Archives par mot-clé : berbère

L’anti-républicaine Najat Vallaud-Belkacem :  » J’appartiens à la culture berbère depuis ma naissance … Inch’Allah ! » (vidéo)

Addendum : Cet entretien vidéo au cours duquel Najat Vallaud-Belkacem répond “Inch Allah”, lorsque la personne qui l’interroge lui demande “Un Berbère à L’Elysée”, aurait été réalisé en 2009. C’est-à-dire avant qu’elle ne devienne ministre, mais c’est bien dans un cadre officiel, à savoir l’Hôtel de Ville de Lyon. De plus, cela ne change rien au fond des propos tenus.(novopresse)

– – – – – – – – – – – – – – –

Najat Vallaut-Belkacem, porte-parole franco-Marocaine de Mimolette et propagandiste de la théorie du genre, était présente lors de la célébration du nouvel an berbère, Yennayer 2963, organisée à l’initiative de l’association Awal Grand-Lyon.

L’occasion pour elle de dire son attachement communautariste à la culture Berbère… avec l’argent du contribuable français. L’inculte ignore sans doute que la république oblige à ses citoyens de s’élever au-delà de leurs appartenances particulières. Mais pour cette collaboratrice du roi du Maroc (1) cette obligation est sans soute superflue. Quand on couvre d’un voile pudique les atrocités autocratiques du régime marocain, on ne peut avoir qu’une faible considération pour les principes républicains français.
Il faudra que l’on m’explique comment on peut se dire républicain et être le porte voix de la torture, des bagnes et de la mafia économique de la monarchie marocaine.
Et comment on peut se revendiquer de gauche quand on s’en remet à la bonté divine pour que les Berbères accèdent un jour aux plus hautes responsabilités en France.? Décidément les voix du PS sont impénétrables !

– Bientôt les Berbères à l’Elysée ?
– Inch’Allah !

(Dans un précédent article j’ai appelé cette gauche la gauche Inch’Allah : Arnaud Montebourg, caricature de la gauche Inch’Allah)


Najat Belkacem – Yennayer 2963 par BladnaNl

En ce qui nous concerne on préfère Zineb El Rhazoui, une militante démocrate qui était intervenue avec force contre la présence de Driss El Yazami lors d’un pince-fesse des verts. Mais les organisateurs écolo-bobos avaient pris la défense de leur ami qui est aussi le président du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger, autant dire un intime de sa majesté du Maroc.

(1)La ministre est Membre du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger de décembre 200744 à décembre 201114. « Depuis décembre 2007, elle fait partie des 37 membres du Conseil consultatif des Marocains à l’étranger (CCME) directement nommés par Mohammed VI, où elle perçoit des émoluments de complaisance dont le montant est presque un secret d’Etat. Une Information confirmée par l’ambassade du Maroc en France, ainsi que par le site du CCME. Face aux journalistes (Marocains), elle assume totalement cette double allégeance politique et bi-nationale. Dans une interview à Bladi.net, elle expliquait, sans ciller, que ce conseil « s’exprimera d’abord sur les sujets dont [il] sera saisi par Sa Majesté en faisant valoir un point de vue de Marocains de l’étranger, et pour ce qui me concerne de Franco-Marocaine engagée dans la vie politique française ».