Archives par mot-clé : barbaresque

« La faillite de l’UE à contrôler ses frontières a enclenché une pompe aspirante envers les populations africaines »

CHRONIQUE – La faillite de l’Union européenne à contrôler ses frontières a enclenché une gigantesque pompe aspirante envers les populations africaines.

Les Barbaresques sont de retour en Méditerranée. Leur business model a changé. Il ne s’agit plus de courser les navires européens afin de vendre leurs passagers comme esclaves sur les marchés du Maghreb ou d’extorquer des rançons. Leur trafic est devenu plus étendu, plus lucratif, moins périlleux. Il s’agit de racketter les jeunes Noirs d’Afrique qui veulent rejoindre l’«eldorado» des États providence de l’Europe du Nord, sans passer par le cheminement légal du visa d’entrée et du billet d’avion.

Le voyage est éprouvant, dangereux, cher. Éprouvant, car il faut traverser les vastes déserts du Sahel, entassés à cinquante sur un camion. Comme l’Algérie a fermé ses frontières, la route du trafic passe par le Fezzan, pour aboutir sur les côtes libyennes. Là, les candidats au voyage sont parqués comme du bétail par les trafiquants, en attendant d’embarquer sur de très longs dinghies. Ces embarcations rudimentaires menacent de verser à tout moment, tant elles sont chargées de cargaison humaine, afin d’accroître au maximum le taux de profit de l’opération. Le danger est omniprésent: 1 passager clandestin sur 200 périt noyé. Le prix du passage est élevé: autour de 4000 euros par personne.

Aujourd’hui, la très grande majorité des candidats au passage sont
des migrants économiques qui appartiennent aux classes moyennes/inférieures africaines. Les plus pauvres ne peuvent même pas rêver de réunir une telle somme. Dernièrement, il y avait beaucoup de Nigérians dans les candidats au passage. Le Nigeria est Continuer la lecture de « La faillite de l’UE à contrôler ses frontières a enclenché une pompe aspirante envers les populations africaines »