Archives par mot-clé : Bachar al-Assad

Sarkozy à Bachar al-Assad : « On va mettre votre pays à feu et à sang ! »

Dans le dernier numéro de Sécession (disponible ici), Julien Rochedy a livré une anecdote exclusive au sujet d’une rencontre, en 2008, entre Nicolas Sarkozy et Bachar al-Assad.

À cette époque, la France et la Syrie étaient en discussion pour le passage d’un gazoduc visant à récupérer les ressources gazières du Qatar et ainsi concurrencer directement les Russes. Bachar al-Assad a fini par dire non à ce projet à l’issue d’une rencontre avec le président français, son premier ministre ainsi que le patron de Total. Comme nous le rapporte Julien Rochedy, en citant un témoin de cette rencontre, Nicolas Sarkozy s’est emporté suite au refus du chef de l’État syrien, promettant de mettre la Syrie « à feu et à sang ». Un an plus tard, des « révolutions populaires » émergeaient à Damas…

► Voir l’entretien intégral

Monseigneur Jeanbart (Archevêque d’Alep): Si Bachar Al-Assad quitte le pouvoir, ce sera la guerre civile


Syrie : « Si Bachar Al-Assad quitte le pouvoir… par rtl-fr

« Je suis inquiet parce que je vois nos fidèles partir. Avec l’arrivée de centaines de milliers de réfugiés en Europe, j’ai peur de l’avenir. Je sens comme si une déportation de notre population était organisée, surtout de notre population productive, ceux qui pouvaient reconstruire le pays et l’Église. C’est la classe moyenne, la charnière et la colonne vertébrale de notre société, qui est en train d’être absorbée ».

L’Église a commencé chez nous, en Syrie

Monseigneur Jean-Clément Jeanbart

L’archevêque d’Alep adresse ainsi un message aux chrétiens d’Occident. « Je voudrais que vous vous rappeliez que les premiers chrétiens sont les chrétiens de Syrie. L’Église a commencé chez nous. J’appelle les chrétiens d’Europe et du monde entier à ne pas oublier cette Église et à la préserver », lance-t-il.

Continuer la lecture de Monseigneur Jeanbart (Archevêque d’Alep): Si Bachar Al-Assad quitte le pouvoir, ce sera la guerre civile

Syrie : L’Etat islamique prend un bastion clé du régime

Fabius, Hollande, BHL, Juppé et sarkozy voulaient détruire Assad au risque de mettre les islamistes au pouvoir. Ils les ont armé. Aujourd’hui Assad est au plus mal. Que va faire l’otan? Laisser le califat islamique d’Irak s’étendre à la Syrie, la Lybie ?.

Pour les électeurs Ps ou UMP : mesurez-vous les conséquences de votre vote ?.

———–

Les djihadistes de l’Etat islamique (EI) ont pris dimanche l’aéroport de Tabqa, dernier bastion du régime de Bachar al-Assad dans la province septentrionale de Raqa, a annoncé l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). En juillet et début août, l’EI avait chassé l’armée de deux bases importantes de Raqa, la base 93 et la division 17, après avoir tué plus d’une centaine de soldats..

Située à 200 kilomètres d’Alep, cette ville est stratégique pour les djihadistes puisqu’elle constitue la porte d’entrée de la vallée de l’Euphrate, une région au sol et au sous-sol regorgeant de ressources.

Les soldats se retirent de l’aéroport. «Les combats se poursuivent aux alentours de l’aéroport qui est tombé aux mains de l’EI, alors que les corps de dizaines de soldats syriens gisent» à l’intérieur, a indiqué l’OSDH. «La majorité des forces du régime se sont retirées de l’aéroport», ajoute l’ONG. La télévision officielle syrienne a confirmé que les soldats s’étaient retirés de l’aéroport militaire. «Après avoir mené des combats violents, les soldats se sont retirés de l’aéroport de Tabqa

De lourdes pertes pour l’Etat islamique. «Ils se sont déployés (à l’extérieur) et continuent de porter des coups durs aux groupes terroristes leur infligeant des pertes énormes», a-t-elle poursuivi.

Le JDD