Archives par mot-clé : cantine gratuite

Le Pontet/cantine payante pour les pauvres : « C’est l’étoile jaune ! » (Soubré/RMC)

Beaucoup de contre-vérités dans les média sur cette affaire.

Premièrement : La gratuité n’existe pas. Il y a toujours des gens qui paient pour les autres.

Deuxièmement : Les familles concernées devront payer 1,57 euros par repas au lieu des 3,15 euros que paient les autres parents. Sur 4 jours d’école c’est l’équivalent d’un paquet de clopes. Une somme qui reste donc bien moins onéreuse que si ces parents, dont certains sont à la maison entre midi et deux, avaient à faire à manger à leurs enfants.

Troisièmement : L’UMP, qui a géré la ville de Le Pontet pendant de longues années, a laissé une dette de plus de 50 millions d’euros !. Pour une ville de 17 000 habitants cela représente pour chacun d’eux 3000 euros. Il faut donc boucher les fuites… mais à qui la faute ?

Quatrièmement: Il est faux de prétendre que le maire FN s’est augmenté. L’ancien maire était un cumulard. Ses différentes mandats lui rapportaient beaucoup. En bon démago il a baissé son salaire de maire en sachant que ses autres fonctions lui permettaient de compenser ou même de le dépasser. Ne bénéficiant pas des mêmes postes que le maire, le nouveau maire (FN) a juste fait revenir son salaire à son étiage normal .

Cinquièmement : La comparaison avec l’étoile jaune est un affront fait à la mémoire des juifs déportés. Il est bien pire que le mot fournée pour désigner un groupe d’ artistes. La bobo Soubret devrait donc en toute logique être attaquée par la LICRA si celle-ci était une association vraiment sérieuse. On peut toujours rêver.

——–

Les GG de RMC débattent de ce maire FN de Le Pontet qui compte mettre fin à la gratuité de la cantine pour les familles pauvres. Ces dernières paieront désormais 1.57 euros le repas. L’avocate Marie-Anne Soubré se lâche, avant d’être rappelée à l’ordre par Olivier Truchot.

« C’est toi qui mets des étoiles jaunes sur les gens. Tu dis ‘c’est le Front National, donc c’est pas bien.’ C’est toi qui mets des étoiles jaunes ! » – Olivier Truchot