Archives par mot-clé : Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques

Louis Aliot (FN) « L’UMP est aujourd’hui un parti en faillite ! »

Louis Aliot, vice-président du Front National  réagit au sujet du déplacement de François Hollande à Alger ainsi qu’au niveau de l’UMP et du rejet, par la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques, des comptes de l’élection présidentielle 2012 du candidat Nicolas Sarkozy :

« Ils vont devoir en plus éponger, je crois que c’est 18 millions d’euros au total, ce qui est colossal et je pense que l’UMP est aujourd’hui un parti en faillite. En faillite idéologique, on le savait déjà, mais peut-être demain en faillite financière ! »

Dans un communiqué de presse Louis Aliot ajoute Cette décision fera très certainement l’objet d’un recours de pleine juridiction devant le Conseil constitutionnel et dans ce cas, le conseil sera placé devant les contradictions de sa composition et de son fonctionnement. Certes monsieur Sarkozy ne siègera pas pour cette affaire, mais enfin la décision sera rendue par le Conseil constitutionnel dont il est membre de droit.

On savait déjà que sa qualité d’avocat posait un problème de possible conflit d’intérêts, aujourd’hui son intégration trop rapide dans cette haute juridiction pose désormais le problème de l’organisation même du Conseil constitutionnel et de la légitimité de ses décisions.

Déjà en 1995 le Conseil constitutionnel avait validé des comptes qu’il aurait dû rejeter pour les mêmes motifs. Que va-t-il faire aujourd’hui ?

 

 

Les comptes de la campagne présidentielle de Sarkozy rejetés

La Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) a rejeté les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy pour la présidentielle de 2012, révèle L’Express. […]

Il s’avère qu’après réintégration de dépenses faites avant sa décalaration officielle de candidature le 15 février, les comptes du candidat de l’UMP dépassent le plafond autorisé de 22.509.000 euros.  Si l’invalidation de ces comptes est confirmée, l’UMP perdra des millions d’euros d’aide publique.

Le Figaro