Archives par mot-clé : CRS

Toulon : la vidéo d’un policier en train de frapper à mains nues des Gilets Jaunes fait le buzz (Il s’agit de didier Andrieux qui vient de recevoir la légion d’honneur de la part de Macron)

Je ne sais pas ce qui est le plus courageux: mettre des coups de poing à un mec bardé d’un casque et d’un bouclier ou enfiler des baffes à des mecs pacifistes qui n’ont aucune protections et n’ont même pas le droit de répondre aux coup qu’ils reçoivent?

Fac de Nanterre : intervention des CRS, l’établissement fermé

Les CRS sont intervenus à la faculté de Nanterre ce lundi à la demande de la présidence de l’université. L’intervention a eu lieu lors d’une assemblée générale organisée par des étudiants occupant un bâtiment de l’université, qui a été fermée pour la journée. Une personne a été interpellée.

Certains participants ont été évacués tandis que d’autres restaient retenus à l’intérieur, a rapporté Julian, militant présent lors de l’intervention. Une personne a également été interpellée.

Anne-Frédérique Perol, bibliothécaire à l’université, s’est dite « complètement sidérée » par l’intervention des forces de l’ordre. « C’est honteux de faire intervenir les flics dans la fac« , s’est indigné Victor, élu Unef à Nanterre, lors de l’AG improvisée. […] Le secrétaire national du PCF Pierre Laurent a condamné une « scandaleuse intervention des CRS à la fac de Nanterre sur demande de la présidence de l’université« . « Pas de CRS face à notre jeunesse! Solidarité avec les étudiant-es« , a-t-il twitté. […]

bfmtv

Manif CPE: Un CRS confirme les propos de Buisson sur Sarkozy

Sarkozy a-t-il laissé éclater une émeute lors du CPE ? Un CRS valide la version de Buisson

Après les accusations de Patrick Buisson quant à l’attitude de Nicolas Sarkozy durant les manifestations anti-CPE en 2006, un CRS syndiqué à la CGT donne ce mercredi sa version des faits. Elle fait écho aux dires de l’ancien conseiller sans toutefois apporter de preuve.

(…)

L’un d’eux, chargé d’approvisionner en grenades ses collègues stationnés aux Invalides, affirme ce 28 septembre que cette compagnie déployée avec une bonne dizaine d’escadrons de gendarmes mobiles et d’unités CRS formait alors une ligne de front impressionnante, étirée de la rue Fabert à la rue Constantine. Et qu’il a vite compris qu’en face se passaient des choses bizarres, puisque des groupes de jeunes très mobiles et déterminés effectuaient des razzias suivies de lynchages et de vols d’effets de valeur sur les jeunes manifestants. Or selon son souvenir justement, les unités mobilisées progressent « trop lentement » :

« Des heures pour passer la rue Saint Dominique puis la rue de l’Université… En tant que responsable de l’armurerie, moi qui pensait ne pas chômer pour ravitailler en grenades mp7 mes collègues, je suis au chômage technique. Pas une grenade n’est lancée, pas une. Des consignes ont été données. »

 

Continuer la lecture de Manif CPE: Un CRS confirme les propos de Buisson sur Sarkozy

Calais: Les CRS matraquent les patriotes mais reculent devant les migrants et les gauchistes

Calais libre le 06/02/2016

A voir et a partager en masse sur ce qui ce passe a CALAIS et de voir comment le gouvernement protege les migrants

Posté par Calais libre sur samedi 6 février 2016

Commerçants et Hôteliers restaurateurs corses violemment expulsés de la Préfecture

Les responsables des commerçants et Hôteliers restaurateurs corses, venus exprimer leur désarroi face à la grève SNCM à la préfecture de Bastia sont sortis manu militari par des gendarmes mobiles zélés. Des méthodes de gros beaufs, ce qui n’a rien d’étonnant quand il s’agit des CRS obéissant aux ordres des socialistes.
On remarquera que nos vaillants CRS sont moins vigoureux et même plus timide quand il s’agit d’aller déloger des islamistes qui prient illégalement dans les rues de Paris, ou encore d’affronter les gros bras de la CGT.
Les CRS seraient-ils des poules mouillées et des planqués ?

Saint-Ouen : des consignes policières pour ne pas intervenir dans les cités (vidéo)

La police des polices enquête après la diffusion le 25 novembre dernier sur TF1 d’un reportage sur le trafic de drogue à Saint-Ouen en Seine-Saint-Denis où des policiers en patrouille déclaraient ne pas avoir le droit de pénétrer dans une cité cernée par des guetteurs et des dealers.

Selon les informations du Parisien, le sommet de l’État a été choqué par ces images tournées à la caméra cachée aux abords de la cité Emile Cordon, devenue depuis plusieurs mois un point de deal important de la ville. Le quartier est classé en Zone de sécurité prioritaire.

L’Inspection générale des services cherche à retrouver et à interroger les deux CRS filmés qui ont déclaré : « On a des consignes » pour ne pas entrer dans la cité. « Il faut que les dealers puissent continuer de vivre, et il faut que les habitants soient rassurés. » Un des deux agents estime même qu’il n’y a pas de volonté que le trafic s’arrête.

Suite et source : Le Figaro