Archives par mot-clé : croissance 2013

Le déficit de la France va déraper à 3,7 % en 2015, selon Bruxelles

Mais dis moi François où sont passés tes bobards de « Moi président » que tu débitais pendant la présidentielle ?. Comment vas-tu faire pour respecter les critères sur les deficits publics édictés par Bruxelles et mener la politique généreuse de création d’emploi, de reprise de la croissance, et de mise au pas de la finance que tu avais promis.

Les français devraient se poser une question quand on leur parle de démocratie représentative : si les élus ne respectent pas le programme ni les engagements sur lesquels ils ont été élus, sont-ils encore représentatifs des gens qui ont cru en eux?

– – – – – – – – –

La Commission européenne s’attend à ce que la France rate son objectif, malgré une estimation de croissance conforme à celle du gouvernement.

Sur le front des finances publiques, la France n’arrive toujours pas à être bonne élève. Ce matin, la Commission européenne a rendu un verdict assez sévère sur la trajectoire de finances publiques que lui avait fait parvenir Paris en septembre dernier: alors que le gouvernement français prévoit dans son scénario un déficit public (État, Sécurité sociale, collectivités locales) de 4,1 % cette année, puis 3,6 % en 2014 et 2,9 % en 2015, Bruxelles annonce 3,8 % en 2014 et… 3,7 % en 2015! La Commission européenne raisonnant «à politique constante», elle prévient donc que, si la France ne met pas en œuvre de nouvelles réformes structurelles ou ne décide de nouvelles économies, elle n’a aucune chance de respecter son objectif de repasser sous la barre de 3 % à cette échéance comme le ministre de l’Économie, Pierre Moscovici, s’y est engagé auprès du commissaire européen aux Affaires économiques, Olli Rehn.

 

Moscovici craint une croissance de 0,1% : le PS est-il nul ou cynique ?

Il y a en France une tribu constituée de gens particulièrement mystérieux : les socialopes. Une engeance d’hurluberlus qui nous est présentée par les média-complice comme la crème de la crème. L’élite au cœur pur devant conduire un peuple de bourrins, racistes et congestionnés du bulbe par un passé trop chrétien. Quelques mois avant les élections, le meilleur d’entre les socialopes se fit chopper en plein viol. Les grands manitous de la secte durent se choisir un autre chef; et ce fut  Mimolette qui remporta la palme du Condottière de la socialie.

Fort d’un soutien médiatiques digne des pires républiques bananières, Mimolette pu raconter n’importe quoi pendant toute sa campagne électorale. Tout lui était permis, rien ne pouvait lui être reproché. Sur le plan économique, il estima que la croissance pour 2012 serait de… 2,5% .  Pour faire bander la France, il ajouta quelques saillies sur la finance internationale, une taxe à 75%, un peu de poudre de perlimpinpin pour les homos, les immigrés, les divers et les racailles…. et le subterfuge marcha. Des millions d’aveugles crurent voir la lumière. Le zozo de Corrèze devint le guide suprême des désespérés du sarkozysme. Mais une fois au pouvoir, Mimolette révisa ses prétentions.

Au doigt mouillé le farfadet de Tulle jugea que la croissance ne serait plus de 2,5% mais de … 1,2%. En quelques mois son estimation avait fondu de plus de 1%. Fin septembre le doux dingue européïste et sa bande de kleptomanes ramenèrent leurs prévisions à… 0,8%. Aujourd’hui le Figaro nous apprend que le ministre de l’économie socialope craint une croissance de… 0,1%. On se frotte les yeux, on se pince (aïe, putain ça fait mal), et bien non, on ne rêve pas : en moins d’un an les estimations de croissance au pays de la socialie sont passées de 2,5% à 0,1% .

Or cela fait presque deux ans que n’importe quel analphabète doté d’un minimum de bon sens est en capacité de savoir que le taux de croissance était de 0 en 2012, qu’il sera égal à 0 en 2013, et qu’il n’y aura aucune amélioration en 2014. Que faut-il en conclure ? Que les socialopes sont des incompétents.?.?.? Non ! Ils sont juste cyniques.

Motivés par un appétit insatiable pour le pouvoir et aveuglés par une idéologie mondialiste, les socialopes n’ont plus aucune estime pour le peuple et la démocratie.  Alors ils mentent. Ils mentent comme ont menti leur prédécesseurs. Ils mentent sur les chiffres du chômage, sur l’inflation, sur les chiffres de l’immigration, sur ceux de la délinquances, sur les prévisions de croissances… ils mentent encore et toujours. Nous sommes nombreux a avoir tiré la sonnette d’alarme. Mais rien n’y a fait. C’est là notre échec. Ruinée par des années de mensonges, la France est en récession. Ses Continuer la lecture de Moscovici craint une croissance de 0,1% : le PS est-il nul ou cynique ?

France: Bruxelles prévoit une croissance de 0,1% en 2013 et un déficit public à 3,7%

Et encore, la commission est trop optimiste. Les pronostics de la commission sont toujours en dessous de la réalité. La situation sera donc pire, mais Bruxelles ne fera rien contre la France. La France va donc pouvoir aggraver son déficit public, c’est ce qu’elle fait depuis des années… et Bruxelles passera l’éponge. .. comme toujours. En revanche la France n’a plus aucune carte en main. Mimolette va devoir obéir aux consignes. C’est l’esclave des marchés, des banques, et de l’Allemagne. On vous l’a dit : pour être en adéquation avec l’Europe de Bruxelles, il faut abandonner notre modèle social. Ou alors reprendre notre liberté de nation souveraine. Autant dire qu’avec Mimolette c’est inimaginable. Si Mimolette ne taille pas dans le gras , les taux sur les marchés vont se contracter… et là ça va tourner à la vilaine farce. Attendez-vous donc à devoir payer les énormes bêtises commises par des incapables que le système vous a vendu comme des génies. On n’a pas fini de voir des miséreux se transformer en torche humaine à la porte de pôle emploi…. Merci le PS, Merci les verts, Merci l’UMP…. Merci les Merdia.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Le déficit public de la France devrait atteindre 3,7% du PIB fin 2013, au lieu des 3% auquel le pays s’est engagé, et il se creuserait légèrement à 3,9% fin 2014 à politique inchangée, estime la Commission européenne.

L’exécutif européen table sur une croissance économique de 0,1% cette année en France avant une accélération à 1,2% en 2014. Le chômage devrait continuer à croître pour atteindre 10,7% de la population active cette année et 11 % l’an prochain.

Conséquence de la persistance des déficits, la dette publique de la France devrait atteindre 93,4% du PIB cette année et 95,0% l’an prochain.

La Commission européenne estime que le déficit structurel de la France se creusera légèrement l’an prochain à politique inchangée, à 2,2% fin 2014 après 1,9% fin 2013.