Archives par mot-clé : Alexis Tsipras

Marine Le Pen : Mélenchon, « c’est Tsipras depuis hier »

Marine Le Pen, candidate FN à la présidentielle, a comparé mercredi Jean-Luc Mélenchon, qui a dit la veille qu’il ne voulait sortir ni de l’UE ni de l’euro, au Premier ministre grec Alexis Tsipras qui a dû accepter un plan de sauvetage financier du pays sous contrainte européenne.

« Mélenchon, c’est Tsipras là depuis hier, c’est Tsipras avant d’avoir lutté », a déclaré Marine Le Pen sur BFM TV – RMC.

« Il a indiqué que quoiqu’il en soit il irait négocier avec l’UE mais que de toute façon il conserverait tout, l’euro, l’UE, etc » a déclaré la présidente du FN, qui veut organiser au bout de six mois de négociations avec l’UE un référendum sur l’appartenance à celle-ci. »

« Le problème, c’est que quand vous allez négocier, et que vous faites pas le bras de fer, vous négociez à plat ventre », a dit Mme Le Pen. « D’après vous, qui gagne dans ce cas là ? », a-t-elle demandé.

Continuer la lecture de Marine Le Pen : Mélenchon, « c’est Tsipras depuis hier »

Grèce : Marine Le Pen craint une “capitulation” d’Alexis Tsipras (vidéo)

Ce vendredi 10 juillet sur RTL, Marine Le Pen a dit craindre une “capitulation en rase campagne” du Premier ministre grec.

Soit Alexis Tsipras effectue une capitulation et alors il sera le premier à avoir trahi son peuple, soit il fait ses propositions sachant que l’Allemagne ne les acceptera pas, et alors il faudra attendre quelques jours. Si c’est une capitulation c’est une mauvaise chose.

Marine Le Pen pense également qu’il n’est pas possible d’obtenir un arrêt de l’austérité en restant dans l’euro :

Si capitulation il y a, alors son opposition face aux créanciers de la Grèce aura été en carton-pâte. On ne peut pas obtenir un arrêt de l’austérité en restant dans l’euro. L’euro et l’austérité sont des frères siamois, c’est ou les deux, ou aucun des deux. On ne peut obtenir l’arrêt de l’austérité en restant dans l’euro.

 

Tripras : les créanciers grecs n’ont pas accepté le plan de réformes

Selon l’agence Bloomberg le premier ministre grec Alexis Tsipras aurait déclarait que les créancier auraient refusé le plan des réformes. Les craintes de voir la Grèce faire défaut et quitter la zone euro sont grandes.

Bloomberg reports Prime Minister Alexis Tsipras saying the international creditors didn’t accept the new Greek proposals prior to another round of negotiations on Wednesday. Fears are escalating Greece could default and leave the eurozone.

source