Archives par mot-clé : Alstom

Un rapport d’une commission d’enquête parlementaire prouve que Macron était à la manœuvre depuis 2012 pour vendre Alstom

On s’en doutait mais c’est confirmé. Voir la vidéo de présentation du rapport: http://videos.assemblee-nationale.fr/video.5923589_5ad9a726d39e3.presentation-a-la-presse-du-rapport-de-la-commission-d-enquete-sur-les-decisions-de-l-etat-en-matier-20-avril-2018

Alstom: Quand Marine le Pen dénonçait la grande braderie de notre industrie par Macron

Mariage de Siemens et d’Alstom : Pour Nicolas Dupon-Aignan il y a un soupçon de conflit d’intérêt entre Macron et la banque rothschild

Le scandale d’Etat où Macron a dézingué l’industrie française au profit des américains

Voir aussi: COMMENT MACRON A VENDU ALSTOM AUX AMÉRICAINS

Le leader d’En Marche! se présente comme un candidat nouveau, hors du système politique.

C’est peut-être justement pour ne pas qu’on lui rappelle qu’il a été secrétaire général de l’Elysée puis ministre de l’économie sous François Hollande et le moins que l’on puisse dire est que la défense des intérêts économiques français n’était pas sa priorité.

Il faut remonter à 2003 pour comprendre les faits.

Alstom, fleuron national industriel français, est sauvé in extremis de la faillite par l’Etat.

En avril 2014, on apprend que l’américain General Electrics veut racheter Alstom.

Sauf qu’Alstom n’est pas une entreprise comme les autres, elle vit de la commande publique.

Le ministre de l’économie de l’époque, Arnaud Montebourg, s’oppose alors naturellement à ce rachat. Continuer la lecture de Le scandale d’Etat où Macron a dézingué l’industrie française au profit des américains

Alstom: Quand Marine Le Pen prévoyait le démantèlement d’un des fleurons français. (vidéo)

Le groupe américain, qui a bouclé en novembre l’acquisition de la branche énergie d’Alstom pour 9,7 milliards d’euros, va supprimer plus de 10.000 emplois dans le monde, sur les 65.000 que compte Alstom Energy. Soit un salarié sur six. L’Europe est concernée au premier chef avec la perte de 6.500 postes en Allemagne, en Suisse, en Espagne et en Italie. La France n’est pas épargnée avec environ 800 emplois en moins (765 selon GE, 830 selon les syndicats), dont 500 à Levallois Perret et le reste à Massy, deux sites de région parisienne.

Le pire c’est que l’on apprend également que Macron était parfaitement au courant dés cet été de ce plan de licenciement car le chiffre de 10.000 emplois en moins était en effet présent dans les documents remis par la direction américaine à la Commission européenne afin d’obtenir son feu vert pour l’achat d’Alstom. Lire pour en savoir plus sur le sujet l’article de l’OBS

On  assiste donc au démantèlement d’un fleuron français .  Et cela se fait avec le consentement et le soutien du gouvernement. La gauche a une nouvelle fois menti aux salariés à grand coup d’opération de communication ( voir photo d’illustration de Macron avec sa casquette des ouvriers d’Alstom)

Ce scénario était totalement prévisible. En avril 2014 le FN en avait déjà esquissé le déroulement. Mais encore une fois Marine Le Pen fut la seule à se soucier du devenir de l’industrie française et de ses emplois. (voir aussi: ALSTOM : FLORIAN PHILIPPOT DÉFEND UNE SOLUTION FRANÇAISE).

Continuer à voter à gauche, c’est euthanasier la France.

Alors que Montebourg tenait lui un double discours. La preuve avec cette vidéo datant de mai 2014: Continuer la lecture de Alstom: Quand Marine Le Pen prévoyait le démantèlement d’un des fleurons français. (vidéo)

L’Etat vend 3,1% de GDF Suez pour financer une partie de l’achat d’Alstom

Arnaud Montebourg et Michel Sapin ont annoncé, ce mardi 24 juin, que l’Etat a cédé 3,1% du capital de la société dirigée par Gérard Mestrallet. Un opération qui lui rapportera 1,56 milliard d’euros.

arnaud-montebourg

L’Etat actionnaire commence à bouger pour financer l’entrée dans le capital d’Alstom. Le ministre des Finances et des Comptes publics Michel Sapin ainsi que le minsitre de l’Economie Arnaud Montebourg ont ainsi indiqué, ce mardi 24 juin, que l’Etat a vendu 3,1% de GDF Suez.

La vente représente 75 millions d’actions, ont précisé les deuxministres dans un communiqué commun. Au cours de clôture de mardi de 20,80 euros l’action, cette vente rapporterait 1,56 milliard d’euros….

BFMTV