Archives par mot-clé : Discours de Marseille

Marseille : Mélenchon fait observer une minute pour les migrants disparus en Méditerranée

Encore une fois Mélenchon vient de prouver qu’il est marxiste et internationaliste, et qu’il n’a donc rien à voire avec la tradition souverainiste française.Ce type est un imposteur. Il se pose en homme de paix et pleurniche sur les migrants morts en mer alors qu’il a soutenu l’intervention de Sarkozy en Libye. Intervention militaire dont le résultat fut l’arrivée des migrants sur nos côtes, la croissance de DAESH et la mise à mort des communautés chrétiennes.

Et comment peut-on légitimement se dire un homme de paix en soutenant le dictateur chaviste Maduro qui tire à balles réelles sur des manifestants, en ayant soutenu Castro qui fusillait les homosexuels et ses opposants, et en ayant reçu Bachar el Assad.

Franchement on a rarement fait plus fumier. Si j’étais de gauche je me précipiterais chez Macron. Mélenchon adopte des postures qui ne sont pas celles d’un populiste mais d’un démagogue. La nuance est de taille. Une vraie raclure, un bonimenteur comme le fut sarkozy pour la droite.


En meeting à Marseille, Jean-Luc Mélenchon a commencé son discours en parlant de l’immigration et des migrants.

« Il faut aller à la racine des problèmes et les régler. L’immigration est toujours un exil forcé, une souffrance » a assuré le candidat. « Il est tant de mettre fin aux guerres qui ravagent les pays du Sud » a-t-il ajouté, brandissant son rameau d’olivier, « l’arbre de la méditerranée« , « l’olivier de la paix« .

Le candidat a ensuite fait observer une minute de silence aux milliers de personnes présentes, en mémoire des migrants disparus en Méditerranée.

« Ah la bonne mer, comment est-il possible que tu sois devenu ce cimetière où 30.000 ont disparu dans les eaux ?  » a déclaré le candidat de La France insoumise en démarrant un discours très solennel.

« Écoutez vous autres, écoutez, c’est le silence de la mort« , a-t-il ajouté. Continuer la lecture de Marseille : Mélenchon fait observer une minute pour les migrants disparus en Méditerranée