Archives par mot-clé : consommation

L’Union européenne contre nos salaires

Par Roberto Fiorini

L’Europe libérale qui s’est construite à Bruxelles n’avait pas de prérogatives particulières pour agir directement sur les questions salariales, qui restaient du ressort de chaque pays, et de ses partenaires sociaux. Pourtant grâce aux différentes politiques économiques dictées aux gouvernements, qui ont accepté d’abandonner leurs prérogatives économiques, elle n’a cessé d’attaquer l’emploi et les salaires pour installer le libéralisme économique et ensuite permettre à l’euro d’exister.

Le projet européen, portait, sur ses fonds baptismaux (avec le traité de Rome), l’idée d’amélioration des conditions de vie. Il est temps de faire un bilan de ces promesses, et de voir quelle a été l’action réelle de cette Europe des marchands et des financiers, qui a sacralisé le règne de la mondialisation et des systèmes économiques ouverts, au détriment de la qualité de vie des peuples.

Consciente des coups portés aux salaires et au pouvoir d’achat, l’UE n’ambitionne plus d’améliorer nos conditions de vie ; sa stratégie « UE 2020 » (* 1 p 99) envisage seulement de réduire la pauvreté ! Que de promesses trahies, que d’ambitions remisées ! Nous allons le détailler, par de nombreux moyens l’UE n’a cessé d’attaquer les salaires et de limiter leur progression.

Ambitions de nivellement de la construction

A la sortie de la guerre cette idée d’amélioration du niveau de vie fut martelée aux peuples européens, notamment dans l’article 2 du traité de Rome : « … conduire à un relèvement accéléré du niveau de vie ». Pour y parvenir sont notamment engagées des politiques visant à tenter de réduire les déséquilibres entre les différentes régions d’Europe.

L’objectif sous-jacent était d’éviter de laisser des zones pauvres, ou le chômage augmenterait, car on savait que si le chômage augmentait, certaines entreprises seraient tentées de délocaliser au sein du marché unique sans frontières (encore à naitre). Les économistes savaient aussi que les salariés seraient prêts à accepter des salaires plus bas… s’ils étaient confrontés durablement au chômage. Au début, ils ont tenté de lutter contre cela.

La crise de 1973 avait fait de la lutte contre l’inflation une priorité absolue. La cible Continuer la lecture de L’Union européenne contre nos salaires

Les Français puisent un peu plus dans leur épargne

Oups…. mauvais signe. Et avec l’augmentation de la TVA les choses ne vont pas s’améliorer.

—————-

Les chiffres de la consommation des ménages, publiés ce mardi 24 décembre par l’Insee, font apparaître une légère baisse du taux d’épargne des Français. Une tendance qui devrait perdurer.

Avis de gros temps sur l’épargne des ménages français. Les chiffres de l’Insee, publiés ce mardi 24 décembre, sont venus conforter une tendance qui se dessine peu à peu: les Français puisent de plus en plus dans leur bas de laine pour consommer.

Selon l’institut de la statistique, le taux d’épargne est ainsi passé de 15,9% à 15,7% au troisième trimestre 2013. Une baisse qui devrait se poursuivre au moins jusqu’à la fin de l’année, et qui pourrait atteindre 15,3% au dernier trimestre.

La veille, le ton avait déjà été donné par la Caisse des dépôts (CDC), avec l’annonce d’un troisième mois consécutif de décollecte pour le Livret A et le Livret de développement durable (LDD).

Pas de reprise durable de la consommation Continuer la lecture de Les Français puisent un peu plus dans leur épargne