Archives par mot-clé : anne hidalgo

Marine Le Pen accuse la mairie de Paris et le groupe LR d’avoir voté une subvention de 30 000 euros pour l’Aquarius et son ONG SOS Méditerranée (Maj: documents)

1 Juillet 2018


Source : ville de Paris

et Ville de Paris

28 septembre 2016 : 25 000€ de subventions

Source : ville de Paris

2015 : 10 000€ de subventions à l’association Médecins du Monde et son partenaire SOS Méditerranée


27 JUIN 2018

Anne Hidalgo veut une loi sur l’accueil qui répartisse les migrants de Paris en province

Lors d’une conférence de presse Porte de la Chapelle, la maire de Paris a dénoncé une situation « intenable et indigne ».

« La situation est intenable et indigne. » Lors d’une conférence de presse tenue ce jeudi Porte de la Chapelle, la maire de Paris Anne Hidalgo a pressé l’Etat et les élus locaux d’ »aller vite » sur la question des migrants. Plaidant pour l’adoption d’une loi sur l’accueil des migrants et l’intégration des réfugiés, la maire de Paris a également avancé plusieurs propositions allant de la hausse des moyens financiers à la mise en place d’une agence dédiée.

(…) Au menu de ce texte, d’une dizaine de pages, tout d’abord la Continuer la lecture de Anne Hidalgo veut une loi sur l’accueil qui répartisse les migrants de Paris en province

Quand Anne Hidalgo pose avec Mickey… et recadre la photo

Quand on vous dit que les socialistes sont des censeurs et des manipulateurs dans l’âme…

La maire de Paris a provoqué une vague d’indignation sur Twitter après avoir retiré d’une photo Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France.

Anne Hidalgo a le sens du montage. C’est le constat des internautes qui ont réagi ce samedi à une photo postée sur Twitter par la maire de Paris. Pour tourner en dérision une déclaration de Donald Trump qui affirmait vendredi que son « ami Jim » avait peur de se rendre dans la Ville lumière, Anne Hidalgo a posté une photo aux côtés de Minnie, Mickey et de Catherine Powell, présidente du groupe Euro Disney, à l’occasion des 25 ans du parc d’attractions parisien.

« À Donald et son ami Jim, depuis la tour Eiffel », a-t-elle écrit. Seulement, une cinquième personne figure sur cette image recadrée : Valérie Pécresse, présidente LR de la région Île-de-France. […]

Le Point

Anne Hidalgo nomme la fille d’Edwy Plenel (Médiapart) présidente de Paris Sida

Dans la caste on se coopte de père trotskyste en fille socialiste…


 

Article de Libération

«J’espère bien que cela ne va pas être la tête de votre article. Ce serait discriminant et minorant», lâche Eve Plenel, avec son vocabulaire qui ne dérape jamais. Bon, disons-le tout de suite, Eve est la fille d’Edwy, ancien directeur du Monde et fondateur du site Mediapart mais aussi celle de Nicole Lapierre, sociologue de talent et auteure à succès. Voilà, c’est fait. Reste… le plus important. Depuis dix ans, Eve Plenel met toute son énergie dans la lutte contre le sida. Et ô bonne surprise, voilà aujourd’hui une militante heureuse. Le visage rayonnant, avec ses cheveux toujours très courts, on le sent, elle le dit, elle est contente d’avoir été nommée à la coordination de Paris sans sida, ce nouveau projet lancé par la maire de Paris, à l’instar de ce qui se fait à San Francisco ou à New York.

Mairie de Paris : un trou de 400 millions laissé par Delanoë… et Hidalgo

21/06/2014 – PARIS (NOVOpress/Bulletin de réinformation)
La calamiteuse gestion socialiste n’est plus à démontrer, comme le prouve ce nouvel épisode à la ville de Paris. C’est le journal Capital qui révèle le pot aux roses. Le nouveau maire Anne Hidalgo qui avait jusqu’alors farouchement nié a été obligé de reconnaître publiquement le trou béant de 400 millions d’euros manquants pour pouvoir boucler le budget de l’an prochain. Le principal mis en cause dans cette gabegie, dont seuls les socialistes ont le secret, est évidemment l’inénarrable Bertrand Delanoë (photo) dont la gestion des deniers publics fut catastrophique ; mais Anne Hidalgo est aussi en cause puisqu’elle était sa première adjointe.

sem11novf-Z21-Anne-Hidalgo-Bertrand-Delanoe-PS-ParisLe nouveau maire socialiste hérite dès lors d’une situation financière désastreuse que seule l’augmentation du prix des impôts pourra raisonnablement régler. Elle qui avait promis de ne point toucher à la fiscalité risque de rompre rapidement avec la confiance des Parisiens. Et l’addition risque d’être salée pour les habitants de la capitale puisque 400 millions d’euros représentent en moyenne 285 € par foyer fiscal ou si l’on préfère l’équivalent des deux tiers du produit annuel de la taxe d’habitation versé à la ville. Reste à l’édile de faire part de la bonne nouvelle à ses administrés.

Ramadan : le FN réclame l’annulation des célébrations de la mairie de Paris

Organisée depuis 2001, la fête organisée par la municipalité pour célébrer le début du jeûne crée régulièrement la polémique. Chaque année ou presque, depuis 2001, c’est la même polémique: la fête organisée dans les salons de l’Hôtel de Ville de Paris pour célébrer le début du Ramadan provoque de vives réactions sur les bancs de l’opposition.[…]

2093445513La mairie de Paris a bien tenté de calmer le jeu. «C’est une soirée artistique et festive, qui relève d’une initiative culturelle et non cultuelle. Nous organisons des réceptions à l’occasion de Noël et de Hanouka également», a expliqué un porte-parole d’Anne Hidalgo à Metronews. Pas de quoi convaincre le Front national. «Aujourd’hui, pour un grand nombre de Français, Noël est devenue la fête des enfants et plus largement de la famille. En revanche, le Ramadan est seulement, en France, une fête religieuse qui ne concerne que les Français qui se reconnaissent dans cette religion», attaque Bertrand Dutheil de La Rochère, conseiller de Marine Le Pen, dans un communiqué publié ce mercredi.

Le Front national réclame l’annulation de la fête, organisée «aux frais du contribuable». Un appel d’offre prévoyant une enveloppe budgétaire maximale de 70.000 euros – contre 100.000 euros l’an passé – a été lancé par la mairie à destination des prestataires.

«Les concerts refléteront la diversité des cultures de l’Islam, avec une programmation comprenant des artistes de renom», peut-on y lire.

Le Figaro

Delanoë aura bien son bureau et une secrétaire payés par la mairie de Paris

Le Conseil de Paris à finalement voté une délibération accordant des moyens pour trois ans à l’ancien maire de Paris.

 Au terme d’une semaine de polémiques parisiennes, la décision a été tranchée en fin de matinée par le Conseil de Paris: la masse de courrier reçu par Bertrand Delanoë justifie qu’on lui attribue des moyens. Pour les trois prochaines années, l’ancien maire pourra disposer d’une secrétaire et d’un bureau dans un hôtel particulier occupé par la Direction des Affaires Culturelles (DAC), près de la Place des Vosges.

Ce n’est qu’au terme d’une séance électrique que l’équipe d’Anne Hidalgo est parvenue à rassembler suffisamment de voix, malgré les vives contestations de la droite et d’une partie de la majorité. La délibération votée propose «qu’au terme de son mandat (soit) mis à disposition de chaque ancien maire, à sa demande, un bureau dans les locaux municipaux, doté du mobilier usuel, d’une ligne téléphonique et d’un poste informatique ainsi que des moyens de secrétariat adaptés, pour une durée de trois ans».

Réaction de la présidente du groupe UMP Nathalie Kosciusko-Morizet: «C’est très problématique. C’est le retour des privilèges, le retour des amis. On s’octroie des bureaux, des secrétaires. Anne Hidalgo n’a même pas réduit son salaire, comme je l’avais fait à Longjumeau. Pour elle, l’exemplarité c’est pour les autres», a-t-elle fustigé.

Le centre s’est joint aux critiques formulées par l’UMP: «Je ne comprends pas l’opportunité de proposer cette délibération (…) et gâcher votre propre conseil», a lancé en séance le porte-parole du groupe UDI-Modem Yann Wehrling. «Au-delà de ce caractère inopportun, je trouve qu’on gâche une autre chose, c’est l’image de Bertrand Delanoë. Il est sorti de manière remarquable de cette assemblée, et avec cette délibération je trouve que nous atteignons son image de manière regrettable», a-t-il poursuivi.

Auprès du Scan le vice-président du groupe UMP Jean-François Legaret s’était déjà agacé: «C’est scandaleux! Fera-t-on la même chose pour tous les anciens maires au frais du contribuable alors que l’heure est aux économies?» L’élu a notamment ciritiqué une telle prise de décision alors même que la mairie a réduit de 10% les moyens des groupes politiques et des maires d’arrondissement.

Anne Hidalgo a également dû négocier avec ses alliés écologistes pour obtenir gain de cause: les Verts ont conditionné la mise à disposition de moyens au fait «qu’ils soient octroyés sous le contrôle transparent et renouvelable de notre Assemblée», et «sur un temps limité». Résultat: la délibération stiplule qu’«à l’issue de cette période (de trois ans, ndlr), l’intérêt municipal attaché à cette mise à disposition sera réexaminé par le Conseil de Paris». Danielle Simonet, élue du Front de gauche, a préféré voter contre.

En fin de semaine dernière, le PS parisien expliquait au Scan la nécessité de cette délibération: «Ce courrier est adressé au maire honoraire, y compris par des gens haut placés comme des ambassadeurs, et ce serait un préjudice d’image pour la ville que de ne pas y répondre», avançait-on au cabinet d’Anne Hidalgo. Cette dernière lâchait lundi soir au Parisien: «Je ne vais quand même pas demander à Bertrand Delanoë de venir chercher ses lettres en Vélib’!»

Pollution : Hidalgo accuse les écologistes parisiens d’avoir voté l’achat de bus diesel (vidéo)

J’adore les socialopes…. plus canailles et menteurs tu fais pas. Ils seraient prêts à tuer leur mère pour parvenir à leurs fins…. des dingues dangereux.

——-

La candidate PS à la mairie de Paris a accusé ce dimanche Pierre Serne, vice-président EELV du Syndicat des transports d’Ile-de-France, d’avoir voté une commande de bus diesel. Il a démenti ces accusations et menace d’engager des poursuites judiciaires.

Bus diesel : l’amnésie sélective d’Anne Hidalgo

Sur fond de pic de polution et de circulation alternée, Anne Hidalgo s’en est pris ce week-end à… un écologiste. La candidate PS a accusé, lors d’un point presse, le vice-président du Syndicat des transports d’Ile-de-France (STIF), Pierre Serne (Europe-Ecologie), d’avoir validé une commande de bus Diesel fin 2013.

Ce qu’elle a dit :

« A Paris, nous nous sommes opposés à des commandes de bus Diesel que le vice-président Vert chargé des transports a, lui, accompagnées. (…) Je suis très claire : cela fait très longtemps que je porte avec moi cette conviction écologique de la nécessité de sortir du diesel, et que je n’ai pas voulu transiger au moment où certains ont accepté, parce qu’ils voulaient obtenir des avantages en matière de gratuité des transports. »

Pourquoi c’est faux :

La sortie de Mme Hidalgo a donné lieu à une réponse de M. Serne. Selon lui : « Il n’y a pas eu de commande en décembre. La commande datait de février et seul EELV n’avait pas voté pour. » Et d’ajouter : « En décembre, le PS parisien a voulu qu’on annule les commandes déjà passées. Mais les bus étaient déjà en construction, nous aurions dû payer deux tiers du prix des bus sans les avoir, alors que ces bus étaient bien moins polluants que ceux qu’ils allaient remplacer. » Sur Twitter, l’élu a demandé à Anne Hidalgo de « revenir sur son mensonge ».

Coup de théâtre au STIF

Reprenons les faits. Fin 2013, le conseil d’administration du STIF votait une résolution qui prévoyait qu’à partir du 1er janvier toutes les commandes de bus seraient faites sur des véhicules hybrides ou roulant au gaz naturel. Près de 350 bus de ce type sont commandés.

Mais les deux élus socialistes parisiens présents ont voté contre cette résolution. Motif : un reliquat de 150 bus roulant au gazole allaient être livrés l’année suivante. « Notre priorité absolue doit être la santé des personnes », estime l’adjoint PS parisien aux transports, Julien Bargeton, dans Le Parisien : « Il convient de stopper tout nouvel achat de bus Diesel et d’engager une transition rapide vers d’autres technologies moins polluantes. »

Pourtant, si la résolution ne prévoiyait pas de nouvel achat, elle évoquait bien un reliquat de véhicules Diesel déjà commandés et payés lors d’une précédente résolution, en février selon M. Serne. Qu’en est-il ?

Quand le PS votait pour les bus Diesel Continuer la lecture de Pollution : Hidalgo accuse les écologistes parisiens d’avoir voté l’achat de bus diesel (vidéo)

Anne Hidalgo ( PS) préfère les mosquées aux églises orthodoxes russe.

La première adjointe au maire de Paris, Anne Hidalgo, a affirmé mercredi que la position de la Ville était « constante » sur le dossier de l’Eglise russe orthodoxe qui doit être construite face au pont de l’Alma (7e). Un projet auquel le maire de Paris s’oppose depuis le début.

C’est bien un problème de forme, pas de fond. La position de la mairie sur le sujet est constante.

« C’est un projet qui n’est pas du tout esthétique, qui ressemble à une forme de caricature », a déclaré mercredi matin Anne Hidalgo, lors d’une visite sur l’île aux Cygnes (15e), au sujet de la construction polémique d’une église orthodoxe à Paris.

 

En revanche la Mairie de Paris ne trouve rien à dire sur les prières de rue dans Paris, et participe au financement d’un centre culturel islamique qui n’est rien d’autre qu’une mosquée déguisée.

Celui-ci comprendra, outre un gigantesque pôle culturel, deux salles de prière de 1000 m2 chacune, soit au total 4500 m2, répartis en deux bâtiments habillés de métal, au 55, rue Polonceau et 56, rue Stephenson. Le bâtiment devrait être sorti de terre à l’horizon 2012. Avec 22 M€ engagés par la Ville pour l’espace culturel (le pôle cultuel étant financé par des fonds privés) […] Et restera à n’en pas douter l’une des réalisations les plus ambitieuses de Bertrand Delanoë.

Le Parisien

 

Lu sur Fdesouche

Terrorisme sémantique contre le FN

Anne Hidalgo, premier adjoint au maire de Paris, a décrété clairement et publiquement une complicité de Marine Le Pen et de son parti avec les nazis qui occupèrent la France, trente ans avant la création du FN. Encore un symptôme, grossier en l’occurrence, de cette manie insane de manipuler l’Histoire aux fins de néantiser l’autre.

Les nazis en usèrent en leur temps – et on ne saurait trop conseiller à Mme Hidalgo de consulter des textes de leur propagande. Elle s’aviserait peut-être que la gauche française perçoit les gens du FN à peu près comme les nazis définissaient les juifs : des êtres a priori moralement inférieurs. Une analyse sémantique circonstanciée prouverait que la démonologie médiévale s’est recyclée dans le patois médiatico-politique contemporain pour clouer le FN au pilori d’un manichéisme infantile. On imagine l’élan de solidarité de la classe politique, gauche et droite confondues, si un cinglé s’était risqué à présumer une connivence de Mme Hidalgo avec l’hitlérisme ou ses fondés de pouvoir. On peut regretter par le fait que l’honneur de Mme Le Pen, qui a porté plainte, n’ait été défendu par personne. Qu’à ses débuts le parti fondé par Le Pen ait recyclé des nostalgiques du pétainisme, c’est un fait. Il y en eut aussi dans le RPF de De Gaulle, et pareillement à la SFIO.

Mais Mme Hidalgo n’a cure des réalités historiques, à supposer qu’elle en connaisse les rudiments ; Continuer la lecture de Terrorisme sémantique contre le FN

Racisme anti-blanc : Florilèges de témoignages à l’attention d’ Anne Hidalgo (vidéos)

Si la droite la plus bête du Monde peut se vanter d’avoir comme chef de file Jean-françois Copé, la gauche la plus manipulatrice de l’univers peut s’honorer de compter dans ses rangs Anne Hidalgo.
Incarnation du stalinisme bobo, l’élue parisienne est parvenue en une semaine à montrer l’étendu de son sectarisme et de sa bêtise idéologique.
Elle s’est d’abord ridiculisée en affirmant que le FN a soutenu l’occupation allemande. Damned ! Ce parti, n’ayant été crée qu’en 1972, n’a pas pu siéger aux côtés de tous les ministres socialistes du gouvernement de Vichy. Et n’en déplaise aux affabulateurs de gauche, Jean-Marie Le Pen, qui à l’époque n’était qu’un adolescent, n’a jamais été décoré comme le fut François Mitterrand de la Francisque
Anne Hidalgo devrait comprendre une bonne fois pour toute que la propagande des années 70 ne fonctionne plus. Il est fini le temps où le PS pouvait enfumer le péquin moyen en affirmant des contre-vérités historiques. L’inversion accusatoire a eu son heure de gloire mais ne convainc plus que quelques militants congestionnés du bulbe.

Après des déclarations aussi hasardeuses, on aurait pu penser que la précieuse ridicule aurait opéré un replis discret et silencieux, loin du tintamarre médiatique, au fond d’une tanière en Sibérie. Il n’en fut rien.
Courageuse et n’étant pas femme à se taire, Anne Hidalgo a décidé qu’il serait bon que la terre entière sache la subtilité de ses réflexions en matière de racisme anti-Blanc. L’irrésistible bécassine s’est donc lancé dans le vide, sans parachute et a jugé qu’il est très grave… de parler de racisme anti-blanc!

On aura rarement entendu argument plus stupide. Si Anne Hidalgo ne veut pas entendre parler de chose grave, qu’elle s’installe sur un nuage au pays des bisounours, ainsi elle sera épargnée par le tragique du réel.
Car de toute évidence Anne Hidalgo a rarement eu l’occasion de croiser des français victimes du multiculturalisme que la gauche et la droite leur ont imposé.

Nous lui proposons donc une séance de rattrapage. D’abord on l’invite à prendre connaissance de l’étude de l’INSEE qui dévoile que 18% de français avouent avoir été victimes de racisme anti-blanc.
On lui conseille ensuite de lire le livre de tarik-yildiz : « Le racisme anti-blanc. Ne pas en parler : un déni de réalité ».
Et pour finir, la conseillère municipale de Paris peut également regarder les vidéos qui suivent, ainsi elle ne prendra pas le risque de traverser une cité où elle pourrait y entendre des choses graves.

Voir aussi:

Pourquoi l’antiracisme est devenu une idéologie totalitaire (Radio Courtoisie)
http://www.prechi-precha.fr/2012/09/02/pourquoi-lantiracisme-est-devenu-une-ideologie-totalitaire-radio-courtoisie/