Archives par mot-clé : Clément Méric

Paris : la manif des «antifas» en mémoire de Clément Méric dégénère

Des échauffourées entre manifestants et policiers ont éclaté lors d’une marche de plusieurs centaines de militants antifascistes, rassemblés en mémoire de Clément Méric, tué il y a trois ans lors d’une rixe avec des skinheads.

Des manifestants ont envoyé fumigènes et bouteilles de verre sur les forces de l’ordre, qui ont répliqué en lançant des gaz lacrymogènes et ont chargé sur le quai de Valmy, le long du canal Saint-Martin, là où une voiture de police a été incendiée le 18 mai en marge d’un rassemblement contre les violences policières. Continuer la lecture de Paris : la manif des «antifas» en mémoire de Clément Méric dégénère

Pierre Cassen : la valise ou la République (vidéo)

Pierre Cassen, membre de Riposte Laïque, revient sur quelques faits d’actualités : l’affaire Clément Méric, les mensonges de Manuel Valls sur les vols et caillassages lors de l’accident ferroviaire de Brétigny, les émeutes musulmanes de Trappes, comme un air de guerre d’Algérie dans les banlieues, l’avenir et la validité du concept d’assimilation…

Un rap sur la manipulation de l’affaire Clément Méric (vidéo)

Kroc Blanc est un rappeur comme vous n’en avez sans doute jamais vu…. un peu moins con que les autres.

voir aussi de Kroc Blanc : Islamophobia

Méric : ce que dit vraiment pour de vrai la vraie vidéo. Certaines preuves dérangent. Pourquoi ?

Texte de Causeur

Je ne sais pas si la police partage les interprétations tirées par RTL de la vidéo du meurtre de Clément Méric, mais je sais qu’elle ne partage pas celles de Libération.
Le brave quotidien de gauche hollandiste se fendait hier d’un article tortillard pour essayer de démonter, sous un titre accrocheur, ce que révélait le matin même RTL et ce que nos propres sources policières nous avaient confirmé il y a déjà trois jours :

que la vidéo de la RATP, qui n’est certainement pas au ras du bitume, mais qui permet clairement d’identifier les combattants, joue clairement en défaveur du groupuscule d’extrême gauche.

Ces images infirment donc définitivement la thèse hurlée sur toutes les ondes par une gauche de bonne conscience, Jean-Luc Mélenchon en tête, d’un malheureux Clément Méric victime d’un « assassinat », donc d’un meurtre avec préméditation.

(…) Si l’on se résume, et toujours selon la police, Clément Méric et ses amis, cornaqués par un antifa dur-à-cuire réputé pour sa pratique des sports de combat, étaient venus spécialement à la vente privée de la rue Caumartin pour en découdre. C’est-à-dire que s’il y a eu préméditation, elle était de leur côté. Dans la boutique même, ils commencent à prendre à partie des skins peu soucieux d’en venir aux mains qui en appellent à la sécurité. Celle-ci expulse les chasseurs de skins qui, têtus, se postent en bas, dans la cour, en attendant leur proie. Quand celle-ci arrive, une deuxième fois elle requiert les services des videurs qui éloignent à nouveau Clément Méric et ses camarades. Et c’est quand les skins, rassurés, se dispersent que, dissimulée un peu plus loin dans la rue, la bande d’extrême gauche tombe à bras raccourcis sur l’un d’eux. Les autres, alertés, rappliquent : une bagarre d’une « violence extrême », selon la police, se déclenche. La tragédie se noue : alors qu’Esteban Morillo lutte contre deux assaillants, Clément Méric tente de le frapper par derrière. Morillo se retourne et lui assène deux coups en pleine figure mais, et les images le confirment, c’est sans poing américain. D’ailleurs, quand les policiers perquisitionneront chez lui, il en découvriront deux, l’un vert fluo qui serait parfaitement identifiable sur une vidéo, l’autre clouté, dont les marques auraient été trouvées sur le visage de Méric s’il avait servi.

Un Méric qui, toujours selon nos informations, portait pour sa part un protège-dents, accessoire peu usité quand on est en mode shopping. La vidéo permet aussi de savoir Continuer la lecture de Méric : ce que dit vraiment pour de vrai la vraie vidéo. Certaines preuves dérangent. Pourquoi ?

Affaire Méric : une vidéo confirme que Méric est l’agresseur d’Esteban. Retour sur une récuperation politique sordide.

C’est aujourd’hui une certitude. Grâce au témoignage de la vidéo surveillance, on sait que Esteban Morillon n’a fait que répliquer à l’agression dont s’est rendu coupable le jeune antifa, Clément Méric. Selon RTL la vidéo montre :

Clément Méric se précipiter vers Esteban Morillo, le meurtrier présumé, alors de dos, pour lui asséner un coup. Le skinhead se retourne alors et le frappe avec son poing en plein visage. Le militant d’extrême-gauche tombe immédiatement au sol, inconscient. Ces images permettent de confirmer l’identité du meurtrier. Elles excluent l’hypothèse d’un lynchage, montrent un Clément Méric provocateur et confortent la thèse du juge sur une mort accidentelle à la suite de coups donnés. Source: RTL

Plusieurs sources affirment que le jeune militant d’extrême gauche était très agressif. Sur le site de RMC l’éditorialiste avoue

On le voit en effet se précipiter dans le dos d’Esteban Mourillo afin de lui porter un coup à la tête alors que ce dernier est en prise avec deux autres assaillants.

(…) les images conforteraient le juge dans son idée qu’aucun lynchage du militant de gauche à terre n’a eu lieu. Enfin, il semblerait que ce nouvel élément aille donc dans le sens du juge qui n’a jamais cru à l’hypothèse du meurtre, penchant plus pour une mort accidentelle.

Sur le site du journal Le Point on apprend :

Toujours selon des témoignages concordants, les skins quittent le magasin en sortant à gauche afin de ne pas croiser les militants d’extrême gauche. Malheureusement, la bouche de métro est située sur la droite. Et c’est près d’elle que les jeunes gens se croisent et que tout dégénère. Selon nos informations, un certain Samuel (un des skins mis en examen) reçoit le premier coup. Les mêmes témoignages affirment : « Les mecs d’extrême droite ont cherché à échapper à l’affrontement, n’ont fait que se défendre, puis ont répliqué. » […]

Depuis le début de cette affaire, il a été révélé que le groupe d’extrême gauche cherchait à casser du facho. Il a notamment été démontré qu’une liste dans laquelle figuraient les noms et des photos d’Esteban et sa compagne Katia avait été mis en ligne  sur le site internet Vigilance Végane Antifasciste, très proche de la mouvance de Clément Méric. Ces éléments, aujourd’hui entre les mains de la police, peuvent laisser supposer que l’attaque des militants d’extrême gauche contre Esteban et son amie était programmée.

La thèse que nous avons soutenu était donc la bonne. Les militants d’extrême droite n’ont pas cherché la bagarre, et l’ont même évité. Le coup porté par Esteban au jeune Clément était donc de la légitime défense. Il n’y a donc aucune préméditation et aucun caractère politique contrairement à ce que la gauche a tenté de nous faire croire.

Une manipulation politique et un mensonge d’État : la gauche et ses média complices se sont une nouvelle fois fourvoyés dans les pires mensonges

Face à ces révélations, on ne peut que s’interroger sur la façon dont le pouvoir médiatique, l’État socialiste et toute la gauche ont cherché à instrumentaliser ce sordide fait divers.  Mis à la une de l’actualité suite à une manipulation orchestrée par le parti de Gauche, c’est sur la seule dénonciation du parti de Mélenchon que les média ont commencé leur travail de propagande, comme on peut le voir dans cette vidéo :

Très vite  la volaille qui fait l’opinion parle d’assassinat politique. La porte parole du Front Continuer la lecture de Affaire Méric : une vidéo confirme que Méric est l’agresseur d’Esteban. Retour sur une récuperation politique sordide.

L’alliance des prétendus antifascistes antiracistes avec les adorateurs du Hamas et de Hitler

Ils ont osé interdire la manifestation de Résistance républicaine, alors que cette association, proche de Riposte Laïque, n’a jamais commis la moindre violence, dans aucune de ses initiatives. Le prétexte mis en avant est grotesque : le mot d’ordre, hostile aux antifa et aux islamoracailles, aurait constitué « une provocation à l’égard d’une partie de la population ». Dans le même temps, ce gouvernement autorise, voire encourage, des manifestations hostiles, haineuses et agressives, à partir du moment où elles sont tournées contre les patriotes, et le principal parti d’opposition à sa politique.

Nous avons vu, hier après-midi, dans les rues de Paris, une alliance ouverte, assumée, entre des gauchistes se disant antifascistes et anti-racistes et de ceux qui, à Argenteuil, ont inventé une agression contre une voilée, et ont déclenché un début d’émeute devant la mairie de l’islamo-collabo Philippe Doucet, frappant par ailleurs le commissaire de police.

Il y avait dans cette manifestation la parfaite démonstration de l’alliance de deux milices, au service du gouvernement écolo-socialiste, comme Jacques Philarchein le démontre régulièrement. Il suffisait de regarder la première ligne de manifestants pour tout comprendre.

Il y avait là la fine fleur, des Indigènes de la République, Houria Boueteldja en tête, du CCIF, de la CRI (Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie) avec Abdelaziz Chaambi, aux côtés des redskins, des « antiracistes » du Mrap et de SOS-Racisme, du NPA, du Parti de gauche, du syndicat de la Magistrature, etc.

Les prénoms de quatre voilées, dont une intégralement, prétendument agressées, mais bien vivantes, ont été mis sur le même plan que celui de Méric, mort accidentellement des suites d’une bagarre qu’il a provoquée. Donc, si nous comprenons bien le message, tirer sur un bout de tissu (en admettant que cela soit confirmé) serait aussi grave que la mort d’un jeune homme. Bel aveu de la manipulation opérée, avec la complicité des médias et de la gôche, autour de l’affaire Méric.

Les prétendus antiracistes du Mrap et de Sos Racisme, les prétendus antifascistes, les troupes de Mélenchon et Besancenot, ont donc, sans vergogne, défilé aux côtés de Houria Bouteldja et ses amis, qui ne cachent pas leur admiration pour le Hamas et son fondateur, Cheikh Yassine. Ils ne Continuer la lecture de L’alliance des prétendus antifascistes antiracistes avec les adorateurs du Hamas et de Hitler