Archives par mot-clé : clientélisme

Le FN Rhône-Alpes-Auvergne accuse Laurent Wauquiez de clientélisme immigrationiste (240 625€ de subventions à deux associations po-immigrés)

Wauqiez se fait passer pour un dur. Il rêve de reproduire l’entourloupe sarkozyste. Mais contrairement à l’ancien président, Wauquiez a un parti en lambeau. Si il penche trop à droite la moitié des LR vont rejoindre Macron. Si il penche trop à gauche l’autre moitié va rejoindre le RN.
Comme sarkozy wauquiez n’a pas de colonne vertébrale idéologique. Il navigue au grès du vent. Quand il gouverne c’est pareil. Le navire de la droite arriviste a déjà coulé, une dizaine de naufragés dérivent dans la tempête et s’agrippe tous à la dernière bouée percée, wauquiez.


Lors de la séance plénière de ce Jeudi 15 juin, le Conseiller régional FN Antoine Mellies a dénoncé 3 subventions à des associations pro-immigrations :
– 90 625 € au forum réfugiés COSI en 2017
– 50 000 € à la Licra en 2017
– 100 000 € à la Licra en 2018
Rappel : La Licra a poursuivi Dupont-Aignan pour ses propos sur « l’invasion migratoire », Steeve Briois qui dénonçait les agressions sexuelles commises par des migrants clandestins à Cologne ou encore soutenu la censure facebook de Génération Identitaire.

Documents : Continuer la lecture de Le FN Rhône-Alpes-Auvergne accuse Laurent Wauquiez de clientélisme immigrationiste (240 625€ de subventions à deux associations po-immigrés)

Lydia Guirous et Sonia Mabrouk dénonce le double jeu de Marwan Muhammad (CCIF) et de la gauche

On est en 2017 et on doit supporter ce genre de débat. Quand j’étais gamin je n’aurais jamais imaginé cela possible.

La gauche de Hamon à Macron en passant par Mélenchon est totalement gangrénée par l’islamisme.  Des postures pro-palestiniennes aux conférences communes du Front de Gauche avec le CCIF c’est toute la gauche qui est en train de devenir un marche pied pour l’islam politique.  Ils font des efforts pour le cacher, mais de-ci de-là  ça commence à craquer et ça se voit.

Nous avons à plusieurs reprises dénoncé sur ce site le clientélisme de la gauche mais aussi de la droite. Il vous suffit de vous reporter aux archives.

À lire quelques articles:  Continuer la lecture de Lydia Guirous et Sonia Mabrouk dénonce le double jeu de Marwan Muhammad (CCIF) et de la gauche

La petite visite amicale de Benoît Hamon à la mosquée salafiste

L’avocat de MR Hamon fait pression sur mon hébergeur pour que je supprime cet article.
La photo de Benoit Hamon arborant un chèche sur la tête lui semble insultante. Je n’en suis pas l’auteur. Et je dois dire qu’elle est dans la pure et simple tradition française des caricatures. De plus, je ne vois pas en quoi elle serait diffamatoire: il n’y a en effet aucun mal à porter un chèche sur la tête. Je n’ose croire que Mr Hamon considère ce costume comme dégradant… ce serait une forme de racisme, pensée nauséabonde totalement étrangère à la tradition du socialisme ( à l’exception peut-être d’Hitler, de Mussolini, de Pol Pot…)… Et puis Mr Hamon peut-il avoir le droit de se sentir stigmatiser par le port d’un chèches quand on sait qu’il juge avec mansuétude le port du voile ou du burkini. Benoit Hamon ne peut pas rejeter une caricature d’un homme portant un chèche quand il explique l’interdiction par des
Non, Benoit Hamon n’est que tolérance, amour de l’autre, ouverture d’esprit et compréhension.
Il n’est donc pas possible que le génie du socialisme revivifié par l’impétuosité révolutionnaire du revenu universel puisse vouloir me censurer.
Ce ne serait pas très très Charlie.

« HAMON, IL TRAITE LA COMMUNAUTÉ MUSULMANE COMME UNE CLIENTÈLE ÉLECTORALE»

Article de Marianne

(..) Pour Othman Nasrou, la gauche trappiste s’emploie à faire de la religion une question politique pour gagner les élections : «Dans cette ville, le PS monte les gens les uns contre les autres, et plus précisément, parfois, les musulmans contre les autres. Benoît Hamon est dans une logique boutiquière. Il traite la communauté musulmane comme une clientèle électorale.» Même au sein de la gauche locale, le positionnement de l’ex-ministre de l’Education nationale ne fait pas l’unanimité. Son suppléant à l’Assemblée nationale, Jean-Philippe Mallé, député de 2012 à 2014, a récemment claqué la porte du PS, en désaccord avec ce discours. Stéphane Dubouchy, militant PS à Trappes pendant près de vingt ans, est lui aussi parti après l’arrivée de Benoît Hamon. «Il ne dit jamais clairement qu’il y a un problème avec la place de la religion à Trappes. Il se complaît dans une certaine désinvolture, aux relents électoralistes», reproche ce postier, transfuge de la liste municipale de LR en 2014, sur laquelle il a été élu.

L’accusation ne date pas d’hier : en 2014, le candidat à la primaire a déjà été taxé d’électoralisme, à la suite de propos qu’il aurait tenus à Continuer la lecture de « HAMON, IL TRAITE LA COMMUNAUTÉ MUSULMANE COMME UNE CLIENTÈLE ÉLECTORALE»

Clientélisme : Quand la mairie de Sevran (EELV) héberge une école salafiste


Quand le maire EELV de Sevran qui fricotte avec les salafiste accusait le FN de faire le jeu de DAESH

Clientélisme : Quand la Mairie de Paris finance une mosquée (Dossier tabou)

On vous invite à regarder l’émission « Dossier Tabou » consacrée à l’Islam. Vous y découvrirez tout ce que l’on dénonce depuis plus de 15 ans dans le dénie général et les insultes.

Il y a six ans déjà riposte laïque dénonçait l’Institut des Cultures d’Islam offert par Delanoë à ses amis musulmans

Un extrait dans lequel on découvre le clientélisme des politique UMPS.

PACA : Christian Estrosi tombe le masque en refusant un amendement anti-clientéliste

Communiqué du 08/04/2016)

Le groupe Front National proposait cet après-midi, à l’occasion de l’assemblée plénière du Conseil régional de PACA, un amendement venant compléter la charte des associations proposée par l’exécutif.

Cet amendement anti-clientéliste proposait simplement d’ajouter l’alinéa suivant, demandant aux associations subventionnées par la région PACA, et donc par tous les contribuables, de respecter une stricte neutralité politique et de ne pas intervenir dans le champ électoral :
– respecter une stricte neutralité politique et partisane et proscrire toute forme d’intervention dans le champ électoral (consignes de vote, utilisation de locaux au bénéfice exclusif d’un candidat) de l’association subventionnée.

Pourtant, à l’appel de Christian Estrosi l’intégralité des élus UDI-LR ont refusé de voter cet amendement !

Intervention pour défendre l'amendement anti-clientélisme

Mon intervention hier au Conseil régional pour défendre l'amendement anti-clientélisme du Groupe Front National – Région PACA.

Posté par Philippe Vardon sur samedi 9 avril 2016

Doit-on y voir un lien avec le fait que vendredi dernier, au Conseil Municipal de Nice, 240 000 euros de subventions aient été votées pour deux associations (PAJE et EPILOGUE) s’étant Continuer la lecture de PACA : Christian Estrosi tombe le masque en refusant un amendement anti-clientéliste

A Evry, les habitants paient encore la gestion bien peu rigoureuse de Manuel Valls (rediff)

Nous avons entendu ce matin un reportage de propagande sur RMC sur la soit disant bonne gestion de la ville d’Evry. Du grand n’importe quoi encore une fois. Les média-menteurs qui n’ont cessé de reprocher à Marine le Pen la mauvaise gestion des villes FN d’il y a 15 ans, sont incapables d’avouer aux Français que les villes PS sont souvent les plus endettées et qu’elles ont  recours de façon disproportionné à l’impôt pour financer leur politique clientéliste.

Nous avons donc choisi de rediffuser cet article qui montre que Manuel Valls fut un très mauvais gestionnaire et un piteux maire, comme il sera, à n’en pas douter, un nuisible premier ministre.

———

Première publication : 29 décembre 2013

Folles dépenses, dette record, pratiques clientélistes… Mais qu’a donc fait Valls dans sa ville ?

6256454-infographie-l-ete-mediatique-de-manuel-vallsDès qu’il s’agit de faire le beau sur ses terres d’Evry, Manuel Valls ne ménage pas les balais-brosses. En mai 2012, il a fait repeindre à la va-vite des murs du quartier de Bois sauvage. « La veille au soir, des équipes étaient encore en train d’effacer des tags », se souvient une habitante. Il ne s’agissait pas de laisser les caméras donner une mauvaise image de la commune d’un futur président de la République…

Sacré Manuel Valls ! Depuis qu’il a été parachuté dans cette ville nouvelle de l’Essonne il y a douze ans, celui qui était alors simple chargé de presse au cabinet de Lionel Jospin à Matignon est devenu un vrai professionnel de la politique. Non seulement il a appris à policer son langage et à choisir ses cravates pendant ses dix années de mandat, mais il a réussi à faire d’Evry une ville tremplin pour servir ses desseins. « Quand il est arrivé ici, il ne cachait pas son ambition de s’asseoir un jour dans le fauteuil de l’Elysée », confie un ancien de la mairie. Et il voulait faire de sa cité un laboratoire vivant, témoignant de sa gestion dynamique, moderne et rigoureuse.

Une décennie plus tard, un simple coup d’œil aux finances municipales donne une idée de son bilan : les caisses d’Evry sont vides. « J’ai rarement vu ça, ils n’ont même pas de quoi payer leur dette », s’étonne Claude Jaillet, expert en finances locales. « Du coup, ils sont obligés d’emprunter pour rembourser les échéances ».

Ce n’est pourtant pas faute d’avoir fait… valser les impôts. Entre 2001 et 2012, la Continuer la lecture de A Evry, les habitants paient encore la gestion bien peu rigoureuse de Manuel Valls (rediff)

Gabegie et clientélisme : 500 postes d’« adultes-relais » supplémentaires créés dans les quartiers sensibles

Le gouvernement va augmenter de 13 % le nombre d’« adultes-relais » déployés dans les quartiers sensibles où ils servent de médiateur, a annoncé mardi 4 mars le ministère délégué à la ville. Cinq cents postes supplémentaires seront ainsi créés.

Environ 4 200 personnes bénéficient de ces contrats aidés, financés à hauteur de 80 % environ par l’Etat. La majorité est employée par des associations, les autres par des collectivités ou des services publics (école, hôpitaux).

Le dispositif a été mis en place en 2000 pour recréer du lien social : résolution pacifique de conflits, accès aux droits, prévention des incivilités, aide aux démarches, médiation culturelle. Il est réservé, sauf exception, aux chômeurs de plus de 30 ans.

A l’origine, 10 000 postes étaient prévus. Pour relancer le dispositif, 92 postes ont été créés dès l’automne « dans les départements déficitaires », selon un communiqué du ministère de la ville.

Un appel à projets a été lancé pour les autres : 105 devront soutenir l’accès à l’emploi, 189 seront affectés à la tranquillité publique (médiation dans les halls d’immeuble, les bus, les parcs…) et 114 postes permettront d’accompagner « des démarches de participation des habitants », notamment la mise en place de conseils citoyens, prévus dans la loi sur la ville récemment adoptée au Parlement.

Le Monde,

Clientélisme et mafia PS : Najat Vallaud-Belkacem soigne ses amis.

Auteur du rapport à l’origine de la proposition de Najat Vallaud-Belkacem d’individualiser l’impôt sur le revenu, l’association féministe FIT n’est en réalité qu’une “coquille vide”.

894m

Alors qu’elle ne compte qu’une trentaine d’adhérents, elle a touché en 2012… un million d’euros de subventions !

Valeurs actuelles

Collectif budgétaire 2013 : Marion Maréchal Le Pen dénonce la hausse de la fiscalité et le soutien clientéliste au journal l’Humanité.

addendum : 19 décembre.(première diff 18 decembre)

Intervention lors de la lecture définitive du vote du projet de loi de finance 2014

——————————

Marion Maréchal Le Pen est pour l’instant la seule responsable politique à s’être indignée de la politique clientéliste du PS, et de l’amendement voté en faveur de l’effacement de la moitié de la dette du journal l’Humanité. (voir notre article : Scandale : la Ripouxblique socialiste efface la dette du journal l’Humanité avec l’argent des contribuables). Elle dénonce cette caste composée d’incapables qui depuis plus de trente ans se refilent entre eux les postes après avoir le plus souvent faillit à leur tache.

A chacun de ses passages à la tribune de l’assemblée nationale je me félicite de cette députée patriote. L’esprit de la démocratie serait bien plus vif si elle n’était pas aussi isolée. Bravo à elle. ( on remarquera l’empressement de la président de séance pour faire taire la députée… 5mn pour les patriotes mais pas une de plus…)

 

Primaire PS à Marseille : Marie-Arlette Carlotti dénonce des échanges d’argent et des intimidations.

addendum :Samia Ghali remporte le premier tour des primaires socialistes à Marseille

La sénatrice Samia Ghali a créé la surprise en arrivant en tête (25,25 %) du premier tour des primaires citoyennes organisées, dimanche 13 octobre, par le Parti socialiste à Marseille. Le député Patrick Mennucci arrive en seconde position avec un retard de près de 1000 voix (20,65 %), selon les chiffres officiels.

La ministre aux personnes handicapées et à la lutte contre l’exclusion, Marie-Arlette Carlotti, pourtant donnée favorite par les sondages, accuse un retard de près de 200 voix sur M. Mennucci (19,52 %) et ne participera pas au deuxième tour de ces primaires, qui aura lieu dimanche 20 octobre.

20 minibus loués par Samia Ghali pour ramener des électeurs des quartiers nord ?

ghali voiture

Marie-Arlette Carlotti dénonce des échanges d’argent et des intimidations

Marie-Arlette Carlotti, candidate à la primaire socialiste pour les municipales à Marseille, dénonce un premier tour qui a vu selon elle : « le fonctionnement à plein régime du clientélisme« .Samia Ghali, autre candidate, aurait affrété des mini-bus pour emmener des électeurs jusqu’aux bureaux de vote

« Comme tout le monde a pu le constater, nous avons assisté au cours de cette journée à un fonctionnement à plein régime du clientélisme. Personne n’avait vu jusqu’à présent ce système fonctionner avec une telle puissance, avec un tel sentiment d’impunité, à la vue de tous, avec des dizaines de mini bus qui sillonnent la ville, avec des échanges d’argent, des intimidations,le tout avec une organisation que je qualifierai de paramilitaire ».

Voir :

————————

Primaire PS : des personnes n’ont pas pu voter à La Calade

Continuer la lecture de Primaire PS à Marseille : Marie-Arlette Carlotti dénonce des échanges d’argent et des intimidations.

Fontenay-sous-Bois : L’aveu d’une maire-adjointe socialiste sur les méthodes du maire communiste

Il fut une époque où pour avoir un logement social dans les communes gérées par les communistes ou les socialistes, il était préférable de devenir adhérant du parti… si ces méthodes n’ont pas disparus, les élus préfèrent aujourd’hui distribuer des subventions à des associations bidons montées par des amis….

– – – – – – – –

Lu sur le blog de Murielle MICHON maire-adjointe de Fontenay-sous-Bois.

Si nous sommes élus, nous arrêterons le clientélisme et les privilèges distribués selon l’appartenance à tel groupe politique ou tel milieu familial. Les règles de transparence seront respectées, les règles démocratiques précéderont les décisions de dépenses publiques et les règles d’attribution seront connues de tous.

La mixité sociale, les origines différentes, les convictions plurielles sont la richesse de notre pays et Fontenay vit au quotidien cette diversité. C’est notre identité et nous la préserverons et la considérerons comme un atout pour le développement et pour l’avenir de notre ville.

(…)

Murielle Michon

L’euphorie dans les banlieues françaises après la victoire de la gauche

Reportage d’atlasinfo.fr sur l’ambiance dans les banlieues après la victoire du parti socialiste aux législatives.

Jamais autant de Français n’ont été autant ouvertement islamophobes que sous le pouvoir de la droite, s’indigne Achiq Zouni.

Ils étaient plusieurs milliers de Français à affluer dimanche soir sur les grandes places des villes de banlieues et ses cafés à forte fréquentation maghrébine et africaine pour chanter, danser et crier la victoire de la gauche menée par le parti socialiste. […]

C’est une euphorie collective qui a envahi les places et cafés des banlieues quand ont apparu sur les écrans de télévision les premiers résultats donnant la gauche largement gagnante : les drapeaux tricolores, marocains et algériens s’agitaient, les youyous retentissaient. «C’est un soulagement de voir la droite ‘’dégagée’’, à l’image de son président, Nicolas Sarkozy, ‘’dégagé’’ lui aussi parce qu’il avait prôné tout au long de son discours électoral, une politique de division basée sur l’identité et les frontières. Un discours qui a contribué à la stigmatisation des habitants des banlieues traités comme des citoyens de second rang», déclare Hamad Bajjal, chef d’entreprise de construction dans la banlieue de Bobigny. […]

«Maintenant que la gauche dispose de tous les pouvoirs, les banlieues vont être les premiers bénéficiaires des 150.000 emplois d’avenir qu’il souhaite créer, de la caution solidaire permettant aux jeunes de se loger et de l’augmentation de la proportion de logements sociaux de 20% à 25% dans certaines communes afin de favoriser la mixité sociale», estime Noureddine Tazi, vice-président de Paris-Emploi, une entreprise spécialisé dans le recrutement des jeunes issus des banlieues. […]

«La droite, toute tendance confondue, n’a cessé de stigmatiser et d’insulter l’islam et les musulmans. Il n’a cessé de faire peur des musulmans qui n’ont fait, pourtant, que pratiquer pacifiquement leur religion», se désole Achiq Zouni, franco-marocain d’origine mellalie et responsable technique au laboratoire de recherche à l’Université d’Ivry. […]

atlasinfo.fr