Archives par mot-clé : AZF

AZF : Silence TOTAL ou Silence d’Etat sur un attentat islamiste ?

Interview réalisée et diffusée en 2008.

Le vendredi 21 septembre 2001, il est 10h17 à Toulouse quand l’usine chimique d’AZF explose.  Dix jours plus tôt, le monde entier assistait en direct à l’attentat du World Trate Center. Il est impossible de ne pas penser à New York  et son amas de cendres. L’histoire se répèterait-elle  à Toulouse ?.

Avant même le début de l’enquête, les autorités se veulent rassurantes : le procureur affirme qu’il est sûr à « plus de 90% qu’il s’agit d’un accident« . L’affaire est entre les mains de la justice. Il n’y a plus qu’à attendre. En vain. Au bout de plusieurs années, aucune des hypothèses avancées ne semble donner satisfaction. Le dossier est vide. Les zones d’ombres que nul n’a voulu en haut lieu éclaircir subsistent.

C’est cette parodie d’instruction judiciaire que le livre de Marc Mennessier, « AZF, un silence d’Etat » dénonce. Ce journaliste scientifique au Figaro a consacré plusieurs années d’enquêtes à la catastrophe d’AZF. Son analyse méticuleuse des faits, nous dévoile comment les autorités ont soigneusement privilégié la piste de l’accident chimique tout en négligeant les éléments de l’enquête qui auraient pu les mener sur celle d’un attentat.

Ecouter l’entretien avec Marc Mennessier.

1°partie :

Les hypothèses de l’accident chimique et la parodie d’instruction judiciaire

Pour l’auteur, l’hypothèse d’un acte de malveillance à caractère islamiste, semble la plus crédible. Les faits qui sont révélés au fil de l’enquête sont en effet troublants, mais ils ne fournissent cependant aucune preuve qui permettrait de se faire une opinion plus ferme. Notons qu’à l’époque de l’enquête, Marc Mennessier fut accusé de servir les intérêts de Total. D’autres n’ont pas hésité à le présenter comme un raciste. Même si la thèse de l’attentat gène les convictions toutes faites de certains commentateurs qui n’ont même pas pris la peine d’ouvrir le dossier d’instruction, il était de la responsabilité professionnelle de tout bon journaliste de s’en préoccuper. Marc Mennessier n’a donc fait que son travail.

2° partie :

La thèse de l’attentat négligée.

Rajoutons que ce livre, Marc Mennessier aurait dû l’écrire avec Anne-Marie Continuer la lecture de AZF : Silence TOTAL ou Silence d’Etat sur un attentat islamiste ?

Explosion de l’usine AZF : Une expertise remet en cause la version « officielle »(Audio) (rediff)

Addendum: 29 aout 2012

Une fuite mystérieuse d’ergol, le carburant des fusées, survenue sur le site voisin de la SNPE, serait à l’origine de la catastrophe du 21 septembre 2001.

(…) Protégée par le secret défense, la SNPE n’a jamais été ciblée par l’instruction judiciaire. Elle faisait pourtant l’objet de menaces prises en compte par les services de renseignement. Après l’attentat du 11 septembre à New York, les autorités craignaient que des terroristes ne fassent sauter le site dans le but de libérer du phosgène, un gaz hypertonique que le vent d’autan aurait pu disperser sur Toulouse. Quelques heures avant le drame, un inconnu dont le corps a été immédiatement incinéré est mort peu après avoir été grièvement blessé sur le site de la SNPE. La justice n’a jamais cherché à élucider les conditions de ce décès suspect derrière lequel se cache peut-être le mystère de la fuite d’ergol.

« […] L’existence de menaces terroristes sur le site de la SNPE était connue des services de renseignement. Mais ce fait a été totalement occulté. La piste d’un acte intentionnel n’a fait l’objet d’aucune investigation sérieuse. L’enquête s’est uniquement focalisée sur le tas d’engrais du hangar 221. Vraisemblablement pour des raisons de haute politique. […] » (Hubert Seillan)

Sud Ouest

Extrait de l’entretien avec le journaliste scientifique marc Menessier, auteur du livre AZF, silence d’État, dans lequel il évoque l’hypothèse de l’attentat. Piste qui sera volontairement ignorée par les autorités

retrouver l’ensemble de l’entretien ci-dessous.

La thèse de l’attentat négligée:
[audio:http://www.prechi-precha.fr/wp-content/mp3/azf2.mp3]

AZF : Silence TOTAL ou Silence d’Etat ?

Entretien radio avec Marc Menessier, Journaliste, auteur du livre AZF, silence d’État.

Première diffusion : Mars 2008.

Le vendredi 21 septembre 2001, il est 10h17 à Toulouse quand l’usine chimique d’AZF explose.  Dix jours plus tôt, le monde entier assistait en direct à l’attentat du World Trate Center. Il est impossible de ne pas penser à New York  et son amas de cendres. L’histoire se répèterait-elle  à Toulouse ?.

Avant même le début de l’enquête, les autorités se veulent rassurantes : le procureur affirme qu’il est sûr à « plus de 90% qu’il s’agit d’un accident« . L’affaire est entre les mains de la justice. Il n’y a plus qu’à attendre. Et puis il y a Total. Coupable évident, délinquant industriel notoire. Reste à le prouver. Facile de le claironner devant des micros et des cameras serviles, plus difficile de le mettre en musique. Dés lors, le système policier et judiciaire va tout faire pour tenter de justifier le bien fondé de la thèse initiale de l’accident. En vain. Au bout de plusieurs années, aucune des hypothèses avancées ne semble donner satisfaction. Le dossier est vide. Les zones d’ombres que nul n’a voulu en haut lieu éclaircir subsistent.

C’est cette parodie d’instruction judiciaire que le livre de Marc Mennessier, « AZF, un silence d’Etat » dénonce. Ce journaliste scientifique au Figaro Continuer la lecture de Explosion de l’usine AZF : Une expertise remet en cause la version « officielle »(Audio) (rediff)