Archives par mot-clé : André Bercoff

Gros CLASH sur l’immigration en Italie entre André Bercoff et Romain Goupil : «Va à Lampedusa et vois comment ils te recevraient !»

André Bercoff dénonce la désinformation des médias sur Alep (France Info)

André Bercoff dénonce sur France Info la désinformation des médias dans le traitement du conflit syrien, notamment la reprise d’Alep

– France Info, 15 décembre 2016, 20h

« Vlamidir Poutine a toujours eu la même politique. Vous savez pourquoi il gagne ? Parce qu’il joue aux échecs alors que nos amis Hollande et autres jouent au macramé. Et encore, quand je dis «macramé», je suis indulgent. »

Réagissant à Jannick Alimi (la rousse à sa droite, journaliste au Parisien qui tirait son chapeau à Hollande) : « Je ne tire absolument pas mon chapeau à Hollande d’avoir fait ce qu’il a fait, parce que dans ces cas-là, il faut savoir : ou on a la force de faire ce qu’on fait et de dire ce qu’on va faire, ou à partir du moment où la ligne rouge a été franchie (ndlr Obama avait promis de riposter en cas d’usage de bombes chimiques par le régime syrien mais n’a rien fait), à ce moment-là, il ne fallait pas le faire. Il ne fallait pas faire en sorte … On ne fait pas de sanctions Mistral & co (la France a annulé en 2015 la vente de Mistrals à la Russie) quand on voit que dans le problème de la Syrie – parce qu’il faut voir ce qu’est la Syrie, ce qu’est Alep, il y a une désinformation hallucinante actuellement sur Alep dont il faut parler. Je vous signale simplement quelque chose : je lis dans tous les médias qu’on parle de «l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme» qui donne les informations. Vous savez où il est l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme ? Il est à Coventry (Angleterre). Il y a 1 homme à Coventry qui est «l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme». Quelle est l’organisation internationale qui est à Alep Est ? Donnez-moi en une ! Personne ! Continuer la lecture de André Bercoff dénonce la désinformation des médias sur Alep (France Info)

Les réformes en trompe-l’œil du Président : 78% du bilan des banques est toujours destiné aux activités de marché

André Bercoff fait le bilan des promesses de campagne et des échecs de François Hollande un an après son élection à la présidence de la République. Extrait de “Moi, Président“.

544616ef

Ah, ces banques. Prédatrices. Voleuses. Avides. Se fichant comme d’une guigne du pauvre déposant qui lui confie le salaire de son labeur, en jouant au casino la confiance de millions de clients ignorant totalement les circuits empruntés par les sommes importantes ou minimes qu’ils ont confiées aux spécialistes autotamponnés de l’expertise financière. Pour parler franchement, votre argent m’intéresse. L’autre façon d’être une banque. Le bon sens près de chez vous.

Depuis l’ouragan des subprimes, la chute de Lehman Brothers, le gouffre du Crédit Lyonnais et les planétaires escroqueries de Bernard Madoff, chacun a compris que si la spéculation financière est au capitalisme ce que le bordel est à l’amour, l’impuissance citoyenne face à la rapacité des traders et des salles de marchés semble impossible à combattre. Il y eut évidemment des sanctions : on punit des caricatures qui volatilisent 5 milliards d’euros comme Jérôme Kerviel, mais on ne touche pas à un système qui demeure aussi opaque que risqué. (…)

Foin ici de moralisme. Il n’est pas question d’empêcher quiconque a envie de spéculer sur les hedge funds pour rafler cent fois la mise en vingt-quatre heures, ou aussi bien tout perdre, de se faire plaisir. En revanche, il ne serait pas mauvais que ceux qui n’ont pas envie de jouer leur patrimoine et celui de leurs enfants à la roulette russe sachent d’emblée quel type d’activité exerce leur banque. D’où l’engagement de «Moi, président», en dépit des protestations des banquiers qui jurent, la main sur le coeur, ne jamais proposer à leurs clients un choix spéculatif sans leur en détailler pédagogiquement les risques et les dangers. Continuer la lecture de Les réformes en trompe-l’œil du Président : 78% du bilan des banques est toujours destiné aux activités de marché