Archives par mot-clé : Brexit

Royaume-Uni: taux de chômage au plus bas niveau depuis 1974

Le taux de chômage au Royaume-Uni est à son plus bas niveau depuis 1974 : 3,8% de chômeurs au 1er trimestre. Malgré le Brexit et des situations très contrastées dans le pays, le marché de l’emploi montre une bonne solidité. Il reste dynamique et continue de créer des emplois. Selon l’office des statistiques nationales, ce bon résultat est au-delà des prévisions.

RFI

Lire aussi l’excellent article de Contrepoint : https://www.contrepoints.org/2019/05/16/344443-chomage-iii-quand-le-taux-britannique-tombe-a-38

Londres veut privilégier les travailleurs britanniques au détriment des européens

Hoooo les fascistes! ils vont mettre la priorité nationale en place et contraindre le regroupement familial…. mais ils ont élu Marine Le Pen les anglais!


Ce n’est à ce stade qu’un document de travail du Home office, le ministère de l’Intérieur britannique. Et il doit encore être endossé par le gouvernement puis discuté avec Bruxelles. Mais il donne le ton, alors que Londres doit dévoiler d’ici à la fin du mois un livre blanc pour mieux contrôler l’immigration venant de l’Union européenne après mars 2019 et l’entrée en vigueur du Brexit.  Le « Guardian » a dévoilé mercredi de larges extraits d’un document de 82 pages qui, même si la Commission européenne n’a pas réagi officiellement, a de quoi empoisonner les négociations déjà difficiles entre Londres et Bruxelles sur les futures modalités du Brexit.

Limitation du regroupement familial

Ce projet daté du mois d’août égrène les mesures qui permettraient de donner la priorité aux Britanniques par rapport aux Européens sur le marché du travail outre-Manche. Pour limiter l’arrivée de travailleurs peu qualifiés venant d’Europe et son impact sur les salaires, il prévoit de plafonner à deux ans leur durée de résidence au Royaume-Uni. De leur côté, les travailleurs qualifiés venant de l’Union ne pourraient passer plus de 3 à 5 ans sur le sol britannique.

Le regroupement familial serait strictement limité aux seuls enfants de moins de 18 ans et aux « partenaires stables ». Les ressortissants de l’Union devraient montrer leur passeport pour entrer au Royaume-Uni – la carte d’identité ne suffirait plus – et ceux qui voudraient y séjourner plus de trois ou six mois devraient obtenir un permis temporaire en s’enregistrant dans une base de données biométriques qui pourrait contenir leurs empreintes digitales.

« Un plan pour étrangler Londres »

Continuer la lecture de Londres veut privilégier les travailleurs britanniques au détriment des européens

Brexit : Le chômage au Royaume Uni atteint son plus bas depuis 42 ans, à 4.5%

Royaume-Uni : le taux de chômage baisse à 4,5% fin mai, au plus bas depuis 42 ans

Voir aussi : L’UE qui perdra jusqu’à 20 milliards € par an après le Brexit s’inquiète (29/06/17)

Le Royaume-Uni ne comptait plus que 1,49 million de chômeurs à la fin du mois de mai.

Le taux de chômage au Royaume-Uni a baissé à 4,5% fin mai, contre 4,6% à fin avril, son niveau le plus bas depuis 42 ans, a annoncé mercredi l’ONS. Lors de la période de trois mois de mars à mai, le Continuer la lecture de Brexit : Le chômage au Royaume Uni atteint son plus bas depuis 42 ans, à 4.5%

Malgré le Brexit, le Royaume-Uni affiche une insolente croissance

L’économie britannique a été plus dynamique en 2016 que celle de la France et de l’Allemagne.

L’économie britannique est restée étonnamment dynamique en 2016 avec une croissance de 2,0% malgré la décision choc de quitter l’Union européenne, mais l’entrée dans le vif du sujet du Brexit fait craindre un ralentissement cette année. Cette première estimation de la croissance du produit intérieur brut par l’Office des statistiques nationales (ONS) montre que l’activité s’est peu ou prou maintenue à un rythme soutenu, à peine inférieur à celui de 2015 (2,2%).

Surtout, cette performance très honorable est bien supérieure à ce qu’attendaient la plupart des économistes lorsque les Britanniques ont voté par référendum pour sortir de l’UE le 23 juin – une Continuer la lecture de Malgré le Brexit, le Royaume-Uni affiche une insolente croissance

Marine Le Pen : « J’ai l’impression que les médias sont scandalisés que Trump respecte ses engagements »

Quand on regarde une interview menée par Anne-claire Courdray on se rend vite compte des similitudes qui existe a entre le métier de journaliste et celui de pute de luxe.


« J’ai l’impression que le monde politique et médiatique est scandalisé parce que Donald Trump respecte ses engagements. »

Elle se félicite aussi du Brexit.

Discours de Marine Le Pen lors de la conférence du groupe ENL à Koblenz

Les mouvements patriotes européens sont en ordre de bataille à l’approche de scrutins clefs aux Pays-Bas, en France et en Allemagne.
Euronews consacre un reportage au meeting qui a notamment réuni Marine Le Pen, l’Allemande Frauke Petry et le Néerlandais Geert Wilders, samedi 21 janvier, à Coblence, en Allemagne.

Leur mot d’ordre a été clair : « Rendre sa liberté au vieux continent, 2017 est l’année des patriotes ! ».

Tous les trois ont tenu un discours similaire sur le grand retour des Etats nations, le contrôle des frontières et la fin des politiques d’accueil aux migrants. Un message qui les place en haut des sondages dans leurs pays respectifs où se tiendront bientôt des élections.

Royaume-Uni : Theresa May annonce un « Brexit dur » sans compromis avec l’UE

La Première ministre britannique Theresa May a pour objectif un divorce dans les règles mais « dur » avec l’UE, expliquera-t-elle dans un grand discours mardi dans lequel elle présentera ses plans pour le Brexit, écrivent dimanche plusieurs journaux britanniques.

cover-r4x3w1000-587b39e8d4b2d-000_IA459

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Theresa May entend lancer la procédure de divorce d’avec l’UE d’ici fin mars, en activant l’article 50 du Traité de Lisbonne, ce qui déclenchera un processus de négociations de deux ans.

Depuis des mois, Theresa May est pressée de révéler sa stratégie sur les négociations qui définiront la relation future entre le Royaume-Uni et l’Union européenne. Dans son discours de mardi, elle appellera le Royaume-Uni à s’unir et soutenir le Brexit, plaidant pour la fin des « insultes » et de la rancoeur entre les pro- et anti-Brexit, ont indiqué ses services de Downing Street.

Mais selon les journaux britanniques, elle posera les jalons d’un « Brexit dur » – retrait du marché unique, de l’union douanière Continuer la lecture de Royaume-Uni : Theresa May annonce un « Brexit dur » sans compromis avec l’UE

Brexit : le mea culpa de l’économiste de la Banque d’Angleterre

On attend maintenant avec impatience mais sans illusion le méa culpa de la caste politico-médiatique qui mente et manipule.


L’économiste en chef de la Banque d’Angleterre (BoE) Andy Haldane a reconnu avoir été trop pessimiste dans ses prévisions sur les conséquences immédiates du vote pour le Brexit, en évoquant une crise plus générale du métier de prévisionniste.

« Nous avions prévu un net ralentissement de l’économie qui ne s’est pas produit, comme tous les autres, presque tous les autres principaux prévisionnistes », a déclaré M. Haldane jeudi soir lors d’une conférence organisée par le centre de recherche Institute for Government.

Il a estimé que la bonne performance de l’économie britannique ces derniers mois constituait une « surprise », en admettant que sa profession s’était régulièrement trompée ces dernières années, en particulier en ne voyant pas venir la crise financière de 2008.

« Il est exact de dire que la profession est dans une certaine mesure en crise », a-t-il dit.

L’économiste était interrogé sur le fait de savoir pourquoi la BoE avait prédit des temps difficiles pour l’économie britannique tout de suite après le vote pour le Brexit, ce qui ne s’est finalement pas produit.

L’activité dans le pays fait preuve d’une grande résistance depuis le Continuer la lecture de Brexit : le mea culpa de l’économiste de la Banque d’Angleterre

Grande-Bretagne : le marché du travail résiste bien au Brexit

Près de six mois après le vote du Brexit, l’économie britannique continue d’afficher une certaine solidité, en témoignent les derniers chiffres officiels de l’emploi: le taux de chômage demeure à 4,8 % (période de trois mois achevée fin octobre), au plus bas 2005. Autre indicateur positif, les rémunérations ont progressé (2,5 % en rythme annuel).

Le Brexit attire à Londres les entreprises qui fuient la Commission européenne

Non seulement le Brexit n’a pas faire fuir les entreprises, mais il attire celles qui veulent échapper à la Commission européenne ! C’est ce qu’a expliqué ce matin François Lenglet sur RTL, notant d’abord que, dès janvier 2017, dans quelques semaines donc, McDonald’s aura installé « le siège de toutes ses activités non américaines » à Londres. Elles étaient jusque-là au Luxembourg. De même Google va-t-il migrer d’Irlande à Londres, où le Campus Google pourrait accueillir jusqu’à 7000 salariés.

Dans ces deux cas, explique François Lenglet, la question fiscale a été déterminante, car « Bruxelles est de plus en plus sourcilleux » pour contrer les « artifices comptables » qui permettent aux grandes entreprises de « loger » leurs bénéfices en Irlande ou au Luxembourg, avant de les exfiltrer vers les Iles Vierges.

A Londres, le taux de l’impôt sur les sociétés est de 20 %. Theresa May, le Premier ministre, a promis de le ramener à 10 %, et il pourrait même Continuer la lecture de Le Brexit attire à Londres les entreprises qui fuient la Commission européenne