Archives par mot-clé : Clémentine Autain

Autain (PCF-France Incoumise) se dit « terrifiée » par le traitement de la polémique Mennel

Clémentine Autain, qui affirme « combattre » les propos complotistes de la chanteuse Mennel, juge toutefois que cette polémique envoie un message d’exclusion à la communauté musulmane.

« Je dis juste faisons très attention, parce qu’il y a aussi dans notre pays un sentiment, qui est bien alimenté parce que la fachosphère est là, qui va exclure plus qu’attirer », insiste Clémentine Autain.

« Je suis inquiète de l’effet que cela va produire sur une partie de la population qui subit déjà la discrimination, et qui va voir là un symbole d’exclusion supplémentaire. »

source

Clémentine Autain à l’évocation du point 62 du programme de Mélenchon

L’islamogauchiste clémentine Autain est membre du parti de gauche depuis sa création. Elle entretient des liens particuliers avec les islamistes du Collectif Contre l’Islamophobie en France et Tariq Ramadan.
Je pense qu’elle ne voit aucun inconvénient d’entrer dans une alliance avec l’Iran, le Venezuela et Cuba ou la Russie


Voir aussi: MÉLENCHON PROPOSE D’ADHÉRER À L’ALLIANCE BOLIVARIENNE COMPOSÉE DE CUBA, L’IRAN, LE VÉNÉZUELA

Lydia Guirous et Sonia Mabrouk dénonce le double jeu de Marwan Muhammad (CCIF) et de la gauche

On est en 2017 et on doit supporter ce genre de débat. Quand j’étais gamin je n’aurais jamais imaginé cela possible.

La gauche de Hamon à Macron en passant par Mélenchon est totalement gangrénée par l’islamisme.  Des postures pro-palestiniennes aux conférences communes du Front de Gauche avec le CCIF c’est toute la gauche qui est en train de devenir un marche pied pour l’islam politique.  Ils font des efforts pour le cacher, mais de-ci de-là  ça commence à craquer et ça se voit.

Nous avons à plusieurs reprises dénoncé sur ce site le clientélisme de la gauche mais aussi de la droite. Il vous suffit de vous reporter aux archives.

À lire quelques articles:  Continuer la lecture de Lydia Guirous et Sonia Mabrouk dénonce le double jeu de Marwan Muhammad (CCIF) et de la gauche

Primaire à gauche: Pour Malek Boutih, «Benoît Hamon est en résonance avec une frange islamo-gauchiste»

Ils sont en train de se torpiller entre eux en révélant au grand jour leur penchants communautaires respectifs. Ça va devenir sanglant.


La tension monte encore d’un cran. Manuel Valls a fustigé la position de Benoît Hamon sur la laïcité mardi, à la veille du dernier débat de la primaire à gauche. L’ancien Premier ministre a accusé son adversaire d’« ambiguïtés », et dénoncé les « risques d’accommodements » du député des Yvelines sur ces sujets. Contacté par 20 Minutes, Malek Boutih, député de l’Essonne, et soutien de Manuel Valls, tire à boulets rouges sur Benoît Hamon.

Benoît Hamon est-il « ambigu » sur les questions de laïcité ?

Ceux qui défendent la laïcité ont toujours un propos clair. Benoît Hamon, comme tous les Tartuffe, cultive une ambiguïté. C’est un peu, « cachez ce voile que je ne saurais voir ». Sa théorie est claire : il est normal qu’il y ait du communautarisme car les musulmans sont maltraités. Il justifie des comportements sexistes, mais aussi une montée de la radicalité.

Ces accusations rejoignent celles que faisait Manuel Valls contre l’« islamo-gauchisme », visant Clémentine Autain…

 

Benoît Hamon est en résonance avec une frange islamo-gauchiste et fait un appel du pied électoral. C’est une stratégie d’attrape-tout. Pour obtenir un vote, tout est valable. C’est le pire des discours possibles, un discours de faiblesse. Autour de lui, il y a un certain nombre de gens, comme Pascal Cherki [porte-parole de Benoît Hamon], qui vont encore plus loin et ont soutenu par exemple une réunion qui était interdite aux blancs.

 

Benoît Hamon a réagi ce matin, en estimant qu’il s’agissait d’accusations « graves »…

Continuer la lecture de Primaire à gauche: Pour Malek Boutih, «Benoît Hamon est en résonance avec une frange islamo-gauchiste»

Menacée de mort par la Mairie de Sevran pour avoir organisé une marche pour la laïcité ?

Rappel: Le maire de Sevran est Stéphane Gatignon, il est membre de EELV. Il dirige la mairie avec le Front de gauche. L’élue dont le tweet est cité s’appelle clémentine Autain, membre active du Parti de Gauche, et bras droit de Mélenchon.

S’en souvenir avant d’aller voter dans quelques mois….

Pour les accointances et les petits arrangements clientélistes entre municipalité et association musulmane, on vous conseille de lire le polar Territoire.


Valls accuse Clémentine Autain (FDG) de «passer des accords» avec les Frères Musulmans

La vidéo a été supprimée. Voir l’article de 20 minutes

France Inter – 15/12/16

Rappel:

CLÉMENTINE AUTAIN (FDG) NUMÉRO 2 SUR LA LISTE PS APPELLE À PARTICIPER À UNE SOIRÉE AVEC L’ISLAMISTE TARIQ RAMADAN.

LA FÉMINISTE MÉLENCHONISTE CLÉMENTINE AUTAIN: « LE BURKINI EST INSTRUMENTALISÉ DANS UNE LOGIQUE DE CHASSE AUX MUSULMANS »

Pour Noël Mamère et Clémentine Autain (Parti de gauche) la Laïcité est un racisme d’État.

École : les mères voilées reçues chez Hamon

Une délégation de quatre collectifs a rencontré mercredi,pour la première fois, un membre du cabinet du ministre. Elles ont remis une pétition demandant l’abrogation de la loi sur le voile à l’école, une pétition signée par Noël Mamère et la très Mélenchoniste Clémentine Autain

Des mères musulmanes manifestent mercredi aux abords du Ministère de l'Éducation Nationale, pour demander l'abrogation de la circulaire Chatel interdisant les sorties scolaires aux accompagnatrices voilées.
 À quelques jours des grandes vacances, les mères voilées ont tenu à se rappeler au bon souvenir du ministre de l’Éducation. Histoire de s’assurer qu’avant la rentrée, la circulaire Chatel, qu’elles jugent «sexiste et islamophobe», serait abrogée, et que ces mamans pourront «partout en France, accompagner les sorties scolaires de leurs enfants». Mardi après-midi, une délégation de mères voilées a été reçue par un membre du cabinet de Benoît Hamon. «Nous avons exposé notre colère et notre humiliation, raconte Feirouz Benamar, du collectif «Sorties scolaires avec nous!». On nous a promis une réponse: c’est déjà un beau premier pas, parce que c’est la première fois qu’on nous écoute.» Visiblement embarrassé, le ministère n’a pas souhaité commenter cette rencontre.

Dans un «Appel du 18 juin», les représentantes de quatre collectifs de femmes voilées ont écrit au ministre. «À l’heure où la patrie des droits humains est devenue la patrie du rejet des étrangers, des “autres”, de toutes celles et de tous ceux qui ne correspondent pas à la norme dominante (blanc, homme, chrétien, riche…), nous lançons cet appel pour tenter un sursaut et faire émerger de l’intelligence, du désir d’être ensemble quelles que soient nos différences, indiquent-elles. Parce que nous portons un foulard, nous n’avons pas le droit d’accompagner nos enfants aux sorties scolaires, mais nous avons le droit de nous présenter aux élections de délégués de parents d’élèves, nous avons le droit de siéger dans les conseils d’écoles, et nous sommes surtout les bienvenues pour faire des gâteaux… Nous ne pouvons pas trouver les arguments cohérents pour expliquer cela à nos enfants.» La pétition a été signée par quelques élus de gauche, comme Clémentine Autain ou Noël Mamère. Également par le sociologue Jean Baubérot, qui estime qu’«il faut faire très attention à ne pas s’habituer aux atteintes aux libertés publiques».

Rue de Grenelle, elles n’étaient qu’une trentaine de femmes, voilées ou non, accompagnées de quelques militants solidaires et munies de banderoles «Avec ou sans foulard, mamans toutes égales». Venue d’Aubervilliers avec ses deux garçonnets, Samia arbore un foulard jaune et vert. Éducatrice au ministère de la Justice, la jeune femme travaille pourtant sans voile. «Ça ne me pose pas de problème, témoigne-t-elle. Mais en tant que maman, je ne représente que moi-même, et non l’État.»

«Racisme d’État»

À ses côtés, Noria, 35 ans, n’est pas voilée. Mais elle est aussi en colère contre cette «circulaire qui ne vise que les musulmanes voilées». «S’il s’agissait de laïcité, la circulaire serait élargie à toutes les expressions religieuses!, s’indigne cette jeune fonctionnaire. À la kippa aussi, pourquoi pas? Ou même au style gothique: être tout en noir avec des piercings, ça fait peur aux enfants! On est dans du racisme d’État. Il y a une obsession en France contre les musulmans. Et pourtant, la menace, aujourd’hui, elle est économique!» Un peu plus loin, une autre mère voilée s’insurge: «Et pourquoi à l’école, on met un sapin de Noël? Et nos présidents, ils vont tous rencontrer le Pape! Ça ne me dérange pas parce que c’est l’histoire de France. Mais là, l’histoire de France, elle est aussi devant vous.»

Continuer la lecture de Pour Noël Mamère et Clémentine Autain (Parti de gauche) la Laïcité est un racisme d’État.

Affaire Méric : une vidéo confirme que Méric est l’agresseur d’Esteban. Retour sur une récuperation politique sordide.

C’est aujourd’hui une certitude. Grâce au témoignage de la vidéo surveillance, on sait que Esteban Morillon n’a fait que répliquer à l’agression dont s’est rendu coupable le jeune antifa, Clément Méric. Selon RTL la vidéo montre :

Clément Méric se précipiter vers Esteban Morillo, le meurtrier présumé, alors de dos, pour lui asséner un coup. Le skinhead se retourne alors et le frappe avec son poing en plein visage. Le militant d’extrême-gauche tombe immédiatement au sol, inconscient. Ces images permettent de confirmer l’identité du meurtrier. Elles excluent l’hypothèse d’un lynchage, montrent un Clément Méric provocateur et confortent la thèse du juge sur une mort accidentelle à la suite de coups donnés. Source: RTL

Plusieurs sources affirment que le jeune militant d’extrême gauche était très agressif. Sur le site de RMC l’éditorialiste avoue

On le voit en effet se précipiter dans le dos d’Esteban Mourillo afin de lui porter un coup à la tête alors que ce dernier est en prise avec deux autres assaillants.

(…) les images conforteraient le juge dans son idée qu’aucun lynchage du militant de gauche à terre n’a eu lieu. Enfin, il semblerait que ce nouvel élément aille donc dans le sens du juge qui n’a jamais cru à l’hypothèse du meurtre, penchant plus pour une mort accidentelle.

Sur le site du journal Le Point on apprend :

Toujours selon des témoignages concordants, les skins quittent le magasin en sortant à gauche afin de ne pas croiser les militants d’extrême gauche. Malheureusement, la bouche de métro est située sur la droite. Et c’est près d’elle que les jeunes gens se croisent et que tout dégénère. Selon nos informations, un certain Samuel (un des skins mis en examen) reçoit le premier coup. Les mêmes témoignages affirment : « Les mecs d’extrême droite ont cherché à échapper à l’affrontement, n’ont fait que se défendre, puis ont répliqué. » […]

Depuis le début de cette affaire, il a été révélé que le groupe d’extrême gauche cherchait à casser du facho. Il a notamment été démontré qu’une liste dans laquelle figuraient les noms et des photos d’Esteban et sa compagne Katia avait été mis en ligne  sur le site internet Vigilance Végane Antifasciste, très proche de la mouvance de Clément Méric. Ces éléments, aujourd’hui entre les mains de la police, peuvent laisser supposer que l’attaque des militants d’extrême gauche contre Esteban et son amie était programmée.

La thèse que nous avons soutenu était donc la bonne. Les militants d’extrême droite n’ont pas cherché la bagarre, et l’ont même évité. Le coup porté par Esteban au jeune Clément était donc de la légitime défense. Il n’y a donc aucune préméditation et aucun caractère politique contrairement à ce que la gauche a tenté de nous faire croire.

Une manipulation politique et un mensonge d’État : la gauche et ses média complices se sont une nouvelle fois fourvoyés dans les pires mensonges

Face à ces révélations, on ne peut que s’interroger sur la façon dont le pouvoir médiatique, l’État socialiste et toute la gauche ont cherché à instrumentaliser ce sordide fait divers.  Mis à la une de l’actualité suite à une manipulation orchestrée par le parti de Gauche, c’est sur la seule dénonciation du parti de Mélenchon que les média ont commencé leur travail de propagande, comme on peut le voir dans cette vidéo :

Très vite  la volaille qui fait l’opinion parle d’assassinat politique. La porte parole du Front Continuer la lecture de Affaire Méric : une vidéo confirme que Méric est l’agresseur d’Esteban. Retour sur une récuperation politique sordide.

Dictature du Bien: Clémentine Autain, porte-parole du Front de Gauche, a une chronique sur France Culture

Article du site Enquête et débat.

Les médias de service public sont décidément pluralistes : outre Là-bas si j’y suis, entièrement dévolue aux thèses (et aux copains) d’extrême-gauche, outre Audrey Pulvar, la femme d’un membre important du PS, qui assène sa morale de gauche chaque semaine à On n’est pas couché sur France 2 et qui anime quotidiennement la tranche 6h – 7h sur France Inter, la porte-parole du Front de gauche, Clémentine Autain, jouit d’une chronique hebdomadaire sur France Culture depuis août 2011.


Les Idées claires – Clémentine Autain par franceculture

L’année que nous venons de vivre et qui se terminera le 6 mai 2012 fut une année électorale, chacun en conviendra. Depuis le 29 août 2011 jusqu’à ce jour, France Culture, chaîne du service public, a donc ouvert son antenne à celle qui est la porte-parole du Front de gauche et de Jean-Luc Mélenchon depuis le début de la campagne. Sa première prise de parole publique avec le Front de Gauche date même du 21 novembre 2010. Autant dire que la direction de France Culture savait à qui elle avait affaire en donnant l’antenne à cette militante politique.

Imaginons-nous un seul instant le même temps de parole donné chaque semaine à, par exemple, Florian Philippot, porte-parole de Marine le Pen ? Ou bien à Jean-François Copé, porte-parole de Nicolas Sarkozy ? Évidemment non, les syndicats de France Culture seraient certainement sur le pont, voire même en grève directement, pour dénoncer cette insupportable ingérence dans la ligne éditoriale neutre (donc de gauche) d’un service public. Moi qui croyais que service public voulait dire payé par tous les Français, et redevable envers tous les Français, dans toute leur diversité, me voilà perplexe. Peut-être faudrait-il que les gens de droite soient exonérés de redevance (qui finance Radio France au même titre que France Télévisions ou Arte) ?

Alors vous me direz, ce ne sont que 3 petites minutes hebdomadaires, Continuer la lecture de Dictature du Bien: Clémentine Autain, porte-parole du Front de Gauche, a une chronique sur France Culture