Archives par mot-clé : Brest

Opération policière de grande envergure à Brest à la mosquée Sunna. ( L’administration PS vient d’accepter son extension)

Les habitants qui vivent à proximité de la mosquée se sont dernièrement mobilisés contre son extension autorisée par l’administration socialiste de Manuel Valls. Alors que personne n’ignore la dangerosité de son imam Rachid Abou Houdeyfa

Extrait de l’article du Télégramme de Brest:

Pour les habitants de Kergonan, quartier pavillonnaire à l’ombre de Pontanézen, c’est « comme une goutte d’eau qui vient faire déborder une coupe déjà bien pleine ».
Le 3 juillet, ils se sont retrouvés, à plus d’une centaine, au fond de la rue Jean-Gabin pour une réunion préparée à la hâte. Le permis de construire que la ville a accordé le 11 juin à l ‘Association musulmane du quartier de l’Europe, présidée par l’imam Rachid Abou Houdeyfa, les inquiète. Il s’agit d’un feu vert à la « construction d’un établissement scolaire », en réalité une extension, en longueur et en hauteur, de leur bâtiment existant. Au total, ce sont 619 m², sur trois niveaux, qui verront le jour.
En apprenant ces futurs travaux, les habitants des rues alentour ont d’abord été soufflés : « Certains d’entre nous s’étaient rendus, en février, aux portes ouvertes de la mosquée. C’était un signe d’intérêt, de tolérance, de cohésion sociale et de mixité. L’imam nous a fort bien reçus mais jamais il n’a évoqué avec nous ce projet, alors que, vu sa taille, il nous concerne directement », déplore un habitant qui a eu le sentiment de recevoir « une claque de plein fouet en retour ».


 

Brest, vendredi 20 novembre 2015, dans le cadre de l’Etat d’Urgence, une perquisition a été menée au cours de la nuit, de 3h30 à 6h00, à la mosquée Sunna de Pontanezen. Le quartier a été bouclé par d’importantes forces de police durant toute la durée de l’opération.

Depuis plusieurs mois,l’imam de cette mosquée s’est fait remarquer par des prises de position ( interdiction de la musique, place de la femme dans la société) qui ont provoqué de nombreuses réaction d’indignation notamment sur les réseaux sociaux.

La demande d’agrandissement de la mosquée a également soulevé un mouvement de contestation de la part des riverains qui ont attaqué le permis de construire au tribunal administratif.

Le quartier de Pontanezen fait parti des quartiers dits”sensibles” ; il avait été le Continuer la lecture de Opération policière de grande envergure à Brest à la mosquée Sunna. ( L’administration PS vient d’accepter son extension)

Les petits Brestois privés de couronne des rois (vidéo)

Le grand remplacement avance à grand pas avec les socialistes au pouvoir….

———

La ville de Brest a décidé de retirer dans les écoles de la ville les couronnes, qui accompagnent traditionnellement la galette des rois. La référence serait trop chrétienne !

galette_roisCe sont nos confrères de France 3 Iroise qui ont révélé l’affaire vendredi. La ville de Brest a décidé de toute urgence de retirer dans les écoles de la ville, les couronnes qui accompagnent traditionnellement la galette des rois, pour ne pas faire entrer le religieux à l’école.
Les couronnes comportaient l’inscription « Epiphanie ». Une référence trop évidente à une fête chrétienne et qui aurait pu froisser certaines communautés. Le maire PS de la ville, François Cuillandre  a donc préféré éviter tout incident en supprimant les couronnes « litigieuses ».

Brest : La permanence du FN vandalisée par l’extrême gauche sous les yeux de la police

Samedi, la permanence du Front National de Brest a été attaquée par une soixantaine de militants identifiés comme appartenant à l’extrême gauche. L’ouverture, début septembre, rue Anatole-France, dans le centre de la ville, de ce local n’avait pas manqué de provoquer une montée d’adrénaline parmi l’extrême gauche locale.

brest_antifa_front_national

 

Depuis deux mois, de nombreux tags ornaient la façade du local, mais les choses se sont accélérées samedi dernier, puisque la porte a été fracturée et un bloc de béton projeté à travers les vitres. Le tout en marge d’une manifestation organisée par un « collectif antifasciste » qui appelait à manifester pour « montrer au Front National qu’il n’est pas le bienvenu à Brest La Rouge » (sic).

Visages masqués par des cagoules, les « antifas » de « Brest la Rouge », armés pour certains de chaînes et de bâtons, ont pu agir en toute impunité. Les policiers présents sur place les ont en effet laissé se positionner devant l’entrée du local pour en interdire l’accès aux sympathisants et adhérents frontistes. Une conseillère municipale Europe-Ecologie les Verts, Julie Le Goïc, s’est vantée sur Twitter d’avoir participé à cette « descente ». Aucune interpellation n’a bien entendu été effectuée.

Le secrétaire départemental du Finistère du FN, Éric Dechamps, a annoncé le dépôt d’une plainte, la quatrième en un mois. […]

breizh-info 

Brest : La subvention municipale de 160.000 euros à un édifice musulman interroge

Élue du groupe « divers droite », Brigitte Hu s’interroge sur la justification d’une subvention de 160.000 € à un « édifice cultuel musulman », prévue dans le budget 2013 de la ville de Brest qui doit être voté au cours du conseil municipal de mardi prochain.

« La loi de 1905 de séparation des Églises et de l’État énonce clairement l’impossibilité pour les communes de participer directement au financement des différents cultes religieux, précise Brigitte Hu, dans un communiqué. Si la ville de Brest finance les travaux de rénovation de certaines églises, c’est en vertu de sa mission de propriétaire de ces mêmes locaux. Mais en vertu de quelle loi François Cuillandre a-t-il choisi d’attribuer, dans le budget 2013 de la ville, une subvention de 160.000 € sous l’intitulé « Travaux édifice cultuel musulman » ? S’agit-il d’un local privé appartenant à la communauté musulmane ou d’un local municipal mis à disposition. Dans ce dernier cas, quels types de travaux peuvent justifier l’octroi d’une somme aussi importante. »

Le Télégramme