Archives par mot-clé : CMU

CMU : 200 000 bénéficiaires de plus

Le nombre de nouveaux bénéficiaires de la couverture maladie universelle (CMU-C) devrait doubler en 2014, par rapport à 2013, en raison de la revalorisation en juillet dernier du plafond d’accès, a indiqué vendredi la ministre de la Santé Marisol Touraine.

(…) En 2014, 204 000 bénéficiaires supplémentaires devraient s’ajouter pour la CMU-C et 180 000 pour l’ACS. Fin décembre 2013, plus de 4,8 millions de personnes bénéficiaient de la CMU-C.

En outre, deux arrêtés parus vendredi au Journal officiel élargissent les soins compris par la CMU-C. La prise en charge des frais d’optique est améliorée, de même que celle d’appareils auditifs. «Ces avancées sont d’autant plus importantes que ces soins, qui restaient souvent à la charge des bénéficiaires de la CMU-C, sont parmi les plus chers: les dépenses d’optique, par exemple, généraient dans près de 40% des cas un reste à charge, qui s’élevait en moyenne à 16» euros, soulignent Mme Touraine et Mme Neuville.

(…) Le Parisien

Jean-Jacques Bourdin ignore qu’un immigré peut bénéficier d’une retraite sans avoir cotisé. (vidéo)

Jean-Jacques Bourdin se présente comme l’homme libre des média français… c’est surtout l’homme le plus mal informé. Esclave de la bienpensance, Bourdin est loin d’imaginer qu’en France les travailleurs cotisent pour une retraite de misère alors que l’État offre l’ Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA) aux immigrés qui n’ont jamais cotisé.

Il faudrait dire à Bourdin que la générosité de l’État français est sans limite, et qu’il existe de nombreux dispositifs d’aide aux immigrés comme la CMU, l’AME, la CMUC, l’ASPA, l’ATA, l’AMS, la scolarisation gratuite des enfants….

En tant qu’homme libre, Bourdin devrait se poser une question : pourquoi aucun de ces dispositifs n’est concerné par le plan d’économie du gouvernement ?. Rien qu’en supprimant l’AME, on fait une économie… d’1 milliard.

 

« Il est impossible pour un étranger qui n’a pas travaillé en France de toucher une retraite française, ça c’est impossible ! Ou alors il est très fort ! » – Jean-Jacques Bourdin

En effet à partir de 60 ans s’ils ne “peuvent plus travailler” et « dans tous les cas à 65 ans« , ils peuvent toucher l’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA) soit 708 euros mois avec un simple permis de séjour. Et ce , sans jamais avoir travaillé en France ou ailleurs, et sans jamais avoir cotisé un centime.

retraite1

http://www.observatoiredessubventions.com/2011/des-etrangers-peuvent-toucher-une-retraite-en-france-sans-avoir-jamais-cotise/

http://www.immigration.interieur.gouv.fr/Asile/L-accueil-des-demandeurs-d-asile/Les-droits-sociaux-des-demandeurs-d-asile

(Voir la page 54 du document officiel)

Immigrationisme : CMU-C, AME et ACS une revalorisation exceptionnelle du plafond de ressources

Tiens on avait cru comprendre qu’il fallait faire des économies… l’immigration représente-t-elle une si grande richesse pour que l’on soit en mesure d’offrir aux immigrés un meilleur traitement social qu’aux Français ?????

La politique du grand remplacement s’affirme chaque jour un peu plus

– – – – – – – –

Un décret du 17 juin 2013 revalorise les plafonds de ressources prises en compte pour l’attribution des dispositifs suivants à partir du 1er juillet 2013 :

  • couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) et aide médicale de l’État (AME) : 8 592,96 € pour une personne seule,
  • aide à l’acquisition d’une couverture maladie complémentaire : 11 600,49 € pour une personne seule.

Voir plus sur Fortune

Jean-Marc Ayrault annonce une réforme de la CMU : 500 000 bénéficiaires de plus

Le premier ministre Jean-Marc Ayrault a annoncé mardi une revalorisation du plafond de ressources pour bénéficier de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C), afin de permettre à davantage de personnes d’en profiter. « Le plafond sera révisé de façon à couvrir 500.000 personnes de plus », a-t-il déclaré en clôture de la grande conférence sur la pauvreté. Le plafond est actuellement de 7.934 euros par an et 4,3 millions de personnes en bénéficient.

Le Figaro