation-par-l-argent-26-09-2012-2182407.php

Mais chez Mélenchon, il y a toujours deux discours. Côté cour, on condamne le Qatar, mais côté jardin, comme le confirme Haouaria Hadj-Chikh dans cette interview (voir vidéo), on se félicite de l’apport de l’émir dans l’économie française.

Cela commence à faire vraiment beaucoup. Mélenchon qui nous raconte qu’en France, il n’y a aucun problème problème avec l’islam, ni avec l’immigration, Mélenchon qui défend la viande halal et qualifie de raciste quiconque s’interroge sur un financement déguisé du culte, Mélenchon qui n’a jamais demandé à son lieutenant Corbière d’intervenir sur les prières musulmanes illégales, Mélenchon qui a couvert son Sancho Pança quand il a voulu faire interdire les Assises internationales sur l’islamisation de nos pays, Mélenchon qui a encore couvert son maire adjoint quand il a fait interdire Pierre Cassen et Christine Tasin d’un salon littéraire, et Mélenchon toujours qui, comme Hitler, regrette la victoire de Charles Martel à Poitiers, estimant qu’à cause d’elle, nous avons été privés de l’apport inestimable des disciples d’Allah…

Décidément, l’islamo-collabo est bien le rebelle préféré du système, même si, pour essayer de rester crédible, il doit tonner de temps en temps contre le Qatar…

Joël Locin 

Totalitarisme de gauche: Le Front de Gauche demande à la Ville l’arrêt de la promotion du « Métronome » de Lorànt Deutsch (MàJ)

RMC Eric Brunet 10/07/2012
Lorànt Deutsch vs William Blanc avec Jean Sévilla

Citations :

« J’aimerais juste resituer qui est ce garçon (Alexis Corbière, ndlr), qui est un militant du Front de Gauche ultra-engagé, et qui ne supporte pas l’idée qu’en racontant 2000 ans d’histoire de notre pays, on puisse aussi évoquer les dieux, les rois et les saints ! »

« C’est assez hallucinant : finalement, le reproche qu’Alexis Corbière me fait, c’est ce que lui-même inflige à l’histoire de France, à savoir d’imposer une vision unique, orientée et totalitaire de la vérité historique ! »

Le Métronome de Lorant Deutsch, succès de librairie qui revisite l’histoire de la capitale au gré du métro, est « orienté idéologiquement », a déclaré jeudi le groupe PCF-Parti de gauche du Conseil de Paris, qui veut que la Ville de Paris cesse d’en faire la promotion. Le groupe présentera un vœu en ce sens lors de la prochaine séance du Conseil de Paris. Lamentable !

L’ouvrage de Lorant Deutsch a été vendu « à près de 2 millions d’exemplaires » et a bénéficié d’une « forte promotion médiatique », souligne le vœu porté par Alexis Corbière, précisant que le comédien « a même été invité dans des écoles parisiennes où il a proposé des conférences basées sur ses travaux » et que le maire PS Bertrand Delanoë l’a décoré de la médaille Vermeil de la Ville.

« Or il y a un problème majeur », souligne M. Corbière, ce livre « contient de très nombreuses erreurs, affabulations et inventions historiques ». De plus, «

il propose une vision orientée répondant à une lecture idéologique assumée, pétrie de convictions religieuses de l’auteur (…) qui ne se cache pas d’être hostile à la République, particulièrement à la Révolution française et se dit nostalgique de la monarchie ».

Pour le groupe PCF-PG, « chacun peut écrire et publier ce qu’il veut »

mais « l’ouvrage de M. Deutsch et son adaptation télévisée (diffusée par France Télévisions) ne sont pas des outils pédagogiques qui peuvent être utilisés sans recul ni critique dans nos écoles ».

« C’est très inquiétant que la Ville ait abondé dans la ‘pipolisation’ culturelle et qu’elle soutienne un ouvrage contestable qui dénigre la Révolution et la Commune », a déclaré Danielle Simonnet, conseillère PG lors d’une conférence de presse de pré-Conseil.

Le groupe souhaite donc notamment que le Conseil de Paris demande que « cesse la promotion ‘acritique’ de la part de la Ville de Paris (sur son site, dans les écoles, etc.), » et que la Ville encourage et réalise des « outils pédagogiques grand public ».

Source

Note : Le PCF-PG osent dire que « chacun peut écrire et publier ce qu’il veut », mais ils devraient ajouter « à condition que ça nous plaise ». Rien d’étonnant de la part des coco-bobo.Précisons que Alexis Corbière, premier adjoint à la mairie du XIIe arrondissement, élu communiste au Conseil de Paris, est aussi un proche de Mélenchon. Il occupe un logement social alors que ses revenus mensuels sont supérieurs à 4000 euro. En s’attaquant à Lorant Deutsch, Corbière montre un nouvelle fois la dangerosité de la gauche stalinienne qu’il incarne. C’est ce même Torquemada des beaux quartiers qui avait voulu interdire les assises contre l’islamisation et qui était parvenu à empêcher la participation de nos camarades de riposte laïque à un salon du livre. Corbière a tout les aspects du censeur de gauche, mais malgré le mépris qu’il nous inspire nous nous devons de le remercier. Car son comportement dévoile à merveille la véritable nature de la gauche: totalitaire, affabulatrice, mensongère, négationniste, et hypocrite.

Mélenchon est le seul politique dont la malheureuse avocate, l’épouse Corbière, vit dans un logement social

Le duel entre Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen se poursuit devant les tribunaux. Demain, le président de Parti de Gauche répondra devant devant le Tribunal de Grande Instance de Paris à une plainte de la présidente du FN, qui n’avait pas appréciée que Mélenchon la qualifie, en pleine campagne, de « fasciste ». Selon Marine Le Pen, c’est une injure publique, selon l’avocate de l’ancien candidat à la présidentiel, c’est une caractérisation politique.

Deuxième manche du duel, le désormais célèbre « faux tract » reprenant une citation de Jean-Luc Mélenchon, et appelant à voter pour lui en arabe, aura une suite judiciaire. Le candidat de Front de Gauche et son avocate, Raquel Garrido, ont déposé plainte auprès de la justice, et cela se règlera en octobre, au tribunal correctionnel de Béthune.

L’avocat du Front national, Wallerand de Saint-Just, estime que sur ce dossier, Marine Le Pen est inattaquable, et que par contre, Raquel Garrido, qui a qualifié sa cliente de « délinquante », pourrait à son tour avoir des comptes à rendre à la justice.

Le tribunal tranchera donc dans quelques mois. Mais revenons sur Raquel Garrido, l’avocate de Jean-Luc Mélenchon. Dans la vie, elle est l’épouse de notre vieille connaissance Alexis Corbière, maire-adjoint du 12e arrondissement parisien, célèbre pour avoir demandé – vainement – l’interdiction des Assises internationales sur l’islamisation de nos pays, et pour avoir fait pression sur le maire du 16e arrondissement, Claude Goasguen, pour qu’il fasse annuler l’invitation faite par le Bnai Brith à Pierre Cassen et Christine Tasin pour y présenter leurs ouvrages, brillante démarche couronnée de succès.

Dans la vie quotidienne, Raquel Garrido est avocate de droit international. Elle affirme, dans une interview, avoir longtemps travaillé pour le syndicat Force Ouvrière, et avoir, pendant huit années, représenté la France à l’Organisation Internationale du Travail (OIT). Elle reconnaît également avoir beaucoup travaillé avec les gouvernements de la nouvelle gauche en Amérique latine.

Raquel Garrido : Je travaille depuis 3 ans comme avocate, spécialiste de droit international. Mon travail a donc une dimension multinationale puisque je suis amenée à travailler avec des personnes et situations très différentes. Je travaille beaucoup sur l’Amérique Latine.

Avant cela, j’ai été responsable des relations internationales dans une grande confédération syndicale (CGT-FO). Pendant 8 ans j’ai représenté la France à l’Organisation Internationale du Travail. J’ai aussi participé aux négociations de l’Organisation Mondiale du Commerce pour les négociations. J’ai été mis en place les relations avec les syndicats d’Amérique Latine, qui sont des syndicats d’un nouveau genre. J’ai aussi beaucoup travaillé avec les gouvernements de la nouvelle gauche en Amérique Latine.

Nous ne doutons pas que Raquel Garrido, d’origine chilienne, soit une vraie militante, mais il nous étonnerait qu’elle milite bénévolement. En effet, il est de notoriété publique que de telles fonctions se rémunèrent, et même souvent de manière fort juteuse. Ajoutons, comme Caroline Alamachère nous l’avait appris, que la bougresse possédait une société de production musicale, Misty Production, qui produisait essentiellement la sœur de Raquel Garrido. Cette société sera dissoute trois jours après que son existence ait été révélée. Donc, le moins qu’on puisse dire est que l’épouse Corbière ne paraît pas un cas social.

Son époux, maire-adjoint du 12e arrondissement, touche 4000 euros par mois d’indemnités d’élu, et continue à travailler – c’est lui qui le dit – comme enseignant, ce qui lui assure un salaire supplémentaire.

C’est pourtant ce couple, apparemment fort loin d’être nécessiteux, qui continue de bénéficier d’un logement social, à Paris… comme nombre de bobos parisiens de l’entourage de Bertrand Delanoé, ce qui ne les empêchait aucunement, sous Sarkozy, de réclamer la construction de davantage de logements sociaux ! L’argument donné par Alexis Corbière, pour justifier ce qui apparait comme un passe-droit difficilement défendable, serait qu’il n’est pas certain d’être réélu en 2014, et qu’il doit penser à l’avenir de sa famille ! Les salariés du privé, qui risquent de perdre leur emploi du jour au lendemain, apprécieront l’argument : conserver un logement social indu pour ne pas devenir SDF !

Nul doute qu’en faisant de Raquel Garrido son avocate contre Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon, véritable homme de gauche, fait également du social. En effet, le président de Parti de Gauche est à notre connaissance le seul homme politique de premier plan a prendre comme avocate une malheureuse qui vit dans un logement social. En outre, Raquel Garrido n’est pas une spécialiste des questions électorales, puisqu’elle officie dans le droit international, ce qui est un registre fort différent. Mais Mélenchon a préféré la prendre, malgré tout, sans doute afin de permettre à Maître Garrido et à son illustre époux Corbière d’avoir enfin les moyens de se payer un appartement avec un loyer conforme à leurs revenus.

C’est beau, la solidarité.

Paul Le Poulpe