Archives par mot-clé : chiffre du chomage

Les manipulations de la courbe du chômage, pour au final 7 millions de chômeurs (vidéo)

Quand la catégorie A recule c’est que les autres augmentent. Il suffit d’une heure de travail dans la semaine pour sortir de cette catégorie. Les politiques se félicitent donc de la baisse de la catégorie A quand les travaux saisonniers et les vendanges sont là… évidement ils ne communiquent que sur la catégorie A; et les journalistes travaillent sur une synthèse que leur procure le gouvernement. Pris par le temps, personne n’est capable d’analyser ces chiffres… c’est des bourrins qui ne savent pas travailler. Seul à leurs yeux comptent les dépêches des agences de l’AFP… or quand on prend du recul et que l’ on fait le compte de toutes les catégories… on dépasse largement les 11% de chômeurs en France.

En bref les politique de l’UMPS se foutent de votre gueule….. regardez c’est effrayant.

Le chômage a continué d’augmenter à la fin de l’année 2013

Hollande avait promis une inversion : échec total. Aujourd’hui il fait croire à une stabilité. Là encore c’est faux. Ce sont les emplois aidés payés avec l’impôt des français et la dette qui maquillent l’hémorragie. On creuse un trou pour en reboucher un autre. Et ce n’est pas avec son pseudo pacte de responsabilité qu’il va changer la donne. Premièrement parce que l’exonération des cotisations familiales ne servira pas à créer de l’emploi. Les carnets de commande des entreprises sont au plus mal, ces dernières vont donc se servir de cette économie soit pour combler les pertes soit pour faire des réserves afin d’affronter un avenir qui s’annonce pire que les années qui viennent de passer.
De plus il va bien falloir combler ce manque à gagner de 35 milliards. Les réductions des dépenses publiques n’y suffiront pas… alors à un moment ou un autre le gouvernement devra augmenter la CSG,ou d’autres impôts ou d’autres taxes. Résultats : le pouvoir d’achat des ménages sera encore plus en berne et donc la croissance au plus bas.
Et c’est sans compter sur les variations de l’euro. Quelques centimes de hausse suffisent à réduire à néant les exonérations de cotisation….

10.200 demandeurs d’emploi sans activité supplémentaires (+0,3%) se sont inscrits à Pôle emploi au mois de décembre, en dépit de la promesse du chef de l’Etat d’inverser la courbe du chômage avant la fin de l’année 2013. La France comptait en décembre 2013 3,3 millions de chômeurs et même près de 5 millions (4,98 millions) si l’on comptabilise ceux qui exercent une activité réduite.

Sur un an, le nombre de demandeurs d’emploi qui ne travaillent pas du tout aura progressé de 177.800 (+5,7%). La hausse du chômage a cependant ralenti au cours de l’année, sous l’effet des contrats aidés. 154.000 se sont en effet inscrits de janvier à juin contre 23.800 de juillet à décembre. Le chômage des jeunes a par ailleurs reculé, grâce aux 100.000 emplois d’avenir budgétés en 2013 : les moins de 25 ans inscrits à Pôle emploi sont en effet légèrement moins nombreux (1500 de moins) en décembre 2013 qu’un an auparavant. Continuer la lecture de Le chômage a continué d’augmenter à la fin de l’année 2013

Encore 14.900 chômeurs de plus au mois de juin

L’inversion de la courbe du chômage n’est pas pour maintenant. Alors qu’en mai, le nombre de chômeurs en catégorie A (sans aucune activité) s’était stabilisé avec seulement 100 demandeurs d’emploi de plus, il est reparti en nette hausse en juin.

Selon les données fournies ce mercredi par la Dares, la division statistique du ministère du Travail, le mois dernier 14.900 personnes (+0,5%) de plus sont venues s’inscrire à Pôle emploi soit l’équivalent d’une ville comme Argentan (Orne). Au cours des 12 derniers mois, le nombre de chômeurs a flambé de 11,2% pour atteindre 3.279.400 en France métropolitaine, un record. Plus de cinq millions de sans emploi

En incluant les personnes ayant effectué une activité réduite (catégories B et C), 4.799.700 demandeurs d’emploi étaient sur les listes de Pôle emploi en France métropolitaine fin juin Continuer la lecture de Encore 14.900 chômeurs de plus au mois de juin

Chômage : 3,2 millions de sans-emploi en France, record absolu

On ajoute que ces chiffres sont inférieurs aux chiffres réels. Sur le record du taux par rapport à 1997, il faut préciser que le mode de calcul du chômage a changé.. c’est donc pire encore que ce que vous raconte les média (Se reporter à nos différents articles.)On peut donc penser qu’il y a près de 1O millions de personnes en situation de chômage en France, ce qui fait du 20%…. encore un petit effort et nous serons bientôt sur les talons de l’Espagne… allez court mimolette, court….

– – – – –

La France n’a jamais compté autant de chômeurs. Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A (sans-emploi) s’est établi fin mars à 3 224 600 en France métropolitaine.

explosion-de-joie-a-l-annonce-de-la-victoire-de-francois-hollande-10692668cgwxj_1861

Soit 36 000 chômeurs de plus qu’en février (+1,2%) et, surtout, près de 30 000 chômeurs de plus qu’en janvier 1997, précédent record (3,195 millions). Un véritable défi face auquel François Hollande, qui maintient son objectif d’inverser la courbe du chômage en 2013, a appelé au «rassemblement du pays» depuis la Chine.

En ajoutant les demandeurs d’emplois de catégories B et C (en activité), le nombre total d’inscrits à Pôle emploi s’établit à 4 741 100 en France métropolitaine. Un nombre en hausse de 0,7 % (+34 400) sur un mois, et de 9,8% sur un an. Face à cet afflux, un nouveau renfort de 2.000 CDI à Pôle emploi d’ici à septembre a été décidé par le gouvernement, comme en 2012.

(…) Le Parisien

Espagne : Plus de 6 millions de chômeurs, nouveau seuil historique

Le chômage en Espagne a encore progressé au premier trimestre 2013, atteignant le nouveau seuil historique de 27,16% avec plus de six millions de sans-emploi, alors que le pays reste plongé dans la récession.

chomage-espagne

A la fin mars, l’Espagne, quatrième économie de la zone euro soumise à un effort de rigueur sans précédent, comptait 6’202’700 chômeurs, soit 237’400 personnes de plus qu’au trimestre précédent, selon les chiffres publiés jeudi par l’Institut national de la statistique.

Parmi les pays de l’Union européenne, le taux de chômage en Espagne se situe juste derrière celui de la Grèce, le plus fort de la région, qui atteignait 27,2% en janvier.

A la fin décembre, l’Espagne affichait un taux de chômage de 26,02% et sur le dernier trimestre de 2012, le nombre de chômeurs avait progressé de 187’300.

Le nombre de sans-emploi a continué à augmenter fortement entre janvier et mars, malgré les assurances données mercredi par le chef du gouvernement, Mariano Rajoy, selon lequel la hausse au premier trimestre devait être “la plus faible de ces dernières années”.

Il avait toutefois prévenu que sur l’ensemble de l’année, la situation de l’emploi “ne serait pas bonne”, mais qu’elle serait “moins mauvaise que les années précédentes”.

Cette nouvelle aggravation du chômage s’ajoute à la poursuite attendue de la récession au premier trimestre, la Banque d’Espagne prévoyant une recul du Produit intérieur brut (PIB) de 0,5% durant cette période.

Romandie

Avec les décrocheurs, il y a 9 millions de chômeurs en France. ( vidéo)

La tartufferie n’a pas de limite. Selon le gouvernement, avec 3 192 900 chômeurs comptabilisés le mois de janvier 2013 aurait marqué une stagnation du chômage en France. Or nous ne cesserons de le répéter, ces résultats sont bidonnés, ils ne tiennent pas compte des DOM-TOM, ni de toutes les personnes qui ne s’inscrivent plus à pôle emploi, de ceux qui sont radiés, ni même des travailleurs-pauvres dont les contrats sont parfois inférieurs à 10 heures par semaine.

Si on comptabilise toutes ces personnes, on peut considérer qu’il y a 9 millions de chômeurs et non pas 4 millions comme les média, à l’unisson du gouvernement, ont pris l’habitude de le dire. Et ce ne sont pas les quelques emplois de chaudronniers, tourneurs fraiseurs ou de bouchers qui permettrons de sortir toute cette population du chômage endémique et structurel que connait la France. En un an le nombre de chômeur est en augmentation de 10%… et ce n’est qu’un début. Nous sommes sur la route des châteaux en Espagne.

à partir de 2mn30

Avec le bénéficiaires du RSA et les temps partiels subis, 9 millions de personnes sont aujourd’hui au chômage ou en sous-emplois, selon les syndicats pôle-emploi n’a pas les capacité pour gérer une telle population.

Voir aussi :
Les vrais chiffres du chômage : 9 millions de demandeurs d’emplois en France (vidéo)

Chômage : Chiffres officiels et réalité (vidéo)

Les vrais chiffres du chômage : 9 millions de demandeurs d’emplois en France (vidéo)

La télévision publique n’hésite plus à révéler l’escroquerie des chiffres du chômage, qui, comme ceux de l’immigration, sont toujours manipulés à la baisse.
C’est le Parisien qui a tiré le premier en écrivant :

(…) les associations de chômeurs sont sceptiques. Elles pointent du doigt un phénomène qui monte : les décrocheurs de Pôle emploi, ces non-inscrits ou désinscrits qui viennent nourrir la masse des chômeurs dits « invisibles ». Si, toutes catégories con-fondues, on recense officiellement 5 millions de chômeurs, ils seraient en fait près de 9 millions en comptant les sans-emploi « fantômes » et les victimes de temps partiels subis qui souhaiteraient travailler plus sans pouvoir le faire.

Lire l’article du Parisien

Si ces chiffres sont exacts, cela veut dire qu’il y a plus de 20 % de la population au chômage en France…l’Espagne est à 26%… allez François encore un effort et tu vas arriver à battre un record

voir aussi notre article et la vidéo Chômage : Chiffres officiels et réalité (vidéo)