Archives par mot-clé : BHL

Collard : Bachar El-Assad a gagné la guerre. Quel intérêt stratégique aurait-il d’utiliser des armes chimiques

Zemmour denonce la propagande « antifasciste » contre le FN

De Sarkozy à l’Etat islamique

Communiqué d’Aymeric Chauprade, Député français au Parlement européen, Membre de la Commission des affaires étrangères

La Tunisie vient d’être frappée par une terrible attaque terroriste qui a fait 19 victimes tuant 2 de nos compatriotes et en blessant 7 autres. Le choix du musée du Bardo à Tunis est sans équivoque : frapper des touristes européens en priorité et en même temps l’extraordinaire patrimoine pré-islamique de la Tunisie. La haine des civilisations, la haine de l’Histoire, se sont exprimées une nouvelle fois de manière impitoyable, comme à Tombouctou, comme à Mossoul.

Le chef de l’Etat tunisien, Mr Béji Caïd Essebsi a clairement montré du doigt l’une des causes essentielles de cet attentat : l’effondrement du régime de Kadhafi en Libye.

La Libye est devenue en effet un chaos islamiste, la source principale de déstabilisation pour tous les Etats voisins ou proches, qu’il s’agisse de l’Egypte, de la Tunisie, de l’Algérie, du Mali ou du Niger. L’islamisme radical y prospère, d’AQMI à l’Etat islamique ; l’Etat-nation libyen s’est effondré, et avec lui ses capacités d’exportation gazière et pétrolière.

Ce matin du 19 mars, sur France Inter, Henri Guaino, ex-conseiller de Nicolas Sarkozy a reconnu que l’intervention de l’OTAN en Libye, voulue par Sarkozy, avait contribué à installer le chaos dans toute la région. Oui Mr Guaino ! Telle est bien la vérité terrible à entendre à l’UMP ! Nicolas Sarkozy, son ami Bernard Henri-Lévy, et son Ministre des affaires étrangères Alain Juppé, portent tous les trois une responsabilité très lourde dans l’expansion du terrorisme en Afrique du Nord.

En s’attaquant à des régimes certes imparfaits, celui de Kadhafi en Libye et de Bachar al-Assad en Syrie, aux seules fins de se présenter comme les chantres d’une improbable démocratisation arabe, ces irresponsables ont fait le lit du terrorisme. Et il est désormais possible d’établir un lien de cause à effet entre la décision politique d’engager militairement la France en 2011 en Libye et l’installation de l’Etat islamique dans ce pays en 2015, comme il est possible de faire le même lien en Syrie.

Un homme qui a commis une erreur politique aussi grave, et qui voulait aussi, tout le monde l’a oublié sauf les décideurs d’Areva, installer des centrales nucléaires dans la Libye post-Khadafi, peut-il sérieusement prétendre redevenir président de la République ? Continuer la lecture de De Sarkozy à l’Etat islamique

Alain de Benoist : « Je me sens plus à gauche que Manuel Valls ! »

Source: Le Point

La polémique fait rage entre Onfray et Valls. En jeu, l’intellectuel étiqueté (très) à droite Alain de Benoist. Nous lui avons demandé ce qu’il en pensait.

Alain-de-Benoist-P Le Point : Ce week-end, Manuel Valls a déclaré : « Quand un philosophe connu, apprécié par beaucoup de Français, Michel Onfray, explique qu’Alain de Benoist – qui était le philosophe de la Nouvelle Droite dans les années 70 et 80, qui d’une certaine manière a façonné la matrice idéologique du Front national, avec le Club de l’horloge, le Grece – […] vaut mieux que Bernard-Henri Lévy, ça veut dire qu’on perd les repères. » Manifestement, le Premier ministre préfère BHL à vous. Comment réagissez-vous à ses déclarations ?
Alain de Benoist : Avec une certaine surprise, car c’est un propos inattendu. La question que je me pose est la suivante : pourquoi le Premier ministre, qui est en pleine campagne électorale, croit nécessaire, dans sa campagne électorale, de s’en prendre à Michel Onfray ? C’est un peu surréaliste. J’ai l’impression que Michel Onfray, dont Manuel Valls essaye de faire croire qu’il se « droitise » – ce qui à mon avis est tout à fait faux -, est le symbole d’une gauche restée fidèle à ses engagements de gauche. Onfray est un peu la statue du commandeur, il ne cache pas le mépris qu’il a pour la gauche sociale, libérale, réformiste incarnée par Manuel Valls. Il a été plus proche dans le passé du Front de gauche, donc, en s’en prenant à lui, Manuel Valls essaie de se débarrasser de quelqu’un qui le gêne parce qu’il lui donne mauvaise conscience.

Deuxièmement, Manuel Valls lui reproche de préférer Alain de Benoist à BHL, je note que Michel Onfray n’a jamais dit cela. Il a dit qu’il préférait une idée juste émise par Alain de Benoist plutôt qu’une idée fausse émise par BHL, ce qui ne me paraît pas être une déclaration stupéfiante et révolutionnaire, mais, apparemment, cela pose des problèmes à Manuel Valls.

« J’ai l’impression que Manuel Valls a complètement pété les plombs »

Troisièmement, voir Manuel Valls me faire cette publicité un peu involontaire est étonnant, car je ne doute pas qu’il ne connaît pas une ligne de ce que j’ai pu écrire dans ma vie. Il recopie les fiches qu’on lui a transmises. Je n’ai jamais fait partie du Club de l’horloge, il m’attribue la paternité de la matrice idéologique du FN, ce qui a dû bien faire rire les gens du Front. Bref, il parle de ce qu’il ne connaît pas. J’ai l’impression qu’il a complètement pété les plombs. C’est un homme ambitieux et nerveux qui fait des coups de menton un peu mussoliniens, mais cette espèce de mauvaise humeur perpétuelle cache plutôt un Continuer la lecture de Alain de Benoist : « Je me sens plus à gauche que Manuel Valls ! »

Isabelle Dath : « Daesh est en train de s’infiltrer sur les ruines de la Libye à un rythme exponentiel »

Petite précision: prétendre qu’il aurait été possible de créer un gouvernement national après la chute de Kadhafi est une supercherie. La Libye a toujours été divisée de façon tribale, il était totalement illusoire et irresponsable de croire que ce pays aurait résisté à la mort de celui qui en était le ciment.
Nous n’étions pas nombreux à nous opposer à l’intervention militaire de Sarkozy, Juppé et BHL… aujourd’hui, on mesure le désastre qu’il ont engendré; et il serait donc juste et légitime que ces gens là n’aient plus aucune responsabilité politique et soient virés définitivement de la scène publique.


Isabelle Dath : "Daesh est en train de s… par rtl-fr

slide_230657_1058031_free_01

Libye : qui présentera “l’addition” à MM. Sarkozy, Juppé et BHL ? Par Bernard Lugan

Au mois de mars 2011, à l’issue d’une campagne médiatique d’une rare intensité initiée par BHL, Nicolas Sarkozy décida d’entrer en guerre contre le colonel Kadhafi avec lequel il était encore dans les meilleurs termes quelques mois auparavant.

al-furqan_media_afp_2_0Le 17 mars, Alain Juppé, ministre des Affaires étrangères, arracha la résolution 1973 [1] au Conseil de Sécurité de l’ONU, ce qui permit d’ouvrir les hostilités.

Le 19 mars, 19 avions français (chasseurs et ravitailleurs) lancèrent un raid de 2h30 au dessus de la Libye. L’incompréhensible guerre franco-libyenne ou otano-libyenne, venait de débuter.

Les raisons de ce conflit aux conséquences à ce point dramatiques qu’une intervention internationale paraît aujourd’hui indispensable sont toujours aussi mystérieuses. A l’époque, l’Elysée avança l’argument d’une action humanitaire destinée à “sauver la population de Benghazi”. Le mardi 16 décembre 2014, le président tchadien Idriss Deby donna une autre explication en déclarant qu’en entrant en guerre en Libye: ” l’objectif de l’OTAN était d’assassiner Kadhafi. Cet objectif a été atteint ” [2].

Quoiqu’il en soit de ses causes officielles ou officieuses, réelles ou supposées, étayées ou fantasmées, le résultat de cette guerre “pour la démocratie et les droits de l’homme”, est catastrophique :

– Les alliés islamistes du Qatar et de la Turquie ont pris le contrôle d’une partie des approvisionnements gaziers et pétroliers de l’Europe.

– Daesh a lancé une entreprise de coagulation des milices islamistes. Celles qui lui ont fait allégeance contrôlent une partie de la Cyrénaïque et à l’ouest, elles sont sur la frontière tunisienne. Partout, elles font régner la terreur.

– L’Egypte est directement menacée ainsi que la Tunisie et l’Algérie. Au sud, le Tchad et le Niger sont en première ligne alors qu’avec Boko Haram un second front islamiste s’est ouvert sur leurs frontières.

– Les gangs islamo-mafieux déversent des dizaines de milliers de migrants sur les côtes européennes. Au lieu de les refouler, la marine italienne les récupère en mer pour les installer en Europe… d’où ils ne repartiront plus. Or, tout le monde sait que des terroristes se dissimulent parmi eux et qu’ils vont créer des cellules “dormantes” au sein de l’ “espace Schengen”.

Face à ce désastre, comme s’ils étaient étrangers au chaos qu’ils provoquèrent, Nicolas Continuer la lecture de Libye : qui présentera “l’addition” à MM. Sarkozy, Juppé et BHL ? Par Bernard Lugan

Éric Zemmour parle de G.Marchais et de BHL sur radio courtoisie. (vidéo et audio)


Éric Zemmour parle de G.Marchais et de BHL sur… par prechi-precha

Écouter toute l’émission de Radio Courtoisie. Une intervention de zemmour bien plus intéressante que toute les interviews qu’il a pu donner dans les média dominants.
À écouter sans modération :

[audio:http://www.prechi-precha.fr/wp-content/mp3/zemrcourtoisie.mp3]

Georges Marchais (PCF) sur l’immigration:


Marchais immigration par Chevalier_du_Christ