Archives par mot-clé : AME

Jean-Jacques Bourdin ignore qu’un immigré peut bénéficier d’une retraite sans avoir cotisé. (vidéo)

Jean-Jacques Bourdin se présente comme l’homme libre des média français… c’est surtout l’homme le plus mal informé. Esclave de la bienpensance, Bourdin est loin d’imaginer qu’en France les travailleurs cotisent pour une retraite de misère alors que l’État offre l’ Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA) aux immigrés qui n’ont jamais cotisé.

Il faudrait dire à Bourdin que la générosité de l’État français est sans limite, et qu’il existe de nombreux dispositifs d’aide aux immigrés comme la CMU, l’AME, la CMUC, l’ASPA, l’ATA, l’AMS, la scolarisation gratuite des enfants….

En tant qu’homme libre, Bourdin devrait se poser une question : pourquoi aucun de ces dispositifs n’est concerné par le plan d’économie du gouvernement ?. Rien qu’en supprimant l’AME, on fait une économie… d’1 milliard.

 

« Il est impossible pour un étranger qui n’a pas travaillé en France de toucher une retraite française, ça c’est impossible ! Ou alors il est très fort ! » – Jean-Jacques Bourdin

En effet à partir de 60 ans s’ils ne “peuvent plus travailler” et « dans tous les cas à 65 ans« , ils peuvent toucher l’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA) soit 708 euros mois avec un simple permis de séjour. Et ce , sans jamais avoir travaillé en France ou ailleurs, et sans jamais avoir cotisé un centime.

retraite1

http://www.observatoiredessubventions.com/2011/des-etrangers-peuvent-toucher-une-retraite-en-france-sans-avoir-jamais-cotise/

http://www.immigration.interieur.gouv.fr/Asile/L-accueil-des-demandeurs-d-asile/Les-droits-sociaux-des-demandeurs-d-asile

(Voir la page 54 du document officiel)

Les clandestins ont 75% de réduction sur leur Pass Navigo

Valérie Pécresse, la présidente du groupe UMP au conseil régional estime que 125.000 personnes en situation irrégulière bénéficient de 75% de réduction sur leurs trajets.. Elle souhaite que cela cesse. parfait. Sauf que c’est l’UMP qui a mis au point cette gabegie. En effet :

 l’exécutif régional a rappelé que la tarification sociale dépend de la loi SRU et qu’en « 2004, le Stif (Syndicat des transports d’Ile-de-France) alors dirigé par l’Etat et le gouvernement Raffarin (UMP), a décidé d’étendre l’aide aux bénéficiaires de la CMU-C et de l’AME« . De plus, « en 2012, le groupe UMP, dirigé par Mme Pécresse, a voté la reconduction de la tarification sociale en Ile-de-France », a souligné la région, y voyant donc « un manque de cohérence »

Le JDD

Il n’en demeure pas moins que grâce à Valérie Pécresse nous avons appris que les clandestins pouvaient payer leur forfait navigo 4 fois moins cher qu’un français. Mais tout ça ne coute rien aux contribuables puisque c’est bien connu, l’immigration est une richesse….

C’est ce que confirme le site Navigo

Les bénéficiaires de la Couverture Maladie Universelle Complémentaire (CMU-C) ou de l’Aide Médicale de l’État (AME), ainsi que les membres de leur foyer, et les chômeurs titulaires de l’Allocation de Solidarité Spécifique (ASS) ne bénéficiant pas de la CMU-C, peuvent obtenir la Réduction Solidarité Transport, financée par la Région Île-de-France et le STIF.

Celle-ci permet l’achat de forfaits Solidarité Transport, Semaine ou Mois, vendus avec 75 % de réduction sur le tarif du forfait Navigo Mois et l’achat de carnets de Ticket t+ et de billets « Origine-Destination » (valables sur le RER et le réseau SNCF Transilien), en carnet ou à l’unité, avec 50 % de réduction.

  • Le forfait Solidarité Transport Mois, est délivré exclusivement sur carte Navigo et a les mêmes caractéristiques que le forfait Navigo Mois.
  • Les billets à tarif réduit restent des tickets magnétiques.
  • La carte Navigo, chargée du droit à Réduction Solidarité Transport, est nécessaire pour pouvoir les acheter et en justifier l’utilisation.
  • Le droit à réduction est attribué pour une durée de 1 à 12 mois, selon le type et la fin des droits sociaux. Il peut être ensuite renouvelé auprès de l’Agence Solidarité.

AME : « Les Sénégalais débarquent en charter à Roissy pour suivre une chimiothérapie »

Les Sénégalais débarquent en charter à Roissy pour suivre une chimiothérapie à l’hôpital Saint-Louis, les Chinois viennent se faire enlever la prostate, les insuffisants rénaux des pays de l’Est affluent en car pour profiter d’une dialyse… Et qui finance tout ça ? La France. » Si le Dr Didier Legeais, chirurgien urologue à Grenoble et vice-président de l’UCDF (Union des chirurgiens de France), affirme ne jamais refuser de soigner un patient, quelle que soit sa nationalité, il déplore que les pays d’origine ne prennent pas en charge ces opérations, souvent extrêmement coûteuses.

« Que les étrangers réclament nos compétences, c’est une excellente nouvelle, argue-t-il. Mais que les Français financent la santé de leurs voisins, n’est-ce pas stupéfiant ? Notre pays est devenu une véritable vache à lait médicale. »…

En cause, la « philosophie de supermarché », dénoncée par de nombreux Continuer la lecture de AME : « Les Sénégalais débarquent en charter à Roissy pour suivre une chimiothérapie »

Marion Maréchal-Le Pen demande à nouveau la suppression de l’AME (vidéo)

L’AME ( l’aide médicale d’État, un dispositif de prise en charge des dépenses de santé pour les étrangers ) va nous couter près d’un milliard d’euros cette année.  Marion Maréchal Le Pen vient une nouvelle fois de demander l’arrêt de cette gabegie. À l’heure où les français subissent un matraquage fiscal hors norme, que certaines personnes n’arrivent plus à se soigner et que la TVA va augmenter et donc plomber le pouvoir d’achat, cette requête semble logique et de bon sens. Pourtant les députés de l’UMPS s’y refusent. Il faut garder en mémoire que l’an dernier déjà les députés UMP s’étaient prononcés contre l’amendement n°376 de la loi de finances rectificative, déposé par les députés du Rassemblement Bleu Marine et visant à supprimer l’AME ou à en limiter le montant.

Encore une belle prestation de la députée du Vaucluse

communiqué de presse :

Ce mercredi 13 novembre sera discutée à l’Assemblée la mission santé du budget 2014. J’ai déposé un amendement visant à supprimer l’aide médicale de l’Etat, système de gratuité totale des soins pour les clandestins, comme je l’avais fait l’an dernier.

Le coût du dispositif a encore augmenté, officiellement 600 millions, mais d’ores et déjà on suppose que le chiffre en fin d’année devrait se rapprocher des 800 millions. Je demande à conserver la seule prise en charge des urgences médicales.

A cet endroit de l’examen du budget, l’UMP a déposé plusieurs amendements pour rétablir la procédure d’agrément préalable ou le forfait qui existait jusqu’en 2012 mais pas la suppression de l’AME, alors que plusieurs de ses dirigeants la réclamaient bruyamment. Or, aucune des mesures précitées n’avait enrayé la hausse des coûts et des bénéficiaires.

Le Front National a donc encore seul le courage de proposer les solutions qui s’imposent

Aide médicale aux étrangers : La facture explose

C’est marrant; en France il n’y a pas d’immigration mais on a mis en place plein de dispositifs financiers pour cajoler les immigrés…

– – – – – – – – – –

Un rapport parlementaire alerte sur l’explosion des dépenses médicales pour les sans-papiers et appelle à tout réformer.

Des dépenses de santé pour les étrangers les plus démunis, chaque jour plus nombreux, qui cheminent vers le milliard d’euros annuel.

eyrt

«Le système actuel de l’aide médicale de l’État (AME) est totalement à bout de souffle. Des adaptations marginales ne suffiront pas ; il convient de repenser globalement le dispositif en s’interrogeant sur sa philosophie même.

» Connu pour son franc-parler, le député UMP de Paris, Claude Goasguen, jette un sérieux Continuer la lecture de Aide médicale aux étrangers : La facture explose

Triplement du budget pour accueillir les clandestins entrés illégalement : 120 millions d’euros

Claude Goasguen déplore le manque d’anticipation du gouvernement actuel, alors que Mayotte, nouveau département français, devrait faire gonfler le nombre de bénéficiaires de l’AME. « J’ai demandé les chiffres pour Mayotte, la Guyane, la Seine-Saint-Denis, et je n’ai eu qu’un silence gêné », affirme-t-il. Le ministère assure de son côté lui avoir « répondu de façon totalement transparente ».

Le député s’inquiète aussi de l’enveloppe consacrée aux crédits d’urgence pour les étrangers en situation irrégulière entrés sur le territoire il y a moins de 3 mois. Celle-ci est passée de 40 millions d’euros, dans la loi de finances de 2013, à 120 millions d’euros prévus pour 2014.

Le quotidien du médecin

Clandestins : les incroyables dérives des subventions d’État

. L’aide médicale de l’État (AME) est un dispositif mis en place en 2000 par le gouvernement Jospin.

À l’origine, il s’agissait de permettre à un étranger sans ressources et en situation irrégulière d’être pris en charge par la Sécurité sociale sans avancer les frais médicaux, en cas de maladie grave, quand l’absence de soins immédiats risquait de mettre sa vie en danger. Mais l’AME a été aussi peu contrôlée que le reste des prestations sociales françaises…

En dix ans, son nombre de bénéficiaires devait augmenter de 188 %, concernant quelque 220 000 étrangers, pour un coût de 600 millions d’euros par an, multiplié quasiment par dix — 75 millions d’euros en 2000.

 

Surtout, les soins dispensés n’avaient plus rien à voir avec des soins d’extrême urgence. Continuer la lecture de Clandestins : les incroyables dérives des subventions d’État

Immigrationisme : CMU-C, AME et ACS une revalorisation exceptionnelle du plafond de ressources

Tiens on avait cru comprendre qu’il fallait faire des économies… l’immigration représente-t-elle une si grande richesse pour que l’on soit en mesure d’offrir aux immigrés un meilleur traitement social qu’aux Français ?????

La politique du grand remplacement s’affirme chaque jour un peu plus

– – – – – – – –

Un décret du 17 juin 2013 revalorise les plafonds de ressources prises en compte pour l’attribution des dispositifs suivants à partir du 1er juillet 2013 :

  • couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) et aide médicale de l’État (AME) : 8 592,96 € pour une personne seule,
  • aide à l’acquisition d’une couverture maladie complémentaire : 11 600,49 € pour une personne seule.

Voir plus sur Fortune

Cannes : Elles fraudent pour bénéficier des aides sociales et de l’AME

Une dizaine de salariées interpellées à Cannes et Nice. Avec de faux papiers portugais, elles touchaient des prestations sociales. Avec leurs vrais passeports, elles bénéficiaient de l’aide médicalisée.

C’est sans doute la partie émergée de l’iceberg. Mais les enquêteurs de la Brigade mobile de recherche cannoise ont mis le doigt sur une véritable filière azuréenne clandestine, en interpellant une dizaine de Cap-Verdiens à Cannes et Nice. Depuis plusieurs années, ceux-ci usaient de faux papiers pour obtenir des aides sociales. Et exploitaient leurs vrais passeports pour bénéficier de l’aide médicale d’État réservée aux plus démunis. […]

Nice Matin