Archives par mot-clé : attentat toulouse

Mohamed Merah n’était pas français !

Dès que l’auteur des attentats de Montauban et de Toulouse a été connu, les médias de l’oligarchie ont pris leur marque : après avoir défini les victimes comme des « soldats d’origine maghrébine » et des « enfants juifs », leur assassin a été présenté, lui, comme « un jeune homme », « un jeune Français », « un Français », « un Français de Toulouse », « un jeune Toulousain français ». Et Le Point a fait sa couverture sur « Le fou d’Allah français ». Français, vous dis-je !

Ainsi les victimes ont été présentées par leur origine ethnique et/ou religieuse. L’assassin, lui, non par son origine (maghrébine, algérienne, musulmane) mais par l’une de ses deux nationalités. La française, comme de bien entendu !

Français ? Ni par la civilisation, ni par la culture, ni par les sentiments !

Et pourtant Mohamed Merah n’était pas français. Certes, il avait des papiers français. Mais Mohamed Merah n’était français ni par la civilisation, ni par la culture, ni par les coutumes, ni par les sentiments.

Mohamed Merah était une petite racaille, comme tant d’autres, qui haïssait la France. C’est pour cela qu’il s’en est pris à des soldats portant l’uniforme français.

Mohamed Merah était shooté au Coran : « Il s’est autoradicalisé tout seul en lisant le Coran en prison », selon Bernard Squarcini, chef de la DCRI. Or le Coran, ce n’est pas seulement un livre religieux, c’est un ensemble de prescriptions législatives et sociétales. La charia est sans doute un élément de l’identité de l’Arabie Saoudite et de beaucoup de pays arabo-musulmans mais elle est parfaitement contraire à l’identité française.

Big Brother au service de l’Hégire

Mohamed Merah ne s’identifiait pas à l’histoire de France mais à celle de l’oumma musulmane, ce que le grand imam de Bordeaux, Tarek Oubrou, justifie ainsi : « Il faut que l’histoire de France soit réécrite à la lumière de la présence musulmane ». C’est Big Brother au service de l’Hégire !

Et l’imam de Bordeaux de poursuivre ainsi son propos : « Cela permettrait aux jeunes de culture musulmane de se retrouver dans le programme enseigné à l’école et de ne pas se sentir stigmatisés. » Sur un point au moins l’imam de Bordeaux a raison : il y a bien une culture musulmane différente de la culture française, c’est-à-dire de la culture européenne d’expression française.

« Rapatrier » le corps en Algérie
Continuer la lecture de Mohamed Merah n’était pas français !

Des réactions de soutien à Merah inquiètent la police

Depuis la fin de la semaine dernière, les autorités s’inquiètent de manifestations pour l’instant sporadiques de soutien à Mohamed Merah. Plusieurs événements ont alerté les responsables au sommet de la hiérarchie policière et judiciaire. […]

 

Le parquet général de Reims a ouvert la semaine dernière une enquête du chef «d’incitation à la discrimination et la haine raciale» à l’encontre de deux adolescents âgés de 15 ans scolarisés au collège Joliot-Curie à Reims. Ces deux élèves auraient comparé les Juifs à des chiens en affirmant: «qu’ils crament», et refusé de participer à la minute de silence consacrée aux enfants de confession juive décédés quelques jours plus tôt lors de la fusillade.

Cette minute de silence a en effet suscité des troubles dans de nombreux établissements. Une enseignante d’un lycée d’Argenteuil (Val-d’Oise) témoigne: «Au moment de la minute de silence, à 11 heures, deux élèves de ma classe ont refusé d’y participer, en jetant: je ne vais pas me lever pour des Juifs!» Le professeur a toutefois fait obtempérer les deux élèves, mais manifeste son inquiétude: «Il faut savoir que régulièrement les débats autour du conflit israélo-palestinien empoisonnent les cours, tous les cours.»

«Beaucoup d’enseignants n’ont pas imposé cette minute de recueillement, souvent par crainte des comportements des élèves, témoigne un autre professeur. Tandis que nous nous taisions, nous entendions le brouhaha des classes voisines.» François, adolescent de 15 ans scolarisé à Paris, est encore choqué par les propos entendus la semaine passée: «Un élève de ma classe s’est insurgé, expliquant qu’il n’acceptait pas que l’on fasse une minute de silence pour des Juifs et pas pour les morts en Palestine… raconte-t-il. Le professeur a essayé de botter en touche, puis il a lâché: “Enfin, c’étaient des enfants!” et, là, l’élève a marmonné: “C’est aussi bien qu’ils soient morts”. Le pire, c’est que dans la classe, Il n’était pas le seul à penser de cette façon: une dizaine d’élèves ont ricané pendant la minute de silence…» […]

Le Figaro

Eric Zemmour : « L’ambiguïté de la double nationalité au révélateur de la tuerie de Toulouse »(vidéo)

La semaine dernière, les quatre victimes de l’école juive ont été rapatriées en Israël et enterrées dans le grand cimetière de Jérusalem.
La dépouille d’Imad Ibn Ziaten, quoique soldat français a été rapatriée au Maroc avec un drapeau marocain sur le cercueil.
Parmi les sept victimes du terroriste islamiste, seul Abel Chennouf, d’origine kabyle et de confession chrétienne et Legouade ont été enterré en France.

Ainsi, dans la tragédie de Toulouse, les sépultures des victimes comme celle du bourreau confirment l’adage de la fidélité du sang au sol. Manifestement en devenant multiculturelle, la France devient multi-conflictuelle.

Le meurtre des parachutistes met aussi en pleine lumière un fait jusque-là occulté, à savoir qu’une partie importante de nos forces armées, y compris les unités d’élite, est désormais constituée de Français issus de l’immigration et, pour beaucoup d’entre eux, de religion musulmane.
Que se passerait-il si la France devait, par exemple, entrer en guerre avec un pays du Maghreb ? Quel serait le comportement de ces soldats ?
Ce n’est pas une question absurde car le geste de Mohamed Merah se place justement dans cette perspective : l’assassinat de soldats français d’origine maghrébine visait, semble-t-il, à les châtier par procuration pour l’intervention française en Afghanistan. Cela veut dire que dans l’esprit du tueur leur origine ou leur religion devait l’emporter sur leur loyauté.

 

 

Eric Zemmour : "L'ambiguïté de la double… par rtl-fr

Sarkozy et les « musulmans d’apparence », la famille d’Abel Chennouf indignée

Le président candidat Nicolas Sarkozy a qualifié de « musulmans en tout cas d’apparence » deux des trois soldats tués par le jeune jihadiste Mohamed Merah à Toulouse et Montauban (sud-ouest).
Dénonçant des propos contre l’islam tenus par Marine Le Pen à propos des assassinats commis par Mohamed Merah, Nicolas Sarkozy a affirmé sur France Info :

« Les amalgames n’ont aucun sens, je rappelle que deux de nos soldats étaient… comment dire… musulmans, en tout cas d’apparence, puisque l’un était catholique, mais d’apparence ». (…)

Cette formulation a provoqué l’indignation de la famille d’Abel Chennouf et de celle de sa compagne Caroline, a indiqué Me Gilbert Collard. « La famille de la victime trouve outranciers les propos du président de la République, chefs des armées, qui a osé confondre apparence et religion », a précisé Me Collard lisant une déclaration des proches du soldat.

« Ce sont des militaires français qui ont été assassinés, aucun d’eux, au moment de sa mort, n’exhibait la croix ou le Coran », affirme la famille par la voix de son avocat. « La famille d’Abel souhaite, dans le respect de toutes les religions, que l’on respecte la sienne », conclut la famille, en ajoutant que « dans le service des armées, il n’existe que des frères d’armes ».

Le Figaro

Réaction du père d’Abel Chennouf, d’origine Kabyle et catholique… et totalement oublié de nos média bien-pensant


"Apparence musulmane", le père d’un militaire… par BFMTV

Marine Le Pen « Les 4 vérités » présentée par Roland Sicard sur France 2

Sur l’affaire Mohamed Merah:

« Dites-moi quel petit voyou de banlieue du type de Mohamed Merah a le numéro de téléphone direct du policier de la DCRI comme le révèle monsieur Squarcini dans Le Monde » […] Monsieur Squarcini, quelques jours avant, a révélé une déclaration de Merah disant : ‘J’allais te téléphoner pour te dire que j’avais des tuyaux à te donner c’était pour te tuer’. Qui tutoie un officier de la DCRI ? Qui a le numéro de téléphone direct d’un officier de la DCRI ? Tout cela, ce sont des questions auxquelles le gouvernement va devoir apporter des réponses claires ! »

Sur l’affaire Bettencourt:

Je finis par me poser la question de savoir si Ségolène Royale n’avait raison, et si cette énergie déployée (par Sarkozy) ne vise pas, comme jacques Chirac en son temps, à se préserver des poursuites de la justice pendant les 5 années qui viennent.

Seine-Saint-Denis : « Des gamins comme Merah, il y en a d’autres » + ( les amis de Mélenchon en Vidéo)

Un gardien d’immeuble et une professeur d’histoire-géo, tous deux d’origine maghrébine et de confession musulmane, confient leurs inquiétudes sur une situation qu’ils jugent « alarmante » dans les banlieues.

M. a 35 ans. Il a grandi en Île-de-France, et a choisi de devenir gardien d’immeuble. « Mais avec mon profil de maghrébin, on ne m’a proposé du boulot que dans le 93, en Seine-Saint-Denis » raconte-t-il. Aujourd’hui, il s’occupe du gardiennage de plusieurs immeubles dans une cité de Sevran. Il raconte un milieu au bord de l’implosion.

« Depuis vendredi dernier, dans la cité, il y a des tags qui rendent hommage à Merah. On lit « Gloire à Mohamed », « Gloire au martyr »… Si ça continue, ça va exploser. Des gamins capables de perdre la tête comme Merah, il y en a d’autres par ici. »

« Merah est « glorifié » parce qu’il a mis la France à genoux. » Cependant, comme le relatait hier Le Parisien, « plusieurs incidents graves », en lien avec l’affaire Mohamed Merah « ont été recensés par la police un peu partout en France depuis sa mort ». L’AFP signale elle qu’une inscription appelant à « venger » Merah a été découverte ce lundi dans une maison d’arrêt en Isère.

« Quand la police pense avoir une longueur d’avance, les jeunes sont déjà loin. On nous parle dans les médias d’Afghanistan et de Pakistan. Cela fait un moment que les jeunes ne vont plus là-bas. » L’homme va même plus loin. Il affirme que « désormais, ça se passe en Tunisie, et dans le sud de l’Algérie ». « Je vois des gamins disparaître de la cité pendant quelques mois. Quand ils reviennent, ils sont ultra-musclés, très déterminés, avec un comportement complètement différent : finis les nanas, le rap, l’alcool ou le shit. Ils se font laver le cerveau par des fondamentalistes qui nous font honte à nous, les musulmans. »

M. parle de parents « dépassés par leurs gamins qui ramènent des centaines d’euros à la maison grâce au trafic », de policiers pas assez présents, et d’un système auto-géré par les caïds et les dealers.

« Quand je fais venir un réparateur pour un ascenseur en panne, il a souvent le droit à une fouille au corps par un dealer, histoire de vérifier qu’il n’aurait pas un micro sur lui… »

(…)

France Soir

Les amis de Mélenchon et ses indigènes de la République chantent leur amour pour la France. Une inspiration artistique pour les Mohamed Merah de demain:

Pierre Laurent (PCF-Front de Gauche): on peut « peut-être comprendre » la détresse du père de Merah

Les communistes ont pour habitude de toujours se ranger du côté des assassins, la preuve: Interrogé sur RTL au sujet de l’intention manifestée par Mohamed Benalel Merah (le père de Mohamed Merah), de déposer une plainte contre la France pour avoir tué son fils, le communiste Pierre Laurent a répondu sans détours :

« Ecoutez, dans une affaire comme celle-là, la détresse du père, on peut peut-être la comprendre aussi ». « Mais évidemment, c’est une affaire qui le regarde, je veux dire, a-t-il poursuivit. Bon, moi je n’ai pas de commentaire particulier à faire sur la détresse du père de ce jeune homme ».

Du point de vue de ce principal soutien à Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche à l’élection présidentielle,

« il faut comprendre comment un jeune homme comme ça, de la banlieue toulousaine, peut s’engager dans une telle dérive criminelle, après avoir croisé dans son parcours, plusieurs fois, la police et la justice ».

Source

N’oublions pas que Mélenchon avait regretté que Charles Martel ait « arrêté les arabes à Poitiers »dans l’émission Réplique d’Alain Finkelkraut sur France Culture le samedi 7 mai

Toulouse : Marche en hommage à Mohamed Merah ce samedi ?

Après les pages Facebook en hommage à l’islamiste Mohamed Merah. Après la minute de silence à sa mémoire demandée par une prof de Lycée. Voici la marche en l’honneur du terroriste:

 

La police toulousaine se prépare ce samedi à une éventuelle manifestation en hommage à Mohamed Merah, le tueur présumé de sept personnes abattu jeudi par l’unité d’élite du Raid, dans la cité des Izards où il a grandi, a-t-on appris de source policière.

Addendum : La police a dissuadé cet après-midi une trentaine de personnes de manifester en souvenir de Mohamed Merah et en soutien à sa mère dans le quartier d’origine du tueur au scooter.

Des groupes de quelques personnes ont stationné sur la place de 15h à 16h sans vraiment s’agglomérer, les garçons restant à l’écart, hostiles à la présence des médias, tandis que quelque jeunes filles, dont l’une en voile intégral noir, s’exprimaient. Cette dernière a expliqué que le but de l’initiative était « d’acheter des roses rouges et blanches » pour aller les porter au quartier du Mirail devant le domicile de la mère de Mohamed Merah, relâchée hier soir après trois jours de garde à vue.

Peu après 16h, ces quelques jeunes filles, essentiellement accompagnées d’enfants, ont formé un cortège qui a tenté de se diriger vers la station de métro suivante. Elles ont été interceptées quelques centaines de mètres plus loin. […]

Le Figaro

Les moyens de surveillance ont permis de détecter des appels à une marche qui aurait lieu à 15 heures à Toulouse et les forces de l’ordre ont été mobilisées pour y faire face.

Le JDD

Les journalistes regrettent que le coupable ne soit pas un nazi ! (Twitter)

C’est le grand sanglot des journalistes. Ils ont supputé, suggéré, théorisé mais la vérité est tombée comme un couperet sur les nuques raidies de leurs têtes bienpensantes : le salaud n’est pas celui qu’ils auraient souhaité.
Aujourd’hui la volaille qui fait l’opinion ne caquète plus. Elle titube comme un canard sans tête et fait du vent en agitant ses petite bras.
On compatit. Et on mesure bien la détresse morale dans laquelle doivent se trouver nos journalistes, qui, comme ceux du nouvel observateur, ont espéré jusqu’au dernier moment que le terroriste soit un nazi…comme le prouve les messages sur twitter qu’ils se sont échangés dés que la vérité fut révélée par les autorités.

Elle est belle la compassion avec les familles des victimes… NON ?

Gilles-William Goldnadel & Ivan Rioufol: En finir avec le terrorisme intellectuel de la gauche. (son radio)

Il existe encore dans ce pays des esprits libres qui échappent au prêt à penser de la gauche et de ses média-complices.

Voici deux exemples:

Ivan Rioufol sur RTL

Contre les moralistes de pacotille….
[audio:http://www.prechi-precha.fr/wp-content/mp3/rio.mp3]

 

Gilles-William Goldnadel : Pourquoi serait-il interdit aux Français d’évoquer leur souveraineté et leur identité ?

Atlantico : Que vous inspirent les commentaires qui ont suivi la tragédie de ce lundi à Toulouse ?

Gilles-William Goldnadel : Sans l’action de la police, il est clair que SOS-Racisme, proche du Parti socialiste, aurait continué d’incriminer l’extrême-droite.

Ils n’ont pas tiré les leçons du passé. Après les attentats de la rue des Rosiers et de la rue Copernic, ils avaient fait descendre les gens dans la rue contre l’extrême droite et les néo-nazis. Dans les deux cas, on a découvert ensuite que c’était à cause de la radicalité islamiste, mais trop tard pour en tirer les leçons politiques. C’est ce qu’ils ont failli recommencer.

Jean-Luc Mélenchon et François Bayrou ont incriminé la violence de la campagne électorale, en visant Nicolas Sarkozy qui avait suivi Marine Le Pen sur la polémique du halal. Une nouvelle fois, ils ont voulu instrumentaliser la douleur des juifs en menant les gens sur une fausse piste et en faussant délibérément le jeu démocratique de l’élection : ils souhaitaient interdit au peuple français d’évoquer les thématiques de sa souveraineté et de son identité.

Nous sommes face à une idéologie qui est dans l’incapacité de penser le racisme autrement que dans la peau d’un occidental.

Mais en plus de cela, il y a un petit jeu d’apparatchiks, notamment à SOS-Racisme, qui utilisent délibérément ces événements contre la droite. Je suis choqué par la sottise ou la tromperie de ces gens qui se sont affranchis des leçons du passé. Après l’affaire Ilan Halimi, ils ont ergoté, palabré pour savoir si c’était un crime antisémite ou non. Finalement, Youssouf Fofana se revendique aujourd’hui hautement anti-juifs. Ils devraient avoir soit une pudeur, soit une mémoire. Je n’en reviens pas de voir l’audace de ces gens-là.

Ils ont une force de frappe incroyable, assise sur l’idéologie, qui leur permet tout. Imaginez si le type n’avait pas été attrapé !

Quelles conséquences ce drame peut-il avoir sur la campagne ?

Je pense que l’ensemble de la communauté nationale a été très mature. Elle n’a pas été déstabilisée par ce qu’ont voulu faire SOS-Racisme, François Bayrou ou Jean-Luc Mélenchon (…)

Atlantico

« Hommage à Mohammed Merrah » sur Facebook

Sur Facebook, les pépites de la France de demain s’expriment:

– Maêva lametisse: La Police Nike sa race

– Wallah et malgrès ça il a réussit a en bléssée 3. Piouf Wallah un Brave hoome

– Allah Y Rahmi Kile Repoze en Paix WLH et Challah que Allah lui pardonne et lui ouvre lei porte du Paradis

– Il a mis la France a c’est pieds la tête de ma mère ! Qu’allah lui ouvre les portes du Paradis.

– Naan mai si vs ete pas cnten o pire barrè vs ya écrit hommage a mohamed merah vous avez ka pas metre jaime bande de boufon!

– PTDDDDR TT CEUX QKI PARLE MAL 2LUI VOU ETE AEK LÉ FEUJ PTDDR BANDE 2PUTAIN !

– Des Salop 1 Contre TOUSS IL ET BAIZE TOUSS

 

Lien de la page: Hommage à Mohammed Merrah

Comme après l’attentat de Liège, la meute médiatique fait volte face et accuse ceux qui ont dit la vérité.(vidéo)

Pour Jean-Jacques Bourdin sur RMC il fallait que le terroriste soit un nazi. Il n’avait au lendemain de la tuerie contre les enfants juifs de Toulouse, que l’exemple du terroriste d’OSLO à l’esprit. Or, l’histoire du terrorisme en France fut marquée par la folie des islamistes et de la gauche prolétarienne. Et cette fois encore c’est l’islamisme qui a frappé. Alors pourquoi Jean-Jacques Bourdin comme l’ensemble de la presse acquise à la gauche ont autant insisté pour faire un lien entre Oslo et la tuerie de Toulouse. Pourquoi n’ont-ils pas fait de lien avec l’attentat commis par un marocain musulman à Noël à Liège.

Tout simplement parce que l’hypothèse d’un Nazi aurait fait l’affaire de leur anti-fascisme de carnaval. Cela aurait ouvert la voie à un amalgame entre Marine Le Pen et le National Socialisme; même si entre le programme Gaullo-Chevènementiste de la présidente du FN et les idées nazis il y a un océan. La thèse du Nazi correspondait surtout à l’archétype qu’ils se font du vrai salopard: occidental, Blanc, catholique, islamophobe, antisémite. La seule raclure qui puisse exister dans la tête d’un bobo.
Or l’attentat a été commis par un islamiste d’origine algérienne. Damned !, c’est toute la construction idéologique de nos média qui s’effondre.
Qu’à cela ne tienne. Si le réel est contre les média, les média font le nécessaire pour faire entrer le réel dans les petites case de leurs petites certitudes mesquines. C’est ainsi qu’une fois avoir appris qu’il s’agissait d’un islamiste, ils sont devenus plus précautionneux. Pas d’amalgames. Pas de stigmatisation. Aussitôt, ici ou là, on invite des spécialistes pour expliquer que ce jeune homme relève de la psychiatrie. Que la religion d’amour et de paix n’a rien à voir avec cette folie. Des représentants religieux ont libre antenne. Le traitement médiatique devient de la propagande. La machine à cancan tourne à plein régime. Exactement comme en Belgique après l’attentat de Liège, comme l’explique ce citoyen belge dans la vidéo qui suit.
Il y déplore l’islamo-gauchisme, la propagande, l’occultation des faits par la presse et note que la haine qui se déverse dans les média ne va pas en direction des coupables mais vers ceux ont eu le courage de dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas.

Comme le dit le poète: « Le premier qui dit la vérité doit être exécuté »

Marine LE PEN et Louis Aliot dénoncent la manipulation

Marine LE PEN sur iTélé face C. Barbier

En quoi je suis de prêt ou de loin proche des néo-nazis ???… je n’ai rien à voir avec l’extrême droite. Et si cette affaire peut permettre aux Français de se rendre compte de la manière dont ils sont manipulés avec ces amalgames et cette formulation d’extrême droite, ceci aura permis à quelque chose d’autre.

Réaction de Marine Le Pen sur BFM-TV

On dira ce que l’on veut monsieur, parce que Marine Le Pen a soulevé le problème de manière récurrente depuis des mois et des mois. Et que toute la classe politique a rejeté Marine Le Pen… lui a dit de se taire.

Louis Aliot réagit dans les GG de RMC

Nous sommes des parents, nous sommes des citoyens, nous n’avons appelé au meurtre de personne. Et en retour on nous traite de tous les noms d’oiseaux. J’ai moi-même été menacé de mort par twitter il y a encore quelques jours. Tout le monde trouve ça normal. On fait la part belle à Mélenchon alors que ces gens là viennent d’une famille politique dont on ne peut pas dire qu’ils ont été très mesurés dans l’Histoire.

 

Toulouse : Le tueur islamiste d’origine algérienne, cerné par le RAID, se revendique d’Al-Qaïda

Toulouse : Interpellation d’un suspect d’origine algérienne qui aurait fait des séjours en Afghanistan et au Pakistan.

Une opération du RAID était en cours mercredi dans un quartier résidentiel de Toulouse contre un individu suspecté dans la série hors du commun d’assassinats commis par un homme à scooter dans la ville et sa région, a-t-on appris de sources proches de l’enquête.

L’unité de la police cernait dans le quartier de la Croix-Daurade un Toulousain d’origine algérienne, âgé de 24 ans, se revendiquant d’Al-Qaïda et retranché dans un pavillon. Le recherché appartiendrait à un groupe islamiste récemment dissous, Forsane Alizza, selon BFM-TV.»

Attentat: Quand Marie-Georges Buffet (PCF) et la presse de gauche accusait déjà le FN

Avant même de connaitre l’identité du terroriste qui s’est rendu coupable de la tuerie de Toulouse et de Montauban, la gauche, les associations antiracistes et les média ont désigné, souvent à mots couverts, le FN. La député communiste Marie-George Buffet, à l’instar de Mélenchon, n’a pas hésité a dénoncé le Front National en lui reprochant d’entretenir un « climat de tension ». Convaincu que le tueur ne pouvait-être qu’un blanc catholique et d’extrême droite, Mélenchon et Marie-Georges Buffet ont jugé que le poème de Robert Brasillach cité par Jean-Marie Le Pen ne pouvait que renforcer le sentiment d’impunité de cet assassin antisémite. La faute à pas chance sans doute, nous apprenons que le coupable du drame de Toulouse est un islamiste aguerri, tout droit sorti de nos cité radieuses et qu’il estproche de Forsane Alizza. Cette organisation dont le meneur a longtemps menacé Marine Le Pen a été interdite par le ministre de l’intérieur après que Riposte laïque ait montré sa dangerosité. Une information qui a sans doute échappé à la gauche française pour qui il n’y a pas de problème en France avec l’Islam.

Alors nous allons nous permettre de faire la leçon à la communiste décatie du PCF comme à l’ensemble des Hyènes de gauche que l’on a entendu pendant deux jours sur les ondes des média complices. En ce qui concerne la citation de Brasillach ( qui au passage était très belle) nous rappelons que Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir avant d’être des compagnons de route du PCF stalinien furent des collabos. On rajoutera que Jean Genet, auteur adulé par la gauche, n’a jamais manqué de dire toute l’admiration qu’il avait pour les Nazis. On n’oublie pas non plus que Drieu la rochelle était de gauche et que l’auteur favoris de François Mitterand s’appelait Jacques Chardonne. Que ces auteurs aient été des collabos n’enlève rien à leur talent d’écrivain. Comme le pensait François Mitterand. Celui-ci savait certainement de quoi il parlait puisqu’il fut décoré de la francisque et qu’il n’a jamais renié son amitié avec René Bousquet, membre du parti radical socialiste, secrétaire de la police nationale de Vichy qui signa l’autorisation de déporter les enfants du Vélodrome d’Hiver. Nous passerons, par bonté d’âme, sur la participation de nombreux communistes et socialistes au régime collaborationniste de Pétain, ainsi que sur le négationnisme de roger Garaudy cadre éminent du PCF et sur les crimes antisémites des régimes communistes.

En revanche nous ne lâcherons pas l’ancienne ministre commmuniste, sur sa participation à des manifestations contre Israel en compagnie du Hezbollah et du Hamas. Et nous ne nous lasserons pas de dire, même si aucun média ne le lui a reproché, que Mélenchon soutient et a reçu le soutien de l’antisémite grec Míkis Theodorákis, comme nous le révélions il y a encore quelques semaines.
D’ailleurs un certain nombre de juif ne s’y sont pas trompés. À peine les représentants de la gauche avaient-ils débarqués dans le défilé organisé à Paris le soir du drame, qu’ils se sont fait huer.

On a bien compris ce qu’ont cherché à faire les média. L’objectif a été de faire porter le chapeau de cette tragédie à Marine Le Pen, et à tous ceux qui ont le courage de parler des choses que le politiquement correct dans lequel ils se complaisent les empêche d’aborder…. Ils ont voulu nous refaire le coup de la rue des rosiers, celui de la rue Copernic, celui de Carpentra… détourner un drame pour salir, diffamer, insulter, mentir. Et tout cela sans pudeur, avec une compassion feinte qui cache assez mal leurs petits calculs politique. Des méthodes de lâches. Des méthodes de démagos. Des méthodes que n’emploient seulement ceux qui n’ont plus aucun argument et qui se voilent la face sur les conséquences désastreuses des choix politiques qu’ils ont fait depuis 30 ans.

Que Marie Georges Buffet et ses complices médiatiques comprennent une bonne fois pour toute que l’antisémitisme dans ce pays n’est pas au Front national… mais au sein de certaines cités, dans un grand nombre de mosquées et…. dans les rangs de la gauche que Marie Georges Buffet fréquente!