Archives par mot-clé : Che Guevara

Robert Ménard: « Comment y-a-t-il encore des gens qui défendent Che Guevara ? »

Che Guevara est mort il y a 50 ans. Pour Robert Ménard, maire de Béziers, il est incompréhensible que cette figure révolutionnaire soit encore célébrée aujourd’hui. Danielle Simonnet, coordinatrice du Parti de Gauche, lui répond.

« Comment y a-t-il encore des gens qui défendent Che Guevara ? », s’est interrogé sur Europe 1 Robert Ménard, après avoir énuméré plusieurs citations, la plupart à caractère raciste, issues Continuer la lecture de Robert Ménard: « Comment y-a-t-il encore des gens qui défendent Che Guevara ? »

Mélenchon devant Staline, Che Guevara, l’étoile rouge des dictatures communistes et… Inchaalah (Photos)

Faut-il rappeler ce que fut la folie meurtrière de Staline et de Che Guevara ? Comment se fait-il qu’aucun média français ne s’émeuve de la présence de ces drapeaux derrière Mélenchon ?

Ici Melenchon devant un drapeau avec le leader du PKK (parti indépendantiste Kurde, organisation considérée comme terroriste par la Turquie, les États-Unis et l’Union européenne entre autres.) Abdullah Öcalan… et non pas staline contrairement à ce que nous avions cru dans un premier temps.

Mélenchon fait son discours du 5 Mai devant un drapeau à l’effigie de Staline
Mélenchon fait son discours du 5 Mai devant un drapeau à l’effigie de Abdullah Öcalan.

Mélenchon fait son discours du 5 Mai devant un drapeau à l’effigie de Che Guevara
Mélenchon fait son discours du 5 Mai devant un drapeau à l’effigie de Che Guevara

Il n’est pas rare de voir dans les manifestations du Front de Gauche le petit père du peuple comme ici à l’occasion du premier Mai. On attend que les média demandent des comptes à Mélenchon sur les crimes de masse du communisme et la collaboration du PCF pendant la seconde guerre mondiale…

staline-gauche

Les électeurs de Mélenchon en appellent au prophète pour un vrai « changement Inchaalah » (la partie de la pancarte derrière Mélenchon). D’autres portent des casquettes avec l’étoile rouge (la jeune fille à côté de Mélenchon) qui figurait sur l’ensemble des drapeaux des dictatures communistes (sauf ceux de l’Allemagne de l’Est et de la Pologne) et qui est également le symbole de l’islam. On la retrouve en effet sur les drapeaux de plusieurs pays musulmans notamment ceux de l’Algérie et le drapeau de la Tunisie (ou celui de la République turque de Chypre du Nord).
En revanche le communisme ne semble avoir aucune responsabilité en ce qui concerne les dents jaunes de Mélenchon. Cette dentition est le résultat d’une mauvaise hygiène buccale du pseudo-révolutionnaire, engraissé pendant 40 ans sous les dorures de la république kleptomane.

Mélenchon devant une pancarte le changement Inchaalah et à côté d'une militante avec l'étoile rouge des dictatures communistes.
Mélenchon devant une pancarte le changement Inchaalah et à côté d’une militante avec l’étoile rouge des dictatures communistes.

Jacobo Machover vs Besancenot : Che Guevara toujours une icône ? (vidéo-LCP)

Le gauchisme est une religion avec ses icônes intouchables et ses figures sacrées. La gauche traine derrière elle des monceaux de cadavres. Elle en nie l’existence, bien sûr. Son négationnisme s’accompagne de mystification. Et la moindre exégèse entraîne des réactions convulsives proche de la folie chez les membres les plus ardents de la secte.

Regardez Besancenot, ce révolutionnaire en peau de Lapin, voué un culte enfantin au détestable Che Guevara. Celui qui fut un épurateur patenté, un tortionnaire expérimenté, et qui considérait que le bolchévisme n’était pas assez radical, fait l’objet d’une idolâtrie marchande. Nous vivons dans un pays où les média désignent comme fasciste et anti-républicain des patriotes, tout en ne trouvant rien à dire quand la gauche érige des statues à la gloire de Mao et célèbre à la moindre occasion les figures hideuses du socialisme et du communisme.
Les plumitifs au service de la propagande du Bien seraient bien incapable de mettre en garde la jeunesse contre les dangers que fait peser l’idéologie portée par Besancenot ou Mélenchon. Héritiers directs des tueurs de masse, ces deux avortons du trotskysme bénéficient de l’hégémonie culturelle de la gauche dans ce pays. Et si un changement doit avoir lieu dans ce pays, il passera certainement par la fin de cette domination quasi dictatoriale sur les esprits de nos concitoyens.

L’émission qui suit me rend assez optimiste. On y voit pour la première fois le freluquet de la gauche radicale se faire méchamment étriller. Ses seuls arguments relèvent du pathos, du sentimentalisme et de l’insulte…. à voir absolument.

LCP « Où, Quand, Comment, l’histoire ? »
avec Jacobo Machover, Besancenot, Alain Gérard Slama
Jacobo Machover est un professeur, écrivain et journaliste cubain né à La Havane en 1954, qu’il a quittée en 1963

Imagine-t-on un hagiographe de Franco faire la promotion de son livre sur un plateau de télévision française sans souffrir d’une quelconque opposition ?.
Non. Pour le Che comme pour n’importe quelle autre figure historique de gauche c’est possible. La preuve avec cette interview très complaisante sur France 2, la couveuse des journalistes encartés à la CGT.


Continuer la lecture de Jacobo Machover vs Besancenot : Che Guevara toujours une icône ? (vidéo-LCP)