Archives par mot-clé : délinquance

Dans un quartier de Toulouse, des commerçants se révoltent contre le trafic, le tapage et la saleté

Pour certains commerçants du quartier Gabriel Péri à Toulouse, l’heure du ras-le-bol a sonné. Une trentaine d’entre eux vient de signer une pétition dénonçant l’insécurité grandissante dans leur quartier. Cette pétition est destinée à la mairie de Toulouse.

Ils s’expliquent :

Nous, professionnels établis dans le quartier Gabriel Péri (rues Gabriel Péri et Palaprat, place Bachelier) vous demandons d’intervenir afin d’assurer notre sécurité, celle de nos locaux et matériel ainsi que celle des habitants dont nous partageons la colère et les inquiétudes. En effet, depuis plusieurs semaines déjà, un groupe de dealers occupe l’angle de la rue Gabriel Péri et Palaprat et se livre à son trafic en pleine journée. Plusieurs commerçants ont déjà été agressés par des individus violents venus de l’extérieur et la clientèle elle aussi a eu à subir leur harcèlement et plus. Nous attendons que vous fassiez le nécessaire dans les meilleurs délais pour protéger nos personnes et nos activités, ainsi que notre environnement. Cela dans l’intérêt de tous ceux qui vivent dans le quartier ou y exercent.

Une vidéo « choc »

Sur le net, la pétition a été relayée par l’association Droit au Sommeil-Toulouse qui a posté une vidéo faisant état des difficultés que rencontrent les riverains dans ce secteur de la Ville rose qui est devenu celui des fêtards au même titre que la place Saint-Pierre. Une vidéo plutôt « choc », avec des sous-titres explicites et musique digne d’un polar.

voir d’autres vidéo sur la page facebook de l’association

« L’urine, le bruit, le vomis, les déchets »

Continuer la lecture de Dans un quartier de Toulouse, des commerçants se révoltent contre le trafic, le tapage et la saleté

La Maison Blanche publiera une liste hebdomadaire des crimes commis par des immigrés

En outre, le président a déclaré que le Secrétaire à la Sécurité intérieure publiera une liste hebdomadaire des crimes commis par des immigrants et des villes qui refusent de les livrer pour qu’ils soient expulsés. L’ordre ne précise pas si la liste concernera uniquement les sans papiers, ou tous les immigrants.

(…) Qz.com via Fdesouche

Sophie L., enseignante CM2/CE2 en ZEP : « Elèves intenables, niveau accablant. C’est l’enfer »

Dans l’Éducation nationale, les difficultés ne se concentrent pas que sur le collège. Alors que la réforme de Najat Vallaud-Belkacem a donné lieu à d’âpres débats ces dernières semaines, Sophie L., enseignante dans le primaire depuis septembre, dépeint une situation désastreuse dans les deux écoles où elle travaille. Elle envisage même de changer de métier.

Face à un élève qui me dit que « son père va venir m’égorger » lorsque je le punis, je suis complètement démunie.

À quelques mois de la 6e, ils ne savent pas s’exprimer en français. C’est décourageant pour moi, mais c’est surtout très triste pour eux.

 

Continuer la lecture de Sophie L., enseignante CM2/CE2 en ZEP : « Elèves intenables, niveau accablant. C’est l’enfer »

Un quart des français déclare avoir « rencontré des problèmes » avec un Maghrébin, un Rom ou un Musulman en 2015

Mais comment interroger des juifs ou des musulmans dans un pays qui refuse de découper sa population en catégories ethnico-religieuses? « Il n’existe aucune définition parfaite de qui est juif ou musulman et de qui ne l’est pas, tant ces groupes sociaux ne se définissent pas uniquement par la religion, explique Brice Teinturier d’Ipsos. La meilleure façon de procéder est de partir de la définition par l’interviewé lui-même, quels que soient les critères qu’il mobilise pour cela : religieux, culturels, familiaux… C’est ce que nous avons fait et c’est ce qui permet d’obtenir l’échantillon le plus représentatif, le moins biaisé et qui reste très significatif même sur une base réduite. »

 

CaDNxXaXEAAVa2W

Journal du Dimanche

Nouveaux incidents dans un quartier « sensible » de Toulouse

C’est sans doute la loi de la série. Lundi soir dans le quartier Bellefontaine, des policiers ont été pris à partie par de jeunes habitants de la cité alors qu’ils tentaient d’intercepter le conducteur d’un scooter qui refusait de s’arrêter. Les policiers ont dû utiliser des gaz lacrymogènes et leur flash-ball pour repousser leurs agresseurs.

Dans la foulée, une opération de voie publique a été réalisée en présence de nombreux effectifs. Le conducteur du scooter, un garçon de 21 ans, a été interpellé et placé en garde à vue.
Les syndicats dénoncent une nouvelle fois la situation très tendue depuis deux semaines. « C’est la dixième agression ou rebellion constatée. Le sentiment de totale impunité des délinquants prévaut lors de chaque contrôle ou interpellation », dénonce Didier Martinez, secrétaire régionale de Unité-SGP FO, syndicat majoritaire des gardiens de la paix.

Source

Le général Soubelet saqué après son témoignage sur la délinquance

Lu sur Fdesouche

Gendarmerie : le général Soubelet quitte les opérations

Les propos de l’officier sur la délinquance, devant les députés, avaient suscité une polémique

Le général (quatre étoiles) Bertrand Soubelet, directeur des opérations et de l’emploi de la Gendarmerie nationale ne terminera pas sa deuxième année à ce poste, l’un des plus importants dans la hiérarchie. Il va être nommé à la tête de la Gendarmerie de l’outre-mer, un poste prestigieux sans doute mais moins opérationnel. Le général Soubelet paye sans doute la liberté de ton avec laquelle il s’était exprimé, en décembre dernier, devant les députés travaillant sur la lutte contre l’insécurité. Il avait notamment critiqué les juges qui remettent en liberté les délinquants arrêtés par les gendarmes, compliquant les relations entre le ministre de l’Intérieur de l’époque, Manuel Valls, et la ministre de la Justice Christiane Taubira.

Source

——

Délinquance : le sévère constat d’un général

Devant des députés, le général Soubelet, n°3 de la gendarmerie, a déploré que les délinquants «profitent du système» et a noté que «les gendarmes sont inquiets car on prend plus soin des auteurs que des victimes». (…)