Archives par mot-clé : BHL

Libye : le bilan BHL / Sarkozy

C’était il y a trois ans ; autant dire hier pour les médias français, mais une éternité pour le peuple libyen. Le début des « Printemps arabes », l’armée française, bras armé de la démocratie à Tripoli, Kadhafi le monstre et Sarkozy le sauveur. Bon, certaines mauvaises langues prétendent que le premier aurait un peu financé le second à l’occasion de sa campagne présidentielle de 2007. Ce que les gens peuvent être méchants…

Director Levy and cast members pose during a photocall for the film Le Serment de Tobrouk at the 65th Cannes Film Festival

Aujourd’hui ? Aujourd’hui le chaos. À en croire l’agence Reuters : « En raison de l’insécurité à Tripoli, l’ambassade américaine a été évacuée ce samedi. 70 diplomates ont été transférés en Tunisie. Pour les habitants de Tripoli, cette situation de guerre replonge la ville à l’été 2011 lorsque les insurgés anti-Kadhafi avaient repris la capitale. “On manque de fioul, depuis une semaine. Il y a une pénurie d’eau. Il n’y a plus d’eau dans les robinets. […] La différence avec 2011, c’est qu’on était sûrs qu’on n’allait pas avoir un canon sur la tête”, rapporte un habitant. »

Dans le même temps, selon Le Parisien : « Plus de cent morts en deux semaines d’affrontement, des combats qui s’intensifient près de Tripoli et à Benghazi. […] La Libye est entrée dans un conflit d’autant plus menaçant qu’il présente des dimensions multiples, mélangeant facteurs locaux et internationaux. »

Il est donc un peu loin, le temps où Bernard-Henri Lévy posait devant les photographes, lors du Festival de Cannes, flanqué de deux « démocrates » libyens d’opérette, affublés de lunettes noires et de keffiehs, façon Dupond et Dupont dans les aventures de Tintin au pays de l’or noir. Même silence radio chez les protagonistes de l’époque, cette Continuer la lecture de Libye : le bilan BHL / Sarkozy

La Chaos en Lybie : les capitales européennes appellent leurs ressortissants en urgence.

Communiqué de presse de Marine Le Pen

Désastre en Libye : les graves erreurs de Nicolas Sarkozy et du PS

L’appel en catastrophe lancé par les capitales européennes, enjoignant les ressortissants occidentaux à quitter de toute urgence la Libye, en proie à une nouvelle guerre civile, illustre l’échec total de la politique étrangère de la France dans cette région, et en particulier de l’opération militaire décidée en 2011 par Nicolas Sarkozy et sa muse BHL, et soutenue par le Parti Socialiste.
libye_sarkozy

PS et UMP, inféodés dans leurs choix de politique étrangère aux Etats-Unis, ne peuvent échapper aux légitimes explications qu’ils doivent aux Français, et faire l’analyse des conséquences dramatiques de leurs erreurs.

L’instabilité actuelle de la Libye donne malheureusement raison aux analyses du Front National, qui déjà à l’époque alertait sur les dangers d’une prise de pouvoir des islamistes, à savoir : la dislocation du pays, l’instauration de la Charia et la disparition de l’Etat libyen.

Conséquence secondaire mais toute aussi dramatique : l’explosion de l’immigration clandestine vers l’Europe et la France, et son cortège de drames humains, notamment en mer Méditerranée.

Les responsables de telles erreurs sont évidemment disqualifiés pour prétendre une nouvelle fois aux destinées de la France. Seule la reconnaissance de leurs fautes constituerait une attitude digne et recevable.

Libye : Tripoli sous la menace d’une explosion « catastrophique »

Les violences en Libye ne connaissent aucune trêve, alors que les autorités se montrent incapables de contrôler les dizaines de milices qui font la loi dans le pays depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011. La France a suivi l’exemple de plusieurs pays occidentaux en exhortant ses ressortissants à quitter le pays. Et à Tripoli, des incendies près d’un immense réservoir de pétrole menacent la capitale, lundi 28 juillet.

Combats à Tripoli et Benghazi

Les islamistes de Misrata au combat le 26 juillet.

Différents groupes – des combattants islamistes et d’ex-rebelles de la ville Continuer la lecture de La Chaos en Lybie : les capitales européennes appellent leurs ressortissants en urgence.

L’UE s’inquiète car plusieurs centaines de milliers de personnes veulent quitter la Lybie en raison de l’insécurité

« L’UE est très préoccupée par la poursuite de la détérioration de la situation en Libye », a déclaré Michael Mann, porte-parole de la chef de la diplomatie de l’UE Catherine Ashton, lors d’un point de presse…

les deux chefs de guerre Nicolas Sarkozy et BHL en Libye.. merci pour tout
Nicolas Sarkozy et BHL en Libye

La Libye est en proie à l’anarchie depuis la chute de Mouammar Kadhafi en octobre 2011, les autorités de transition ne parvenant pas à contrôler les innombrables milices armées qui font la loi dans le pays.

L’UE s’inquiète aussi de la forte augmentation depuis le début de l’année des arrivées de migrants partis de Libye. Ce mouvement devrait s’accélérer car plusieurs centaines de milliers de personnes veulent quitter ce pays en raison de l’insécurité, a annoncé la semaine dernière l’agence européenne de surveillance des frontières Frontex.

Le Figaro

4000 migrants secourus en 48 heures: la Sicile appelle l’UE à l’aide

Voilà ce que nous aura couté la guerre en Libye menée par Sarkozy et BHL !

——–

Extrait

Plus de quatre mille personnes ont été secourues ces deux derniers jours au large des côtes du sud de l’Italie. La Sicile lance un cri d’alarme à destination de l’Europe, se disant incapable de faire face à l’arrivée de ces migrants, dont la majorité fuit « des conflits dramatiques ».

« Les débarquements n’arrêtent pas et l’urgence est de plus en plus criante : deux navires marchands sont en train de secourir deux bateaux avec à bord 300 et 361 personnes. Il semble qu’il y ait au moins un cadavre à bord », a déclaré ce mercredi le ministre italien de l’Intérieur, Angelino Alfano, à la radio publique Rai Uno. L’unique solution serait donc d’installer en toute hâte des tentes, des cuisines et des centres de soins à Porto d’Empedocle, Augusta ou encore Messine.

Selon Angelino Alfano, en raison de l’instabilité politique dans les pays de l’Afrique du Nord, « entre 300 et 600 000 » personnes seraient dans l’attente d’être embarquées en Libye pour rejoindre les côtes du sud de l’Italie. Une estimation dont le ministre italien affirme qu’elle a été confirmée par Cecilia Malmström, commissaire européen aux Affaires intérieures.

Angelino Alfano demande donc à l’Europe de « ne pas tourner le dos à Rome ». Pour lui, l’Europe « ne peut pas dire que, en ayant donné 80 millions d’euros à Frontex, elle a résolu le problème ». D’autant, souligne Angelino Alfano, que ces demandeurs d’asile – syriens, palestiniens, éthiopiens, érythréens, sénégalais ou nigérians – sont essentiellement des réfugiés qui « fuient des situations de conflits dramatiques ».

 

source : RFI

Trois ans après le début de la guerre, la Libye est dans un état chaque jour plus catastrophique

Lu sur le blog d’Olivier Demeulenaere

(Article paru dans L’Opinion, mercredi 5 mars)

« A la veille du troisième anniversaire de la première frappe française contre l’armée de Kadhafi, le 19 mars 2011, une évidence s’impose : la Libye est dans un état chaque jour plus catastrophique. «La situation politique et sécuritaire est très préoccupante» reconnaît-on au Quai d’Orsay, où l’on constate que «la transition (post-Kadhafi, ndlr) a perdu de sa lisibilité». Dit plus crûment : «On ne sait pas ce qu’il va se passer…» Cette inquiétude française est largement partagée par une communauté internationale «très préoccupée» dont, au premier chef, les Etats voisins de la Libye, qui assistent impuissants à l’émergence d’une situation anarchique à leurs frontières.

bhl-sera-t-il-aux-cotes-de-nicolas-sarkozy-photo-drTous les observateurs constatent «l’absence d’Etat et d’administrations pour mettre en œuvre les décisions politiques». Comme l’explique un diplomate français, avec un sens remarquable de la litote, «en Libye, les sources de légitimité sont diversifiées». C’est-à-dire que plus personne ne gouverne le pays. Ce «kaléidoscope» comporte aussi bien les institutions officielles, les milices locales issues de la révolution, les groupes religieux, les tribus, etc. «En Libye, le local prime, chaque région, chaque ville, chaque quartier a sa problématique» confirme Patrick Haimzadeh, excellent connaisseur du pays.

Le pouvoir issu de la révolution anti-Kadhafi et des élections générales de juillet 2012 est en lambeaux. Le Congrès général national – le Parlement – n’a pas été capable de rédiger Continuer la lecture de Trois ans après le début de la guerre, la Libye est dans un état chaque jour plus catastrophique

BHL, le précieux ridicule

Bernard-Henri Lévy est revenu tout ébahi de la soirée de gala donnée par l’ambassadeur de France à Copenhague début février. Le « pays de Kierkegaard », comme il nomme prosaïquement le Danemark, est aussi le « pays du roi Christian », qui refusa de faire porter l’étoile jaune aux Juifs pendant la seconde guerre mondiale, mais également celui « des aviateurs de la guerre de Libye » venus prêter main forte aux troupes de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN) en 2011. Un Etat symbole de la « réconciliation de la liberté et de l’égalité ».

par Benoît Bréville.

bhl11Hélas, un nuage assombrit le ciel de cette merveilleuse contrée : depuis le mois de novembre,

les Danois s’opposent à ce que la banque américaine Goldman Sachs, l’une des principales responsables de la crise des subprime en 2008, entre au capital de la compagnie nationale d’énergie, Dong Energy.

Malgré une pétition ayant recueilli plus de deux cent mille signatures (soit un habitant sur trente) et de multiples rassemblements, le projet a été approuvé par le Parlement le 30 janvier, entraînant la démission des six ministres socialistes qui formaient l’aile gauche de la coalition gouvernementale.

L’établissement new-yorkais contrôlera donc 19 % des parts de la société d’Etat et disposera d’un droit de veto sur des décisions stratégiques.

 

« On a beau dire et répéter qu’il s’agit d’une prise de participation minoritaire. On a beau rappeler, et rappeler encore, que Goldman Sachs était le mieux-disant en termes de savoir-faire autant que d’investissement. Rien n’y fait », déplore « BHL »,

qui ne voit dans le mouvement de contestation qu’un « déferlement d’antiaméricanisme » teinté d’une « passion rouge-brune ».

S’opposer aux desiderata de Goldman Sachs témoignerait donc d’un antisémitisme latent…

Rien à voir avec l’Ukraine, où le philosophe français séjournait quelques jours avant ses agapes danoises. « Je n’ai pas vu de néonazis, je n’ai pas entendu d’antisémites [parmi les protestataires de la place Maidan] », affirmait-il à un journaliste d’Euronews (9 février 2014). « J’ai entendu au contraire un mouvement incroyablement mûr, incroyablement déterminé et très profondément libéral. » La présence en son sein de membres du parti d’extrême droite Svoboda — dont le drapeau flottait pourtant sous ses yeux durant son allocution sur place — et de son concurrent encore plus droitier Praviy Sektor (lire « En Ukraine, les ultras du nationalisme ») lui a donc totalement échappé.

Une cécité qui se comprend : à Kiev, les manifestants ne luttent pas contre une grande banque d’affaires, mais pour « revivifier le rêve européen ».

 

monde-diplomatique.fr

BHL a présenté, chez lui, l’opposition ukrainienne à des artistes, des patrons de presse et aux candidates à la mairie de Paris ( opinion de Fillipot sur BHL en video)

Addendum:

F. Philippot/BHL : « Qu’il reste à St Germain des Prés, qu’il prenne une coupe de champagne au café de Flore ! »

La nausée… BHL me fout la nausée. Qu’un homme ait autant de pouvoir au sein des média et de la sphère politique montre que nous ne sommes plus dans une démocratie normale? Comment peut-on encore donner du crédit à se pseudo-intellectuel plus soucieux de l’avenir des Étas-Unis et d’Israël que de la France qu’il ne cesse de dénigrer? Comment peut-on lui faire confiance après la Bosnie, le Kosovo, la Libye,les printemps arabes, la Syrie….?
Notons que BHL tient une tribune dans l’hebdo Le Point, journal dont est extrait ce texte.

————-

À quoi sert Bernard-Henri Lévy ? Quand on le voit grimper les marches du perron de l’Élysée vendredi 7 mars en compagnie de Vitali Klitschko, candidat à la présidence ukrainienne, et Petro Porochenko, lui aussi candidat et ancien ministre des Affaires étrangères de l’Ukraine ainsi que figure très atlantiste et pro-américaine de la révolution de la place Maïdan, médias et observateurs se posent des questions. Récupération ? Volonté de se faire de la pub ? De provoquer le buzz ? Pas du tout, il est l’homme sans qui cette rencontre n’aurait pas eu lieu. C’est à son initiative que les deux frères ennemis de la révolte ukrainienne sont venus à Paris. L’ancien boxeur en provenance de Dublin et l’ex-homme d’affaires venu de Kiev sont arrivés en milieu de journée au salon Signature de l’aéroport du Bourget. BHL leur a ensuite organisé une série de rencontres avec les hommes et des femmes qui comptent pour populariser leurs causes.

L’après-midi, des artistes, des patrons de presse et les candidates à la mairie de Paris Anne Hidalgo, Nathalie Kosciusko-Morizet et Marielle de Sarnez ont pu discuter au domicile de l’écrivain avec ces visages de l’opposition. Le soir, le cinéma Le Saint-Germain était archi-comble pour un grand meeting populaire. Entre-temps, François Hollande a reçu le trio. La rencontre a duré 1 h 30. Les Ukrainiens en sont sortis rassurés et heureux, avec le sentiment d’avoir – enfin – été écoutés et peut-être même entendus.

Comme avec le président bosniaque Alija Izetbegovic et François Mitterrand, comme avec les figures de l’opposition libyenne et Nicolas Sarkozy, BHL a joué le rôle de « diplomate pirate ». Il est l’auteur du premier acte de la pièce. Les autres scènes appartiennent désormais à l’histoire…

 Le Point

Des milliers de Libyens fuient vers la Tunisie

Depuis le renversement, en 2011, du régime de Mouammar El Gueddafi par une coalition occidentalo-qatarie, la situation sécuritaire va de mal en pis en Libye.

les deux  chefs de guerre Nicolas Sarkozy et BHL en Libye.. merci pour tout
Les deux chefs de guerre, Nicolas Sarkozy et BHL en Libye… merci pour tout.

Cette instabilité chronique trouve en grande partie ses raisons dans la prolifération, à travers le pays, de milices lourdement armées engagées dans une terrible lutte pour le pouvoir, l’implantation de cellules terroristes liées à Al Qaîda et, surtout, l’incapacité du gouvernement à asseoir son autorité.

La multiplication, ces dernières semaines, des attentats terroristes et combats fratricides Continuer la lecture de Des milliers de Libyens fuient vers la Tunisie

Les communautaristes du CRIF et le fauteur de guerre BHL perdent leur procés face à Marine Le Pen.

Et encore une bonne nouvelle que les média se garderont bien de diffuser. Marine Le Pen vient de gagner son procès en diffamation face aux anti-républicains du CRIF et au milliardaire-belliciste BHL. Director Levy and two unidentified men pose during a photocall for the film Le Serment de Tobrouk at the 65th Cannes Film FestivalRésumons l’affaire : Le pseudo-philosophe avait publié sur son blog « La règle du jeu » un texte dans lequel il accusait Marine Le Pen de faire siffler les noms juifs lors de ses meetings. Afin de donner un peu plus de poids à ses affirmations mensongères,  le clown en chemise blanche faisait un rapprochement entre les discours de la présidente du FN et  l’agression de trois jeunes juifs à coups de barre de fer à Villeurbanne. Voilà ce qu’il écrivait:

« Est-ce un hasard, si cette agression survient au lendemain d’une campagne où l’on a vu une candidate, Mme Le Pen, faire systématiquement huer, dans ses meetings, des noms à consonance juive? »

Sous-entendu honteux. Méthode ordurière. Surtout quand on sait que les trois jeunes juifs ont été agressés par des racailles de banlieue. Donc rien à voire avec le FN, ni même avec d’obscurs crétins d’extrème droite. Mais la vie intellectuelle de BHL tient à une règle immuable : « diffamez, diffamez il en restera toujours quelque chose ». Dans la foulée de sa publication sur le blog du philosophe de supermarché, le texte a été posté sur le site de l’association communautariste juive, le CRIF, sans que BHL en soit informé.

Afin de rétablir la vérité, le FN a porté plainte. Continuer la lecture de Les communautaristes du CRIF et le fauteur de guerre BHL perdent leur procés face à Marine Le Pen.

Syrie : pour en finir avec la BHLisation des esprits

Le dossier syrien est pollué par une approche manichéenne du problème, marqué par le règne de l’émotion et de la com. Cela porte un nom : la BHLisation des esprits.

BHL-Syrie

On se croirait revenu plusieurs années en arrière, au temps de l’éclatement de l’ex Yougoslavie ou du conflit au Kosovo.

Comme à cette époque, les médias sont investis par deux sortes de personnages : des « experts » de la chose militaire transformés en commentateurs, et des éditorialistes prompts à chausser leurs rangers pour régler un conflit complexe au moyen de solutions simplifiées à l’extrême. Le « Moyen Orient compliqué »(De Gaulle) ? Foutaises. « Y’a qu’à » bombarder Assad et tout sera réglé.

C’est la forme supérieure de la BHLisation des esprits. Elle consiste à ériger l’émotion en guide suprême, à vider l’ONU de son contenu et à faire de quelques va-t-en guerres les shérifs attitrés d’une nouvelle police internationale autoproclamée. Bernard-Henri Lévy écrit dans sa dernière chronique du « La force est le dernier recours pour faire entendre raison aux assassins ». Au nom de quoi il faut « faire bloc autour du chef des armées ». A vos ordres, mon général. Ces paroles viriles sont dignes des chambrées nationalistes de 1914. […]

Marianne 

« Guerre du Kosovo : un moment clef de notre Histoire » (vidéo)


Pierre Péan raconte la guerre du Kosovo par Europe1fr

Sur les trafics d’organes de l’état maffieux du Kosovo

Trafic d’organes au Kosovo : un rapport accablant

Enquête trafic d’organes au Kosovo – Le rire de Kouchner

En visite officielle au Kosovo, le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, est interrogé par un journaliste de « Voice of America », à propos des rumeurs sur un éventuel trafic d’organes dont ce seraient rendues coupables les autorités Kosovars mise en place par l’OTAN. Effaré qu’une question comme celle-ci puisse lui être posée, il s’esclaffe. Or quelques années plus tard, le Procureur serbe pour les crimes de guerre qui mène sa propre enquête sur des prisonniers serbes des maquisards kosovars albanais dans les années 1990, parvient à prouver que cette affaire de trafic d’organe aurait concerné 500 victimes.


Enquête trafic d'organes au Kosovo – Le rire de… par x-denki

(Voir le livre « La caccia » de Carla Del Ponte, ex-procureur du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie).

50 chrétiens en possession de bibles arrêtés à Benghazi

Oups… en intervenant en Libye, Sarkozy, BHL et leurs alliés socialistes ont semble-t-il donner le pouvoir et des armes à des islamistes « modérés » qui n’aiment pas trop les chrétiens. C’est bête qu’il n’ait pas écouté les bonnes personnes comme Marine Le Pen ou Nicolas Dupont-Aignan.

– – – – – – – – – – – – – – – – – –

Une cinquantaine de chrétiens égyptiens soupçonnés de prosélytisme ont été arrêtés cette semaine à Benghazi, a indiqué vendredi à l’AFP un responsable des services de sécurité de cette ville de l’est de la Libye.

« Quarante-huit commerçants égyptiens qui travaillaient dans le marché municipal de Benghazi ont été arrêtés sur la base d’informations selon lesquelles ils avaient des activités suspectes », a déclaré ce responsable sous couvert de l’anonymat.

Il a ajouté que ce groupe était en possession de bibles, d’ouvrages encourageant la conversion au christianisme, et d’images du Christ et de l’ancien chef de l’Église copte orthodoxe Chenouda, décédé en 2012. […]

Le Figaro