Archives par mot-clé : Bruxelles

FIGAROVOX/ENTRETIEN – Alain Destexhe analyse les tensions autour de l’immigration en Belgique. Le modèle multiculturaliste a échoué, argumente-t-il.

Pourquoi la question de l’immigration a-t-elle une telle importance en Belgique?

Par rapport à sa population, la Belgique a reçu beaucoup plus d’immigrés que ses voisins, y compris la France. Dans les années 2000, le solde migratoire a été quatre fois plus important en Belgique qu’en France ou en Allemagne! Les problèmes qui en résultent (absence d’intégration, communautarisme, développement de l’islamisme) ont été niés ou minimisés.

Il y a aussi un clivage entre Flamands et Wallons. Au nord du pays, la NV-A et le Vlaams Belang (parti proche des thèses de Marine Le Pen) se sont emparés depuis longtemps de ces questions migratoires. Au sud du pays, la presse et les partis politiques se sont montrés plus réticents. De plus, le nord du pays vote majoritairement à droite (l’extrême droite et la droite nationaliste comptent pour près de 40% du corps électoral alors que le sud vote à gauche.

(…)

A quel point Bruxelles est-elle aujourd’hui une ville multiculturelle?

Bruxelles compte déjà probablement 30% de musulmans. En quelques années à peine, les Belges d’origine sont devenus minoritaires à Bruxelles. Continuer la lecture de

Dans les écoles primaires d’Anvers (Belgique) la majorité des enfants sont musulmans, à Bruxelles 25% des naissances sont musulmanes

La Belgique est une petite France… elle est aujourd’hui submergée par l’immigration et l’islam.

Sébastien Chenu: Bruxelles se mettra automatiquement autours de la table des négociations si Marine Le Pen est élue

Le Brexit nous met en position de force face à Bruxelles. La commission européenne et Merkel ne pourront pas prendre le risque de voir la France sortir de l’UE. Ils seront donc obligés de faire d’énormes concessions et rediriger l’UE vers une Europe des patries souveraines. S’ils ne le font pas ce sera la fin de l’UE.
La question de la sortie de l’euro est presque secondaire dans ce contexte. Elle sera une conséquence des négociations qui auront eu lieu.

Entretien intégral:

Immigration, terrorisme, sécurité : Bruxelles veut lever directement de nouveaux impôts

Günther Oettinger, qui est depuis le début de l’année commissaire au budget de l’UE, a des plans ambitieux : Il veut « modifier de fond en comble » le financement de l’Union européenne. Le moment choisi est maintenant « idéal », a déclaré Oettinger mardi soir au Parlement européen, et il a ajouté : « Nous avons besoin de nouvelles ressources. » De fortes dépenses supplémentaires inattendues justifient son initiative.

La crise des réfugiés engloutit des milliards, par exemple pour la Turquie ou pour l’Afrique. Le terrorisme et les guerres à proximité immédiate de l’UE gonflent les coûts de la sécurité intérieure et extérieure. Selon Oettinger, on ne pourra relever les défis que si l’UE a ses propres sources de financement. Il va déposer prochainement un projet de loi. […]

(Traduction Fdesouche) Continuer la lecture de Immigration, terrorisme, sécurité : Bruxelles veut lever directement de nouveaux impôts

Attentats de Bruxelles : arrestation de Osama Krayem, arrivé via la Grèce parmi les migrants

Osama Krayem, le second homme inculpé d’acte terroriste ces dernières 48 heures est un Suédois de 23 ans, d’origine syrienne, qui a été interpellé également vendredi. C’est celui que l’on appelle « le deuxième homme du métro« .


Attentats de Bruxelles : qui est Oussama Krayem, le deuxième homme du métro ?

La Tête du Suèdois en question:

1604100558420085

Désinformation: les « hooligans » ont-il agressé un Noir et piétiné les fleurs à Bruxelles?

Les médias français ont parlé d’une agression raciste commise par les « hooligans » à Bruxelles, et coupé fort habilement des images… Voici la scène dans son intégralité.. On voit bien que les « hooligans », au contraire, calment le fauteur de trouble afin d’éviter un incident… On voit aussi que ce sont des journalistes qui ont marché sur les fleurs au sol… 100% désinformation cette journée…

Maintenant comparez ces images avec la version de BFMTV

Bruxelles: Attentat à l’aéroport de Zaventem et métro station Maalbek ( 34 morts et plus de 150 blessés )

CeJZE61W0AAlH-x


Attentats à Bruxelles : la station de métro de Maelbeek visée

Continuer la lecture de Bruxelles: Attentat à l’aéroport de Zaventem et métro station Maalbek ( 34 morts et plus de 150 blessés )

Dans le plus grand secret, Bruxelles s’apprête à « encadrer » la GPA

Le Conseil de l’Europe organise ce mardi 15 mars une réunion à huis clos pour réfléchir à un projet de résolution sur la gestation pour autrui. Une absence de transparence qui suscite un tollé.

Il est très rare que le Conseil de l’Europe organise des réunions à huis clos pour réfléchir à un projet de résolution. Et pourtant, ce mardi 15 mars, il organise une réunion pour échanger au sujet d’un projet de résolution qui permettrait d’encadrer la GPA en Europe, et donc, de l’autoriser.

Sans avoir consulté ni reçu les associations de lutte contre la GPA, le Conseil de l’Europe a confié la présidence de la commission sur le sujet à une gynécologue, qui elle-même pratique la GPA dans son établissement,comme nous l’avions évoqué dans un précédent article.  A Bruxelles, peu de fonctionnaires et de parlementaires ont pointé du doigt le conflit d’intérêt et le militantisme de la personne chargée d’organiser les débats sur la légalisation de la GPA en Europe.

Continuer la lecture de Dans le plus grand secret, Bruxelles s’apprête à « encadrer » la GPA

Dictature UE : Bruxelles va lancer une enquête sur les récentes réformes menées en Pologne

Notons que la réforme des média de service public proposée par le gouvernement polonais va aboutir au système français de désignation des patrons de chaines publiques. Mais comme il s’agit d’un système tenu par des euopéistes, ça ne dérange pas les escrocs de Bruxelles.


 

L’UE va lancer une enquête préliminaire portant sur les récentes réformes conduites en Pologne par le nouveau parti conservateur au pouvoir et qui soulèvent à Bruxelles des questions sur le respect de l’État de droit dans le pays.

C’est une première. L’Union européenne (UE) va lancer une enquête préliminaire portant sur les récents changements apportés en Pologne à la loi qui régit le Tribunal constitutionnel par le nouveau parti conservateur au pouvoir. Cette nouvelle a été annoncée mercredi 13 janvier par le vice-président de la Commission européenne Frans Timmermans.

Il s’agit de la première étape – sur trois – de la procédure de sauvegarde de l’État de droit créée en mars 2014 par l’exécutif européen, encore jamais utilisée jusqu’à présent, a expliqué Frans Timmermans à l’issue d’un débat entre commissaires au cours de la matinée.

Fin 2015, le gouvernement conservateur a fait voter deux lois controversées qui vont déboucher sur un remaniement profond des médias publics et du Tribunal constitutionnel. Des réformes qui ont été fortement critiquées par l’opposition et qui ont suscité un tollé à l’étranger.

La première, adoptée le 24 décembre, modifie les règles du vote à majorité qualifiée du Tribunal constitutionnel, où cinq nouveaux juges ont été placés par le nouveau gouvernement, déclenchant un bras de fer avec le président de cette cour.
La seconde, votée à la hâte le 30 décembre, fait expirer avec effet immédiat les mandats des membres des directions et des conseils de surveillance de la télévision et de la radio publiques, et confie le pouvoir de les nommer au ministre du Trésor.

Le gouvernement polonais se dit « stupéfait »

Frans Timmermans avait envoyé fin décembre une lettre demandant à Varsovie des « explications » sur chacune des lois. Même si elles ne sont pas directement en infraction avec la législation européenne, ces réformes soulèvent à Bruxelles des questions sur le respect en Pologne de l’État de droit, « le fondement de toutes les valeurs sur lesquelles repose l’Union ».

Continuer la lecture de Dictature UE : Bruxelles va lancer une enquête sur les récentes réformes menées en Pologne

Bruxelles en état de guerre: Nous vous avions prévenu. (vidéo)

Bruxelles et ses quartiers alentours sont des enclaves musulmanes. Un nouveau Kosovo. Cela ressemble à Roubaix, la Seine-St-Denis ou les quartiers nord de Marseille.
Aujourd’hui cette ville est en état d’alerte maximale. Des militaires et des blindés défilent dans les rues. Les dirigeants du pays ont demandé à la population de ne pas s’exposer au risque d’un attentat imminent. Les cibles potentielles sont les centres commerciaux, les artères commerçantes, les transports en commun et les grands événements. Conséquence immédiate : le métro de Bruxelles est fermé, au moins jusque demain après-midi. Bruxelles est en état de guerre. À cause de l’islam qui en 30 ans s’est implanté au cœur de l’Europe grâce une politique migratoire suicidaire menée par la gauche et la droite européenne.

Nous avons maintes fois informé sur ce blog (et sur d’autres) de l’islamisation progressive de cette ville.
Lors des assises contre l’islamisation de la France et à d’autres occasions nous avions averti les citoyens mais aussi la classe politique.
Or la classe politique et ses média complices nous ont fait la guerre.
Aujourd’hui à cause d’eux, c’est l’islam qui fait la guerre à l’Europe.

Voilà des vidéos sur l’Islamisation de la Belgique que nous avons plusieurs fois diffusé.

La première date de 2011 lors des assises contre l’Islamisation. Cet évènement fut organisé dans un esprit de rassemblement patriotique par Riposte Laïque et les identitaires. Ce fut un énorme succès. Les média et la classe politique nous ont craché dessus.
Les média et la classe politique vous ont caché la vérité, il est temps de les faire disparaitre…

Bruxelles capitale de l’islam

40% de la population Bruxelloise est musulmane. 2 enfants sur 3 de moins de 15 ans sont musulmans.

Belgique : Islam, la charia s’impose. Dormez! tout va bien! Martin Schulz veille sur nous Continuer la lecture de Bruxelles en état de guerre: Nous vous avions prévenu. (vidéo)

Molenbeek , plaque tournante des réseaux djihadistes

Voir nos articles sur Molenbeek

Pour la quatrième fois en dix huit mois, la piste d’un attentat – qu’il soit déjoué ou réussi – est passée par ce ghetto de misère, à 6 kilomètres du QG monumental de l’Union européenne.

«Molenbeek, encore…» Après une nuit tragique à Paris, la descente musclée de la police et des magistrats fédéraux dans ce quartier de Bruxelles n’a étonné ni les Belges, ni les experts du terrorisme. Pour la quatrième fois en dix-huit mois, la piste d’un attentat stupéfiant – qu’il soit déjoué ou réussi – est passée par là, de l’autre côté du canal.

Tueurs ou simples conjurés de l’islamisme radical, tous ont séjourné et trouvé des complices dans ce ghetto de misère, à 6 km à peine du rond-point Schuman et du QG monumental de l’Union européenne. Le Français Mehdi Nemmouche, revenu de Syrie avant d’attaquer le musée juif au cœur de Bruxelles, en mai 2014 (bilan 4 morts). Le cerveau du complot de Verviers, toujours en fuite, après avoir laissé sur le carreau deux de ses complices djihadistes abattus par la police belge (janvier 2015). Le jeune Marocain Ayoub el-Khazzani, désarmé juste à temps, dans le TGV Amsterdam-Paris, en août dernier. Et pour finir, trois hommes au moins – dont un Français – arrêtés ce week-end dans le cadre d‘une enquête antiterroriste liée aux carnages de Paris.

La commune, l’une des dix-neuf que compte l’agglomération bruxelloise, eut sa fortune industrielle sous le nom de «Petit Manchester». Mais comme les friches de la dépression britannique, la ceinture de Paris, la région Roubaix-Tourcoing ou encore la ville morte de Verviers, la réussite ancienne a fait le lit du malheur présent. La crise, le chômage, la paupérisation. Et une population d’origine marocaine et turque qui se replie sur elle-même, à la 2ème ou 3ème génération. Molenbeek recense aujourd’hui 22 mosquées et quatre fois moins d’églises.

Des petits criminels séduits par la cause djihadiste

«Ma vraie surprise, c’est quand il n’y a pas de filière belge derrière un attentat et quand la piste ne fait pas halte à Molenbeek», dit Claude Moniquet, expert en contre-terrorisme et ancien de la DGSE. L’enquête belge doit encore fixer les responsabilités, mais le terreau est semblable à celui qu’on connaît en France: des réseaux salafistes qui quadrillent une communauté réduite, des petits criminels séduits par la cause djihadiste et le rôle de la prison comme incubateur, quand ce n’est pas l’école de la guerre sous le drapeau noir de Daech, en Irak ou en Syrie. Continuer la lecture de Molenbeek , plaque tournante des réseaux djihadistes

Tuerie du musée juif de Bruxelles : Mehdi Nemmouche soupçonné et arrêté.(maj)

Le procureur de Paris a pris la parole après l’annonce de la garde à vue du Français de 29 ans. Le point sur ce que l’on sait.

Quelques heures après l’annonce de la garde à vue de Medhi Nemmouche, le procureur de Paris a fait le point sur l’enquête en cours et plus spécifiquement sur ce que l’on sait du suspect.

Un faisceau d’indices « graves et concordants ». L’homme a été arrêté avec sur lui un revolver et 57 cartouches. Un calibre 38 et 261 cartouches de fusil d’assaut ont par ailleurs été saisis. Des armes du type de celles utilisées à Bruxelles. Les enquêteurs ont trouvé dans la carte mémoire de son appareil photo une vidéo dans laquelle il évoque et s’attribue l’attentat.

Multirécidiviste. L »homme a été condamné à sept reprises et incarcéré cinq fois.

Profil djihadiste. Après sa dernière incarcération, il quitte la France pour la Syrie où il séjourne un an. Il y aurait rejoint des forces combattantes. Il était fiché par la DGSI pour ces raisons. Lors de son arrestation, le suspect avait un sigle de l’Etat islamique en Irak et au Levant.

——————

140601123827895575
Comme c’est bizarre !!!!!. Ce n’est pas « l’extrême droite » comme l’avait laissé supposer certains propagandistes de la presse belge et française à quelques jours des élections européennes !?.

Il s’agit encore une fois d’une pépite issue de notre immigration qui nous rend si riche et si coloré. Les média le présentent comme un français.  Et ils insistent : c’est un français !.

Dessin mural que l'on trouve à Roubaix
Dessin mural que l’on trouve à Roubaix

Mais non, Mehdi Nemmouche est leur créature qu’ils ont décidé de faire français. Originaire de Roubaix, véritable enclave islamiste en France ( lire : « À Roubaix, sur les marchés, on trouve beaucoup de femmes voilées, pour ne pas dire que des femmes voilées »), Mehdi Nemmouche est le bébé de l’UMPS et de leurs média complices. C’est le résultat de leur multiculturalisme débridé, de leur obsession immigrationiste, de leur amour de l’autre et de leur haine de soit. Il est né sur le fumier des délires francophobes, islamophiles et sans frontièristes de la gauche. C’est une graine qui les a pris au mot, un peu comme l’ancien communiste Soral et le comique de gauche Dieudonné.
(voir la chronique de Zemmour sur l’humoriste enfant de la gauche)
Nous, patriotes, nous ne le reconnaissons pas comme français.Un français ne va pas faire le djihad en Syrie. Mehdi Nemmouche, islamiste, est pour nous un ennemi. Pour la caste en revanche c’est un petit être sans défense que la France n’a pas su intégrer et qui, en désespoir de cause, s’est tourné vers l’Islam.  Peut-être même qu’il a cru bien faire. En allant combattre en Syrie, il n’a fait qu’apporter une aide aux islamistes que soutiennent   François Hollande, BHL, Fabius et Valls contre Bachar El Assad.

Mehdi Nemmouche n’est pas un inconnu. Il a notamment appartenu à un gang impliqué dans un braquage en 2009, et il fut défendu entre autre par Me Gildas Brochen, le beau fils de Martine Aubry. Des braquages qui servent souvent à financer le djihad.

« Les faits ? Ce 13 août, vers 18 h 40, la moyenne surface est presque vide lorsque deux braqueurs, cagoulés et brandissant des armes de poing, menacent les deux caissiers. Ils font main basse sur un peu plus de 3 000 euros. Mais, derrière une glace sans tain, dans les bureaux de la direction, la gérante de « Penny Market » a observé la scène et déjà alerté la police.(…)
Me Gildas Brochen, pour Abdelmalik Hassani, Me Franck Chatelain, pour Ali Meziane, Me Soulifa Badaoui, pour Mehdi Memmouche, plaident tous avec brio la relaxe. Mais les trois prévenus sont condamnés : 30 mois de prison pour le premier, 36 mois pour le deuxième, 24 mois pour le dernier. »

Tourcoingmaville

lire aussi notre article le jour de la tuerie à Bruxelles : Tuerie du Musée Juif : Bruxelles victime de son magma islamiste ?

——

Le Figaro

Un suspect a été arrêté vendredi à Marseille dans l’affaire de la tuerie commise samedi dernier au musée juif de Bruxelles. Selon des sources proches de l’enquête, cet individu, un Français, aurait été arrêté en possession d’une Kalachnikov et un revolver du type de ceux utilisés à Bruxelles.

Ce Français de 29 ans originaire de Roubaix, dans le Nord, Mehdi Nemmouche, est soupçonné, selon une source proche de l’enquête, d’avoir été en Syrie en 2013 auprès de jihadistes. Il a été placé en garde à vue notamment pour assassinat et tentative d’assassinat en lien avec une entreprise terroriste.

Manipulation médiatique d’Europe 1 : Robert Badinter, « nous assistons à une renaissance de l’antisémitisme » (vidéo)

Lu et Vu sur Fdesouche

Alors que Robert Badinter déclare à propos de l’antisémitisme que cela : « n’a rien a voir avec tel ou tel parti politique à cet instant, je vous ai dit » (à 4m56) après les questions répétées et insistantes du journaliste, Europe 1 tente grossièrement dans son article de lier l’antisémitisme à l’extrême-droite et au Front National :

Au-delà de la percée de plusieurs partis d’extrême-droite aux élections européennes dimanche soir, dont le FN en France, pour Robert Badinter, « nous assistons à une renaissance de l’antisémitisme » face à laquelle il en appelle à « l’éducation, l’école, ne rien laisser passer, ne rien tolérer dans les classes dans lesquelles on refuse d’écouter l’enseignement de la Shoah ». « La République ne peut admettre le racisme, la République ne peut pas supporter l’antisémitisme, c’est aussi clair que cela », a encore ajouté Robert Badinter, pour qui « il y va de l’âme de la France » : « ce sont les valeurs de la République qui sont en question, pas tel ou tel discours politique ».


Badinter : « Cet acte de terrorisme s’inscrit… par Europe1fr

Europe 1 (Capture de la page d’Europe 1)

Tuerie du Musée Juif : Bruxelles victime de son magma islamiste ?

À lire en complément :

A Bruxelles, un bébé sur trois n’est pas Belge

Belgique : le parti ISLAM admet vouloir imposer la charia (vidéo)

Bruxelles : Pour les islamistes le quartier Molenbeek est désormais sous la loi islamique (vidéo)

Molenbeek: Bienvenue chez les Belges (vidéo)

Molenbeek : Deux policiers poignardés par un islamiste venu de France (vidéo)

Bruxelles : Elue ou candidate, elles tiennent à conserver leur voile islamique. (vidéo)

Belgique : Le vote communautaire a battu des records

Archive de l’observatoire de l’Islamisation.

Après s’être infiltrée dans la communauté musulmane du quartier de Molenbeek à Bruxelles (ou plus d’un tiers des habitants est musulman), la journaliste muslmane Hind Fraihi a enquêté pendant 2 mois et écrit le livre « Infiltrée parmi les islamistes radicaux», (cliquer sur le lien pour avoir un résumé), publié par les Editions Luc Pire (…) Ce livre sur la montée de l’extrémisme musulman en Belgique ayant fait beaucoup parler de lui et même choqué, la télévision belge est allée sur place pour filmer et interviewer Hind Fraihi.

Celle-ci met en évidence un rejet des valeurs occidentales par les jeunes les plus radicalisés, à tel point que pour des jeunes musulmanes radicales l’idéal est d’épouser un guerrier mulman (on appelle les fiancées du Jihad)

  Les autorités ont conscience d’un potentiel de violence dans le quartier de Molenbeek, où la situation est très tendue et où les policiers ont bien peur que l’autorité de l’Etat ne règne plus; les islamistes considérant désormais Molenbeek uniquement soumis à l’autorité et à la loi islamique (ainsi que commenté dans la vidéo).  Et dans leur propagande, la religion n’est plus une affaire privée ; toute la vie devenant islamisée … De plus en plus de jeunes dans de petites villes où dans des zones rurales sont infestés par  l’idéologie islamiste.

voir la suite sur l’observatoire de l’Islamisation.

Décret Montebourg : Bruxelles met en garde contre le protectionnisme

Montebourg est pathétique. À une semaine d’un scrutin européen où les patriotes risquent d’enregistrer une forte poussée, il sort de son chapeau de magicien un décret qui obligerait les groupes étrangers à s’entretenir avec les pouvoirs publics avant de s’approprier un groupe français.Ridicule. Mais l’objectif n’est pas de répondre à la situation catastrophique que connait la France. C’est seulement un bel enfumage qui consiste pour Démondialisator et les média complices à faire croire aux gogos que le PS au pouvoir peut agir, et que contrairement à ce que les apparence laissent penser, ce sont des patriotes ( mot nouveau dans la bouche des socialopes depuis quelques semaines)

Mais c’était sans compter sur les maîtres de Bruxelles. Ces derniers ont rapidement rappeler à l’ordre dictatorial européen le tartufe Montebourg. Niet ! a dit la commission européenne. Ce petit décret de rien du tout pourrait s’apparenter à du protectionnisme, ce qui est totalement interdit par les technocrates de Bruxelles auquel l’UMPS nous a livré. Et pan sur les doigts du cancre Montebourg.

Mais soyons beau joueur : Guignol vient  une fois encore de nous prouver son inefficacité, et nous a apporté la confirmation que nous vivons sous le joug d’une UE dont les principes sont contraires aux intérêts français…..

Alors le 25 mai, votez patriote. Merci Arnaud.

——–

La Commission européenne a mis aujourd’hui Paris en garde contre toute tentation protectionniste après la publication d’un décret étendant notamment à l’énergie et aux transports le mécanisme de protection des entreprises stratégiques contre les appétits étrangers.

arnaud-montebourg-tacle-la-politique-d-austerite-pronee-par-angela-merkel« L’objectif de protéger les intérêts essentiels stratégiques dans chaque Etat membre est essentiel dès qu’il s’agit de sécurité ou ordre public. C’est clairement prévu dans le traité. Mais nous devons vérifier si (cet objectif) est appliqué de manière proportionnée sinon cela reviendrait à du protectionnisme », a dit le commissaire chargé du Marché intérieur, le Français Michel Barnier.

Le Figaro