Archives par mot-clé : BIC

Le groupe BIC porte plainte contre la France et l’Allemagne, accusés de laisser rentrer des briquets non conformes

Il faut donc des frontières avec des policiers et des douaniers…. et un puis mettre en pratique un très vilain mot : le protectionnisme.


Les dirigeants de Bic sont en colère. Ils viennent de porter plainte auprès de la Commission européenne contre la France et l’Allemagne, les accusant de laisser rentrer des briquets dangereux sur leur territoire. En ligne de mire, par exemple, le port de Hambourg qui serait une porte d’entrée pour les briquets fabriqués en Chine et au Vietnam.

Le groupe met en avant les défauts de surveillance des États et la défaillance des contrôles douaniers à l’entrée de l’Union européenne face à cette invasion de produits « potentiellement dangereux ». Dans le communiqué, Gonzalve Bich, directeur général de Bic, explique que « le problème a été résolu dans de nombreux pays dans le monde ».

Un danger pour les consommateurs

Continuer la lecture de Le groupe BIC porte plainte contre la France et l’Allemagne, accusés de laisser rentrer des briquets non conformes

Bruxelles, Bic et les briquets chinois : l’industrie française trinque (vidéo)

La Commission européenne a confirmé au Français son intention de supprimer la taxe « anti-dumping » sur les briquets chinois. En réaction, le groupe compte geler ses investissements en France.

Redon, dans l’ouest de la France, est l’unique site du Français Bic dans l’Hexagone. Dans cette usine est fabriquée la grande majorité des briquets de la marque, dont une quasi-totalité est destinée à l’exportation. Mais le géant des stylos qui s’apprêtait à y investir massivement, pourrait finalement y renoncer, a-t-il annoncé ce 27 octobre. En cause : la fin d’une taxe européenne « anti-dumping » sur les briquets fabriqués en Chine.

La Commission européenne a choisi de ne pas renouveler cette taxe destinée à empêcher l’entrée des briquets chinois sur le marché européen. En place depuis 21 ans, elle s’élevait à un peu plus de six centimes d’euros par pièce, ce qui avait pour effet d’en doubler le prix. L’Union officialisera sa suppression le 12 décembre, estimant que l’ouverture du marché ne sera pas dommageable à l’industrie européenne.

100 à 150 millions de briquets qui ne seront plus vendus

Lire la suite sur BFM Business