Archives par mot-clé : CIA

Trump devant la CIA : « Les journalistes font partie des personnes les plus malhonnêtes au monde » (màj vidéo)

Voir aussi: 31M de téléspectateurs pour l’investiture de Trump, 2ème plus gros score pour une investiture depuis 1981

« Je vous soutiens à 100%. La raison pour laquelle je vous rencontre en premier, c’est que comme vous savez, je suis en guerre avec les médias. Ils font partie des êtres humains les plus malhonnêtes sur cette terre. (Applaudissements). A une personne du public : «Tout va bien ?». Ils ont fait croire que j’étais en froid avec les services de renseignements. Vous devez savoir que je vous rencontre en premier parce que c’est tout le contraire. Tout le contraire. Et ils le comprennent. »

« Je parlais des chiffres … C’était vraiment quelque chose hier ! Le discours, vous l’avez aimé ? Il y avait une foule massive. Vous l’avez vue. Plein à craquer ! Je me lève ce matin, j’allume la télé, et ils montrent … Un lieu
vide ! 2 secondes … J’ai fait un discours. J’ai regardé. Et il semblait y avoir 1 million, 1 million et demie de personnes ! Et ils ont montré un endroit où il n’y avait pratiquement personne ! Et ils ont dit : «Donald Trump ne rameute pas les foules !».
Il pleuvait presque. La pluie allait Continuer la lecture de Trump devant la CIA : « Les journalistes font partie des personnes les plus malhonnêtes au monde » (màj vidéo)

La CIA appelée au secours par l’antiterrorisme français

Submergée par les données informatiques liées au terrorisme, la DGSI vient de signer un contrat déléguant leur traitement à une société américaine, créée par la CIA. Une décision nécessaire dans un souci d’efficacité mais qui donne des informations secrètes aux services de renseignements américains et pose une question de souveraineté nationale.

La guerre contre le terrorisme se mène aussi sur Internet. Or, la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) ne dispose pas des moyens technologiques pour traiter l’afflux de données informatiques liées ou échangées entre les djihadistes. Fin novembre, après plusieurs mois de négociations, le service policier de renseignement français a signé un contrat avec la firme américaine Palantir. Cette société, basée en Californie, va désormais analyser le Big Data en matière de terrorisme pour le compte de la DGSI. Concrètement, la très puissante technologie de Palantir et ses experts, qui ont formé des agents français à leurs outils, vont extraire, recouper et décrypter les précieuses données informatiques permettant d’identifier et de remonter des réseaux terroristes.

Cette nouvelle coopération franco-américaine (dûment tarifée), n’est pas sans soulever d’épineuses questions : la dépendance de la France vis à vis des États-Unis et les informations sensibles ainsi offertes aux services américains. Continuer la lecture de La CIA appelée au secours par l’antiterrorisme français

Documentaire : Sur L’Europe USA, La Guerre Economique Secrete (vidéo)

Une société française leader mondial de la carte à puce, est racontée comme un roman d’espionnage dans « Lundi investigation » de Canal+, diffusée lundi à 22h30. Stéphane Bentura, l’auteur, démonte, dans son enquête « Europe/USA, la guerre économique secrète », le processus qui a abouti en 2002 à la prise de contrôle de Gemplus par le fonds d’investissements Texas Pacific Group (TPG), directement lié à la CIA. Gemplus, née en 1988 à Gémenos, près de Marseille, a inventé la carte à puce, cette technologie de pointe, utilisée pour la téléphonie mobile, la carte bancaire, les documents d’identité sécurisés et le cryptage des communications. Marc Lassus, fondateur de Gemplus, chassé de son fauteuil de PDG en décembre 2002 par TPG, devenu actionnaire majoritaire, relate cambriolages mystérieux et fouilles de ses poubelles, écoutes de ses téléphones fixes et portables et filatures.

Syrie – Comment la CIA contrôle la livraison d’armes aux rebelles

Les média Français seraient-ils en train de sortir de la propagande sur la guerre Syrienne ?. Jusqu’ici, on nous a vendu l’histoire d’un tyran contre son peuple révolté…. mais, comme nous l’avons à chaque fois constaté depuis la guerre en ex-yougoslavie, le réel est toujours moins manichéen que les élucubrations médiatiques de nos éditocrates Bhlisé.

Avec cet article, Le Figaro s’écarte du discours officiel des médiamenteurs… on s’en félicite, même si on peut regretter  l’usage du mot rebelle, qui continue à entretenir une ambiguïté sur  ce qui se déroule dans cette région du Monde.

Comment la CIA contrôle la livraison d’armes aux rebelles

Financées par les pays du Golfe, ces livraisons clandestines via la Turquie sont contrôlées par l’agence américaine.

Sans armes capables de détruire les chars syriens, point de salut pour l’opposition à Bachar el-Assad. Depuis des mois, Nasser le répétait à ses amis occidentaux ou arabes. Mi-mai, cet opposant en exil affichait donc le sourire lorsqu’une quarantaine de dirigeants des conseils militaires de la révolution se sont discrètement rendus en Turquie pour recevoir un précieux arsenal.

« Nous avons surtout récupéré des roquettes RPG 7 puisées sur les stocks de l’armée saoudienne », confiait-il lors d’un récent passage à Paris. « Elles ont été acheminées par avion, jusqu’à l’aéroport d’Adana, où la sécurité turque a surveillé les déchargements avant de savoir à qui ces roquettes allaient être destinées ». Pour rassurer ses hôtes, Nasser garantit que leur utilisation allait être supervisée par « des leaders traditionnels proches des insurgés, histoire d’éviter les dérives mafieuses ».Les roquettes ont été convoyées à Douma et Harasta, dans la banlieue de Damas, Zabadani sur la route du Liban, Deraa au sud, et dans la région d’Idleb, frontalière de la Turquie.

Nasser n’en parle pas, mais, en coulisses, les agents de la CIA veillent à ce que ces nouvelles armes qui parviennent en plus grand nombre aux activistes ne tombent entre les mains de djihadistes, infiltrés en Syrie. Le New York Times va même jusqu’à affirmer que les localisations des dépôts et leurs destinataires sont déterminés en coordination avec les espions américains.

Pour les Occidentaux, qui ont beaucoup hésité avant d’accepter l’armement des insurgés, l’organisation de ces filières est une priorité : « Nous discutons même avec les Turcs de cibles à frapper », poursuit Nasser. « Et nous comptons maintenant hors de Syrie des représentants des conseils militaires qui ont chacun un relais dans une ville de l’intérieur ».

 

Ses rivaux islamistes Continuer la lecture de Syrie – Comment la CIA contrôle la livraison d’armes aux rebelles