Archives par mot-clé : communautarisme

« Je souhaite que l’argent public aille à la construction de mosquées » Manuel Valls au Nouvel Obs (2009)

Lu sur l’observatoire de l’Islamisation

Lors de la sortie de son livre « les Habits neufs de la gauche » (Robert Laffont, 2009) Manuel Valls donnait une interview au Nouvel Observateur, supprimée de ses archives car trop compromettante. Nous l’avons retrouvé et publions un court extrait :

-« Nouvel  Observateur– Comme outil d’égalité, vous proposez un pacte d’intégration…
M. Valls. L’intégration est un terme désuet (…) Le modèle républicain n’a pas réussi à donner une représentativité aux communautés qui font notre diversité. En revanche, il a résisté aux tenants du voile, qui refusaient l’égalité devant la loi et le principe de laïcité. Je souhaite une évolution de la loi de séparation de 1905 pour qu’un peu d’argent public aille à la construction de mosquées. «  (interview intégrale ici)

Clientélisme et Lobbying: Les «grandes» associations antiracistes interpellent François Hollande à l’Elysée (Vidéo)

voir :

– Les subventions aux associations progressent…une gabegie

SOS Racisme : 50.000 euros de subventions grâce à la réserve parlementaire

SOS Racisme a reçu 579 000 euros de subventions publiques en 2009 alors que le montant des adhésions plafonne à 18 669 euros.

Les quatre «grandes associations antiracistes» (Mrap, LDH, Licra, Sos Racisme) ont appelé vendredi François Hollande, lors d’une rencontre inédite à l’Elysée, à avoir «une parole forte» contre le racisme, ont rapporté les participants. < Il s’agissait de leur première rencontre commune avec le chef de l’Etat.

Cette réunion de travail a également été l’occasion de souligner que le mouvement antiraciste a besoin d’être soutenu : matériellement pour pouvoir réaliser des missions de grande ampleur, et dans le discours public en étant appuyé par une volonté politique affirmée et incarnée au plus haut sommet de l’Etat

Ont aussi été abordées les questions d’actualité: droit de vote des étrangers aux élections locales, contrôles d’identité dit « au faciès », traitement des Roms et réforme des lois sur l’immigration.

«On a fait le constat d’un déficit de parole forte sur les questions d’égalité, de racisme et d’antisémitisme», a déclaré Pierre Mairat, vice-président du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap), à l’issue de la réunion.

«Nous l’avons appelé à avoir une parole forte, à tenir un discours fondateur qui, Continuer la lecture de Clientélisme et Lobbying: Les «grandes» associations antiracistes interpellent François Hollande à l’Elysée (Vidéo)

Communautarisme : Après l’UMP, le PS et Valls font campagne dans une école juive

Jeudi soir, Christophe Girard, maire socialiste du 4ème arrondissement de Paris, a réuni son comité de soutien dans un établissement privé de la communauté juive. Le ministre de l’Intérieur était présent.

le-ministre-de-l-interieur-manuel-valls-g-avec-le-candidat-socialiste-a-la-mairie-du-ive-ardt-christophe-girard-le-6-mars-2014-a-paris_4823524Rendez-vous rue des Rosiers : tel était le mot d’ordre des sympathisants de Christophe Girard, l’une des têtes de liste du rassemblement PS-PCF-PRG conduit par la candidate Anne Hidalgo.

Chose singulière : ce meeting électoral organisé dans la capitale d’une république laïque s’est tenu dans un établissement scolaire à caractère confessionnel. Un mois plus tôt, l’UMP était exactement au même endroit avec son candidat Vincent Roger, porte-parole de Nathalie Kosciuzco-Morizet.

Lire la suite de l’article sur panamza.com

Grosse manipulation au dîner du Crif : lier l’antisémitisme au FN et pas à l’islam

Voir également un compte rendu en photo sur Fdesouche. On y voit la faune UMPS qui va faire des génuflexions anti-républicaines devant un parterre de communautaristes juifs plus préoccupés par le sort d’Israël que par celui de la France. Le discours de François Hollande est accablant. Dans la catégorie  lèche cul c’est un orfèvre. Imaginez vous de Gaule se prosterner devant des représentants communautaires ?

Il faut que les français attachés à l’avenir de ce pays disent en masse stop à cette dérive sectaire de l’oligarchie UMPS qui nous dirige depuis plus de 30 ans.

On devrait tous refuser et sanctionner cette grande messe anti-républicaine diffusée en direct sur public Sénat, donc avec l’argent des contribuables.

——————

Texte lu sur Riposte laïque Ils étaient tous là. Huit cents invités, président de la République, ministres, députés, sénateurs, maires, ambassadeurs, responsables religieux, PS, UMP, Modem, écolos… Tous ont accouru pour écouter un discours insultant pour la France et les Français. Il faudrait, si on écoute Cukierman, le président du Crif, faire de la lutte contre l’antisémitisme une cause nationale. Pourquoi pas, à condition de faire le bon diagnostic. Or, qui est ciblé, dans le discours des instances juives ? Essentiellement Le Front national, et la liberté internet. http://www.lepoint.fr/societe/le-crif-implore-hollande-de-faire-de-l-antisemitisme-une-cause-nationale-04-03-2014-1797773_23.php Cukierman paraît avoir l’antisémitisme sélectif. Il a évoqué la progression spectaculaire du Front national avec «sa cohorte d’antisémites, de vichystes et de négationnistes réfugiés derrière sa dirigeante, attentive à ne pas commettre d’impair». Hollande et sa clique ne pouvaient rêver mieux, et on peut difficilement insulter de manière plus grossière 6 millions de Français qui ont fait un choix électoral… « Je pense avec tristesse, avec inquiétude, avec angoisse, aux ignobles slogans lancés par quelques milliers d’individus parmi les manifestants du dimanche 26 janvier à Paris. Ils hurlaient : Juifs dehors, la France n’est pas à toi ! » Certes, ces mots d’ordre ne sont pas acceptables, mais ils n’étaient pas de milliers, seulement quelques dizaines , première manipulation. Mais où était Cukierman Continuer la lecture de Grosse manipulation au dîner du Crif : lier l’antisémitisme au FN et pas à l’islam

Communautarisme juif : Pour qui parle le Crif?

Le Crif, machine à communiqués?

EPMS5gWLe Crif se présente comme le « porte-parole de la communauté juive de France auprès des pouvoirs publics ». « De la théorie », pour David Chemla, co-fondateur de JCall, une association juive qui milite pour la paix au Moyen-Orient :

« Le Conseil représentatif des institutions juives, comme son nom l’indique, ne représente que les institutions qu’il fédère – associations et institutions religieuses, communautaires, sociales…. Or on estime que seulement un tiers des quelque 600 000 juifs de France appartient à l’une de ces associations. Par conséquent, le Crif ne peut représenter qu’une petite partie des juifs français ».

Au-delà de cette constatation mathématique, le Crif serait mal perçu par les plus jeunes générations de Juifs, comme en témoigne Alain Granat, directeur de la publication de JewPop, site internet porté sur l’auto-dérision – comme en témoigne sa base-line « Le site qui voit des Juifs partout »:

« Nos lecteurs, juifs ou non-juifs, reprochent notamment au Crif des interventions qui n’ont pas lieu d’être, comme lorsqu’il s’est fendu d’un communiqué pour dénoncer un sketch diffusé sur France Inter, en voyant de l’antisémitisme là où il fallait voir de l’humour. Le CRIF aimerait être un lobby à l’américaine, qui influerait sur la politique extérieure de la France – mais dans les faits il n’a pas d’influence et produit surtout des communiqués, parfois à bon escient, parfois non ».

Plus globalement le Crif est aussi visé pour son soutien, perçu comme inconditionnel, à Continuer la lecture de Communautarisme juif : Pour qui parle le Crif?

Pierre Bénite (69): Tract communautaire d’un candidat aux municipales rédigé en arabe

Tout est dit… oui Demain avec la gauche la france parlera arabe… ce qui a déjà commencé puisque les candidats sont même obligés d’imprimer leur tract en arabe.

Le Français est la seule langue nationale reconnue par la constitution. Par cette outrance communautariste la gauche se met en dehors de la république, une fois de plus….

———-

Tract de la liste Pierre Bé Demain: Ensemble avec la gauche.

863069PierreBDemain

L’Etat poursuivi pour crime contre l’humanité par le Cran

Le Conseil représentatif des associations noires de France (Cran) a assigné aujourd’hui pour « crime contre l’humanité » l’Etat et le groupe Spie, accusés d’avoir recouru au travail forcé au Congo dans les années 20 pour construire une ligne ferroviaire.

article_lg-tinLe chemin de fer Congo-Océan (CFCO), qui relie Brazzaville au port de Pointe-Noire (500 km), a été construit entre 1921 et 1934 par la Société de construction des Batignolles pour le compte de l’Etat.  »Des civils ont été embarqués de force pour alimenter les chantiers », a expliqué l’historien Olivier Le Cour Grandmaison lors d’un point-presse. « Au moins 17.000 indigènes sont morts en raison des conditions de transport et de travail. »  »Le travail forcé était de l’esclavage déguisé », a ajouté Louis-Georges Tin, président du Cran.

L’association agit donc sur la base de la loi Taubira de 2001 qui, en qualifiant l’esclavage de crime contre l’humanité, l’a rendu imprescriptible. […]

Le Figaro

Mark Eyskens : « Il faudrait faire entrer chaque année 2 millions d’immigrés en Europe »

Nous, on appelle cela le Grand Remplacement.

———————————

Face au vieillissement démographique, Mark Eyskens prône l’immigration de masse, mais sélective. Il est l’un des «grands sages» de la Belgique (ancien Premier ministre de Belgique, membre du Conseil de l’Europe, député belge, ministre d’État).
image0011Il faut que les gens comprennent : l’immigration est peut-être un problème mais le manque d’immigration est encore plus un problème.

Je le dis souvent à mon ami Herman Van Rompuy (président du Conseil européen), l’Europe devrait mettre en place une immigration sélective comme le font les États-Unis depuis longtemps. Il faudrait faire entrer chaque année 2 millions d’immigrés en Europe pour combler les déficits.

Quand j’explique ça lors d’une conférence, j’entends toujours un cri d’horreur traverser la salle. Pourtant, regardons les choses en face. Aujourd’hui, un habitant sur cinq en Flandre est immigré. À Bruxelles, ce sont deux habitants sur trois. Et en Wallonie, un habitant sur quatre. Donc notre société est multiculturelle, déjà aujourd’hui. Ce qu’il faut réaliser, c’est passer de la multiculturalité à l’interculturalité.

J’ajoute que l’immigration devra aller de pair avec l’émigration. Nos jeunes, brillants diplômés, doivent pouvoir partir travailler à l’étranger. J’entends bien les parents et grands-parents se récrier en disant qu’ils veulent avoir leurs petits-enfants près d’eux, et non en Californie ou que sais-je.

Notre monde est devenu un village. Il faut le voir et l’accepter. Et les vieux nationalismes du XIXe et du XXe siècle sont des concepts totalement obsolètes.

Il est normal qu’on aime d’abord sa famille, sa commune, sa région, son pays et l’Europe qui est aussi notre patrie. Mais ce sont des loyautés déconnectées des conceptions d’ethnies et de races.

Les États-Unis ont réussi leur multiculturalité. Plusieurs nationalités s’y côtoient et ils se sentent tous parfaitement américains. Nous ne ferons pas le melting-pot américain en Europe mais un saladier bien mélangé, avec plusieurs couches, et beaucoup de mayonnaise.

Avenir.net

 

 

Quand LICRA, CRAN, Valls et Femen ont confisqué le débat

La vérité oblige à dire que l’immigration africaine et musulmane n’est devenue un problème pour les intellectuels qu’à partir du moment où elle s’est signalée par son antijudaïsme. Jusque-là, on était philo-arabe et pro-immigrant, en particulier dans les milieux sépharades.

Les utopistes de la religion universelle de l’humanité nous voyaient tous frères. Le discours alarmiste sur l’islam, sur la délinquance et le métissage appartenait à l’extrême droite, a fortiori celui sur la nation qui renvoyait aux crimes nationalistes du siècle passé.

Les attentats du 11 septembre jouèrent dans la prise de conscience. La multiplication des insultes et des actes judéophobes, ainsi que les crimes du gang des barbares et de Mohamed Merah accélérèrent le passage de beaucoup d’intellectuels juifs de la gauche libérale à la droite nationale, sur le modèle du mouvement des néo-conservateurs états-uniens.

Finkielkraut, Zemmour, Elisabeth Badinter ou feu Philippe Cohen incarnent ce qui reste de la liberté et du courage des intellectuels, et du bel esprit des Lumières. Ils défendent l’identité française enracinée, dénoncent le multiculturalisme désincarné, sans se faire traiter de raciste et de fasciste, à la différence de tous ceux qui sont forcés au silence.

Seul Alain Finkielkraut peut publier L’Identité malheureuse et bénéficier d’une couverture médiatique sans équivalent, à faire pâlir d’envie tous nos parias : Ménard, Jamet, Millet, Camus, de Benoist, Vanneste…

Les Français au carré n’ont plus droit à la parole, malgré une certaine légitimité, dans le débat sur l’identité, si ce n’est pour proclamer leur xénophilie débordante et leur amour de Continuer la lecture de Quand LICRA, CRAN, Valls et Femen ont confisqué le débat

Pierre Desproge contre le communautarisme juif (vidéo)

Nous sommes en plein dans les années de la propagande « touche pas à mon pote ». Desproge a senti la dérive communautariste. Il sait que des militants, des journalistes, des intellectuel juifs proches du PS jouent un jeu trouble dans la création de certaines organisations « antiracistes » comme SOS racisme.
Mais il ne pensait certainement pas que ces associations seraient les poissons-pilote d’une gauche multiculturaliste et immigrationiste.

Communautarisme : le lobby turc mobilise pour les élections françaises

Les turcs de France n’ont pas encore le droit de vote en France, la Turquie n’est pas encore membre de l’Union Européenne, mais l’état turc tente de mobiliser les français d’origine turque pour qu’ils s’inscrivent sur les listes électorales, et qu’ils ne laissent pas les « autres » décider à leur place comme le dit ce tract.

On devine les espoirs que nourrissent les représentants turcs et certains partis politiques français sur le vote de ces électeurs.

Turcs-France-élections-municipales-470x470