Archives par mot-clé : antisémitisme

Les insultes antisémites d’Ahmed Chekhab élu PS de Vaulx-en-Velin

Des excuses. Et une démission. Depuis début juillet, l’adjoint PS aux Sports de Vaulx-en-Velin Ahmed Chekhab est accusé d’avoir proféré des insultes à caractère antisémite. Mercredi 9 juillet dans un communiqué où il réaffirme qu’il n’est « pas antisémite », l’élu PS demande « à Madame la Maire d’être déchargé de [sa] délégation aux Sports, afin de me consacrer entièrement à la mise en place à Vaulx-en-Velin d’un plan d’action ambitieux de lutte contre le racisme et l’antisémitisme en partenariat avec La LICRA ».

S’il quitte sa fonction d’adjoint aux Sports, Ahmed Chekhab reste bien membre du conseil municipal. C’est en qualité d’adjoint qu’il mènera sa mission de lutte contre le racisme et l’antisémitisme.

À l’origine de cette démission, il y l’ »affaire », ces mots qu’Ahmed Chekhab a prononcés vendredi 30 mai devant le président du club d’athlétisme Majid Diri, des insultes à caractère antisémite visant Philippe Zittoun, l’ancien adjoint aux Sports.

Lundi 7 juillet, à l’occasion du conseil municipal, le socialiste s’est confondu en excuses. Puis, expliquant les circonstances de son dérapage, il a ajouté :

J’ai l’impression d’avoir été l’objet d’une manipulation dans cette affaire même si ça n’excuse pas les propos très graves que j’ai pu tenir. J’ai été enregistré à mon insu le 30 mai.

La conversation entre Majid Diri et Ahmed Chekhab a bien été enregistrée. Le Lab a pu consulter cet enregistrement dont voici un extrait :

lire la suite

Quand Raymond Barre attaquait le lobby juif. (vidéo)

Raymond Barre était du bon côté. Ses déclarations sur le lobby juif, qui si elles avaient été prononcées par un patriote auraient soulevées un tollé et auraient été jugées antisémites, ne lui ont jamais été reprochées et ne l’ont jamais empêchées de mener une grande carrière politique.

Extrait de la réaction du Premier ministre Raymond BARRE après l’attentat à la bombe contre la synagogue de la rue Copernic à Paris. Raymond BARRE se déclare « plein d’indignation » à l’égard de cet attentat « odieux » « qui voulait frapper les Israélites qui se rendaient à la synagogue et qui a frappé des Français innocents qui traversaient la rue Copernic

Manipulation médiatique d’Europe 1 : Robert Badinter, « nous assistons à une renaissance de l’antisémitisme » (vidéo)

Lu et Vu sur Fdesouche

Alors que Robert Badinter déclare à propos de l’antisémitisme que cela : « n’a rien a voir avec tel ou tel parti politique à cet instant, je vous ai dit » (à 4m56) après les questions répétées et insistantes du journaliste, Europe 1 tente grossièrement dans son article de lier l’antisémitisme à l’extrême-droite et au Front National :

Au-delà de la percée de plusieurs partis d’extrême-droite aux élections européennes dimanche soir, dont le FN en France, pour Robert Badinter, « nous assistons à une renaissance de l’antisémitisme » face à laquelle il en appelle à « l’éducation, l’école, ne rien laisser passer, ne rien tolérer dans les classes dans lesquelles on refuse d’écouter l’enseignement de la Shoah ». « La République ne peut admettre le racisme, la République ne peut pas supporter l’antisémitisme, c’est aussi clair que cela », a encore ajouté Robert Badinter, pour qui « il y va de l’âme de la France » : « ce sont les valeurs de la République qui sont en question, pas tel ou tel discours politique ».


Badinter : « Cet acte de terrorisme s’inscrit… par Europe1fr

Europe 1 (Capture de la page d’Europe 1)

Les musulmans, source d’antisémitisme en Europe ? « On ne veut pas toucher aux Maghrébins » (RMC)

Les GG de RMC abordent cette résurgence de l’antisémitisme en Europe. Un auditeur pointe du doigt le communautarisme maghrébin. Avec Etienne Liebig, Jacques Maillot et Pascal Perri.

« Le grand danger, c’est pas les partis néo-nazis (…) Il y a une autre forme d’antisémitisme qui monte dans la société en Europe, qui est plutôt le produit d’une forme de l’immigration. Pas la peine de se cacher derrière son petit doigt ! » – Pascal Perri

« On est en train d’avoir des problèmes de communautarisme, et en particulier du communautarisme maghrébin. Parce ce que, ce qui se dit dans les banlieues contre les juifs, contre les Gaulois, on laisse faire parce qu’on ne veut pas toucher aux Maghrébins, et on ne veut pas les mettre en cause. Et ça, ça suffit ! » – Patrick

Ce qui est dégoûtant, Anne Sinclair, c’est d’avoir voulu faire de votre soudard un président de la République (vidéo)

Article de Riposte Laïque
La grande prêtresse d’Huffington Post, Anne Sinclair, fait part, dans son édition du 6a010534a85cc1970b016760c66413970b-pijour, de son « dégoût » pour le film d’Abel Ferrara, Welcome to New York, où Gérard Depardieu interprète le rôle de son ancien mari, et où Jacqueline Bisset joue son rôle. Elle ne paraît pas satisfaite de la vision que le film renvoie de sa propre image, celle d’une femme ambitieuse, qui rêve de se voir en première femme de France à l’Elysée, et mobilise tous ses réseaux pour parvenir à ses objectifs.

Naturellement, histoire de discréditer davantage le film, elle nous fait le coup de l’antisémitisme, reprochant au réalisateur d’avoir relié ses origines juives à sa fortune. Il est vrai que si on ne peut plus dire qu’Anne Sinclair – qui a affirmé qu’elle n’aurait jamais pu épouser quelqu’un d’autre qu’un juif – est fortunée et juive sans se retrouver qualifier d’antisémite, cela va devenir vraiment difficile, dans cette France, de parler librement…

D’un ton pleurnichant, elle nous fait donc part de son dégoût pour le film. Ce qui me donne le dégoût, curieusement, à moi, ce n’est pas ce film, que je n’ai pas vu, et n’irai pas voir. C’est la volte-face de toutes celles et ceux qui, pardon pour la trivialité de l’expression, mais je reste dans l’esprit du film, « taillaient des pipes » à Strauss-Kahn, matin, midi et soir, que cela soit dans les colonnes de journaux, sur les plateaux de télévision, et que cela vienne des socialistes, des journalistes, du show biz, où tout le monde savait pourtant dans quelle vie de débauche se complaisait le patron du FMI.

Anne Sinclair, qui a quitté son ancien mari, nous a fait le coup, dans une émission de réhabilitation de sa propre image, sur le service public, de la femme qui ne savait pas. Nous prend-elle pour des demeurés ? Pouvait-elle ignorer les nombreux témoignages, dans le livre « Les Strauss-Kahn », d’Ariane Chemin et Raphaëlle Bacqué, qui confirmaient ce que l’épisode de l’Hôtel Sofitel a mis en lumière ?

http://www.lepoint.fr/politique/extraits-argent-pouvoir-sexe-et-mauvaises-frequentations-07-06-2012-1476099_20.php

Elle savait, mais tant que Strauss-Kahn pouvait lui permettre de siéger à l’Elysée, et de l’accompagner dans tous les grands voyages du monde, aux côtés des chefs d’Etat, elle préférait fermer les yeux. Elle ne les a ouverts que quand le rêve s’est brisé au Sofitel de New York.

Ce qui est dégoûtant, c’est la défense inconditionnelle de son mentor par Cambadelis, n’ayant pas un mot pour la victime…

Ce qui est dégoûtant, c’est cette formule de Jack Lang, « Y’a pas mort d’homme », pour banaliser l’agression du patron du FMI.

Ce qui est dégoûtant, c’est la solidarité de caste de ce grand bourgeois de Badinter, à Continuer la lecture de Ce qui est dégoûtant, Anne Sinclair, c’est d’avoir voulu faire de votre soudard un président de la République (vidéo)

Les anti-fascistes Guy Bedos et Alexandre Jardin aux obsèques de l’écrivain collabo et antisémite Félicien Marceau.

Guy Bedos et Alexandre Jardin sont des professionnels de l’anti-fascisme. Ils en ont fait une marque de fabrique.  Face au FN, ils n’hésitent pas, ils montent au front.

C’est donc avec surprise et ironie que l’on a découvert ces deux grandes figures de la résistance médiatique aux obsèques de l’écrivain antisémite et collabo. félicien Marceau….

source Pure people

Guy Bedos aux obsèques de Félicien Marceau, à Neuilly-sur-Seine, le mardi 13 mars 2012.
Guy Bedos aux obsèques de Félicien Marceau, à Neuilly-sur-Seine, le mardi 13 mars 2012.
alexandre jardin aux obseques dAlexandre jardin aux obsèques de félicien Marceaue félicien Marceau
Alexandre jardin aux obsèques de félicien Marceau

——-

Biographie de Félicien Marceau

En 1914, ses parents sont pris en otages par les Allemands occupants. Il fait ses études à Louvain, d’abord au collège de la Sainte-Trinité, puis à l’université de Louvain.Nommé en 1936 à l’Institut national de radiodiffusion, il en donne sa démission en mai 1942 à la suite de divergences de vue avec l’occupant au sujet de Radio Bruxelles. Il évoque ce passé en 1968 dans Les années courtes, un livre de mémoires.

S’étant illustré par ses activités antisémites et pro-nazies qui lui ont valu, en  janvier et octobre 1946, d’être condamné par contumace à 15 ans de travaux forcés4 par le Conseil de guerre de Bruxelles et d’être déchu de sa nationalité, il fuit la Belgique. Il ira dans un premier temps en Italie puis en France où il prendra un nouveau nom et adopte la nationalité française en 1959, avec l’approbation de Charles de Gaulle.

(…) Au théâtre, Félicien Marceau a écrit une pièce qui a fait date, L’Œuf, montée par André Barsacq au Théâtre de l’Atelier en 1956. L’Œuf n’est pas une pièce avec « scènes à faire », mais un monologue illustré de saynètes. Elle est reprise en 1972 par Guy Bedos, qui présente la pièce dans Italiques.

(…) Élu à l’Académie française le , au fauteuil 21, où il a succédé à Marcel Achard, il en était le doyen d’âge depuis la mort de Jacqueline de Romilly le 18 décembre 2010.

À l’annonce de son élection, le poète Pierre Emmanuel (élu en 1968 au 4e fauteuil), se déclara démissionnaire en réaction à l’attitude de Félicien Marceau durant l’Occupation. L’Académie, selon sa coutume, n’entérina pas cette démission et attendit la mort du poète pour le remplacer en 1985 par Jean Hamburger.

Il meurt le 7 mars 2012 à l’âge de 98 ans, et est inhumé au cimetière ancien de Neuilly-sur-Seine.

Marine Le Pen : « Les antisémites, ils sont dans les quartiers »

En faisant entrer de milliers d’immigrés extra-européen, l’UMPS s’est fait le meilleur complice de l’antisémitisme en France.

————

Interpellée à Nice sur l’antisémitisme du FN, la présidente du parti d’extrême droite a rétorqué que les antisémites organisaient le djihad dans les quartiers.

En déplacement mercredi à Nice, Marine Le Pen a rétorqué à deux passants qui accusaient le FN d’être antisémite que les antisémites étaient « dans les quartiers », où ils organisent « le recrutement pour le djihad islamique ». La scène s’est déroulée sur le marché de la Libération à Nice. Un premier passant vient au-devant de la patronne du FN pour lui demander si son parti est « toujours antisémite ». « Le FN n’est pas antisémite », répond la députée européenne. « Il l’a toujours été », assure le passant.

« Il ne l’a jamais été », réplique Marine Le Pen, qui ajoute : « Et aujourd’hui, je vais vous dire où ils sont les antisémites, ils sont dans les quartiers, là où ils sont en train d’organiser le recrutement pour le djihad ». « Le vrai danger pour les Juifs, c’est la montée du fondamentalisme islamique dans notre pays« , poursuit-elle.

 

Mme Le Pen a ensuite été interpellée par un autre passant sur les « mauvais propos qu’a eus le FN sur les Juifs ». Deux ans, jour pour jour, après l’assassinat de trois enfants et d’un enseignant juifs à Toulouse par Mohamed Merah, Marine Le Pen lui répond : « C’est une journée particulière, c’est l’anniversaire d’un drame, le drame de l’affaire Merah. On peut avoir une pensée aujourd’hui pour les victimes de l’islamisme fondamentaliste. » D’après elle, « on a essayé d’évacuer (« l’islamisme fondamentaliste ») du débat public et on sait pourtant qu’il fait des émules tous les jours ».

Le Point

Grosse manipulation au dîner du Crif : lier l’antisémitisme au FN et pas à l’islam

Voir également un compte rendu en photo sur Fdesouche. On y voit la faune UMPS qui va faire des génuflexions anti-républicaines devant un parterre de communautaristes juifs plus préoccupés par le sort d’Israël que par celui de la France. Le discours de François Hollande est accablant. Dans la catégorie  lèche cul c’est un orfèvre. Imaginez vous de Gaule se prosterner devant des représentants communautaires ?

Il faut que les français attachés à l’avenir de ce pays disent en masse stop à cette dérive sectaire de l’oligarchie UMPS qui nous dirige depuis plus de 30 ans.

On devrait tous refuser et sanctionner cette grande messe anti-républicaine diffusée en direct sur public Sénat, donc avec l’argent des contribuables.

——————

Texte lu sur Riposte laïque Ils étaient tous là. Huit cents invités, président de la République, ministres, députés, sénateurs, maires, ambassadeurs, responsables religieux, PS, UMP, Modem, écolos… Tous ont accouru pour écouter un discours insultant pour la France et les Français. Il faudrait, si on écoute Cukierman, le président du Crif, faire de la lutte contre l’antisémitisme une cause nationale. Pourquoi pas, à condition de faire le bon diagnostic. Or, qui est ciblé, dans le discours des instances juives ? Essentiellement Le Front national, et la liberté internet. http://www.lepoint.fr/societe/le-crif-implore-hollande-de-faire-de-l-antisemitisme-une-cause-nationale-04-03-2014-1797773_23.php Cukierman paraît avoir l’antisémitisme sélectif. Il a évoqué la progression spectaculaire du Front national avec «sa cohorte d’antisémites, de vichystes et de négationnistes réfugiés derrière sa dirigeante, attentive à ne pas commettre d’impair». Hollande et sa clique ne pouvaient rêver mieux, et on peut difficilement insulter de manière plus grossière 6 millions de Français qui ont fait un choix électoral… « Je pense avec tristesse, avec inquiétude, avec angoisse, aux ignobles slogans lancés par quelques milliers d’individus parmi les manifestants du dimanche 26 janvier à Paris. Ils hurlaient : Juifs dehors, la France n’est pas à toi ! » Certes, ces mots d’ordre ne sont pas acceptables, mais ils n’étaient pas de milliers, seulement quelques dizaines , première manipulation. Mais où était Cukierman Continuer la lecture de Grosse manipulation au dîner du Crif : lier l’antisémitisme au FN et pas à l’islam

Si Manuel Valls veut lutter contre l’antisémitisme qu’il interdise le Coran.

Si Manuel Valls veut lutter contre toutes les paroles antisémites, on lui conseille de se pencher sur le Coran. Il se rendra compte que Dieudonné n’est qu’un pitre à côté des imams que les pouvoirs UMP et Ps ont fait entrer sur notre territoire depuis 30 ans. Certes le Coran ne contient aucune quenelle et il est assez pauvre en bonne blague. Mais en matière d’antisémitisme, il fait mieux que Dieudonné, créature, faut-il le rappeler, d’une gauche antiraciste et multiculturaliste.

Quelques extraits du Coran et de la Sunna.

« O croyants ! Ne prenez point pour amis les juifs et les chrétiens ; ils sont amis les uns des autres. Celui qui les prendra pour amis finira par leur ressembler, et Dieu ne sera point le guide des pervers . » (Coran 5 :56) « Les Juifs disent : « Uzayr est fils d Allah » et les Chrétiens disent : « Le Christ est fils d Allah ». Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécreants avant eux. » Qu’Allah les anéantisse ! (Coran 9:30) Livre El-Bokhari 56, Chap.94, tome 2, p. 322. « L’heure du jugement n’arrivera pas tant que vous n’aurez pas combattu les Juifs et à tel point que la pierre, derrière laquelle s’abritera un Juif, dira : Musulman ! voilà un Juif derrière moi, tue-le ! » Livre Bukhari LXXXII-803 : Quand Ali lapida une dame le vendredi il dit : « Je l’ai lapidée selon la tradition de l’apôtre d’Allah » Livre Muslim XVII-4216 : Récit de Jabir Abdulhah :  » l’apôtre d’Allah a lapidé à mort un juif et sa femme de la tribu des Banu Aslam » Dans ce cas, c’est Mahomet lui-même qui a lapidé !… Muslim, Livre 37, Numéro 6666 : Récit d’Abu Burda : « Aucun musulman ne mourra sans qu’Allah n’admette à sa place un juif ou un chrétien dans le feu de l’enfer. » Muslim, Livre 37, Numéro 6668 : Récit d’Abu Burda : « Il viendra des gens parmi les musulmans le jour de la résurrection avec des péchés aussi lourds qu’une montagne, Allah les pardonnera et il mettra à leur place les juifs et les chrétiens. »

LE CORAN COMPARE LES JUIFS A DES SINGES ET DES PORCS Continuer la lecture de Si Manuel Valls veut lutter contre l’antisémitisme qu’il interdise le Coran.

Marine Le Pen : «Le risque de passer de la révolte à la révolution» (vidéo)

Article du Parisien qui reprend les propos tenus par la présidente du FN. On vous conseille de regarder la vidéo, c’est toujours plus fidèle au réel que le compte rendu partiel (et souvent partial) d’un journaliste.

——————

La présidente du Front national, Marine Le Pen, était ce dimanche l’invitée de «Tous politiques». L’eurodéputée a dit comprendre la fronde qui s’est exprimée ce week-end par des manifestations, opérations escargots et autres actions de vandalisme contre les portiques et bornes écotaxes ou contre les radars.

 

VIDEO. L’intégralité de l’interview de Marine Le Pen


10/11/2013 TOUS POLITIQUES par france24

Marine Le Pen «comprend» la «révolte». «Il existe en France une véritable révolte que le gouvernement cherche à localiser en Bretagne ou à minimiser mais qui en réalité touche toute la France», estime Marine Le Pen à propos des manifestations et autres actions de vandalisme anti-écotaxes et anti-radars qui ont émaillées le week-end. «Je les comprends, comme beaucoup de Français», dit-elle.

«Le risque, c’est de passer de la révolte à la révolution. Et ce danger existe lorsque l’on a un gouvernement qui est autiste», prévient-elle. Selon elle, «ça n’est pas une jacquerie locale». «Ceux qui veulent limiter ça à une petite révolte locale se trompent.»

 

La dégradation de la note de la France par Standard & Poor’s «est grave». «Parce que la conséquence immédiate, c’est le danger de l’augmentation des taux d’intérêts», explique Marine Le Pen.  La présidente du FN l’assure, «la politique d’austérité aggrave la situation, les déficits, la dette». L’eurodéputée plaide en outre pour une sortie de l’euro. «On va continuer combien de temps avec cette monnaie qui nous ruine?» «Il faut envisager calmement, avant qu’il ne nous pète aux moustaches, la déconstruction de l’euro», martèle la présidente du FN.

Marine Le Pen ne serait pas allée à Colombey. «Il était là à titre personnel», dit la patronne du FN de son vice-président, qui a provoqué une polémique en se rendant à Colombey-les-Deux-Eglises (Haute-Marne) pour le 43e anniversaire de la mort du général de Gaulle. «J’ai trouvé franchement indécent les réactions que cela a provoqué à l’UMP», ajoute-t-elle tout balayant les grincements de dents que cela a suscité au sein de son propre parti.

«L’UMP est bien mal placée aujourd’hui pour venir se présenter comme les héritiers du général de Gaulle», redit-elle. La présidente du FN ne se serait néanmoins pas rendue sur sa tombe. «Je n’y serais pas allée parce que je sais que c’est un sujet sensible, notamment à l’égard des harkis ou des pieds noirs.»

La France, «pays le moins raciste du monde». Continuer la lecture de Marine Le Pen : «Le risque de passer de la révolte à la révolution» (vidéo)

Pierre Bergé traite les défenseurs du mariage et des droits de l’enfant d’antisémites (vidéo)

Après la non-pensée, les injures. « Évidemment qu’ils sont homophobes, en tout cas pour la plupart d’entre eux », a déclaré vendredi sur BFM TV Pierre Bergé à propos des opposants à la dénaturation du mariage et au droit à l’enfant. Il a ensuite dénoncé « un humus antisémite, antigay ». Sic. L’ancien compagnon d’Yves Saint Laurent co-organisait hier soir une soirée mondaine de soutien aux revendications LGBT au théâtre du Rond-Point, soirée animée par Laurence Ferrari, en présence de BHL, Difool, Rama Yade, Guillaume Durand, Audrey Pulvar, Pierre Haski, Lilian Thuram, etc.

Ce n’est pas le premier dérapage de Pierre Bergé. Le 16 décembre 2012, l’homme d’affaire déclarait : « Nous ne pouvons pas faire de distinction dans les droits, que ce soit la PMA, la GPA ou l’adoption. Moi je suis pour toutes les libertés. Louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l’usine, quelle différence ? C’est faire un distinguo qui est choquant. »

Un peu plus tôt sur la même chaîne, Jean-Michel Ribes, le propriétaire du théâtre du Rond-Point (littéralement gavé de subventions publiques) traitait les opposants à la dénaturation du mariage de « moyenâgeux ».

Voir aussi : Trierweiler, Valls et Vallaud-Belkacem à la soirée pro-mariage gay de Pierre Bergé

Lu sur Nouvelles de France