Archives par mot-clé : Djihadistes

Toulouse : Les identitaires montent sur le toit du capitole et déploient une banderole anti-djihadiste.

Quand les députés Fn déposaient un amendement pour la suspension des aides sociales aux djihadistes (Maj vidéo)

Le député et porte-parole du FN sébastien Chenu prenait la parole vendredi 27 octobre 2017 à l’Assemblée nationale à propos du scandale des prestations sociales versées aux familles des terroristes français en Syrie (et en Irak).

« Je demandais aujourdhui que la France cesse de verser des prestations sociales aux familles de personnes condamnés pour terrorisme. Le gouvernement refuse et nous continuerons donc de verser allocations et autres subsides aux familles Merah et autres. »

Caroline Galactéros : «À Alep, sortons enfin des vues manichéennes»

La ville d’Alep a été le lieu d’une bataille sanglante depuis 2012. Pour la géopolitologue Caroline Galactéros, une politique d’équilibre des intérêts entre Washington et Moscou serait la seule manière de sauver la Cité antique et le reste du pays.

L’armée syrienne a repris aux rebelles la ville d’Alep, ancienne capitale économique du pays. Comment percevez-vous le traitement médiatique de cette bataille décisive dans le conflit syrien?

Caroline GALACTEROS. – Si vous me pardonnez cette franchise, je le trouve globalement déplorable et surtout dangereux. Par ignorance, goût du sensationnalisme et de la polarisation manichéenne des situations, confiance excessive dans les réseaux sociaux, ou par inclination à relayer la doxa véhiculée par le pouvoir et ses alliés, la plupart des médias se sont engouffrés depuis des mois dans la brèche de la facilité et ont relayé bien des informations parcellaires voire fausses (cf. l’affaire des «Casques Blancs» ou «l’opération OSDH» – source unique elle aussi anglaise, clairement contestable et pourtant devenue la référence depuis cinq ans ). Ils ont en conséquence nourri une interprétation déformée des enjeux et des faits. Bref, l’immense majorité des médias occidentaux s’est fait la caisse de résonnance naïve ou parfois sciemment complice d’une vaste entreprise de désinformation sur la nature des «rebelles», les objectifs réels de la guerre, l’idée même d’une guerre civile ou encore la dimension confessionnelle du conflit de fait secondaire mais montée en épingle, etc…

Comment voyez-vous les événements?

La partie Est de la ville d’Alep a été, dans la douleur et au prix d’une tragédie humaine indéniable, libérée de djihadistes qui s’en étaient emparés dès 2012. La méthode russe de bombardement intensif est évidemment difficilement acceptable au plan humain, au plan des individus. Les forces occidentales notamment françaises, c’est tout à leur honneur, cherchent davantage à éviter des pertes civiles massives. Elles en font malgré tout nécessairement car la précision de ces frappes n’a de «chirurgicale» que le nom. On les appelle alors pudiquement des «bavures» ou des «dommages collatéraux», on les passe sous silence ou on les relaie très peu médiatiquement. Pourquoi? Parce que depuis le début de ce conflit (comme dans bien d’autres d’ailleurs) et notamment depuis l’intervention militaire russe d’octobre 2015, il s’agit de délégitimer voire de criminaliser l’action de Moscou, comme si elle était de nature fondamentalement différente de la nôtre. Or, la différence n’est pas là. Continuer la lecture de Caroline Galactéros : «À Alep, sortons enfin des vues manichéennes»

Propos de Zemmour sur les djihadistes: Enquête ouverte pour apologie du terrorisme

Une enquête a été ouverte pour apologie du terrorisme après les propos d’Eric Zemmour, qui a dit « respecter » les djihadistes, « des gens prêts à mourir pour ce en quoi ils croient », a appris l’AFP de source judiciaire. Dans un entretien accordé au site  Causeur, le polémiste s’est emporté quand l’intervieweur a estimé que les islamistes ne parviennent « guère qu’à endoctriner quelques esprits faibles ».

« Quelle condescendance ! a rétorqué le chroniquer de RTL. Moi, je prends Continuer la lecture de Propos de Zemmour sur les djihadistes: Enquête ouverte pour apologie du terrorisme

Allemagne : une quarantaine de djihadistes se seraient infiltrés parmi les migrants

Les autorités allemandes soupçonnent une quarantaine de membres de l’organisation Etat islamique (EI) de s’être glissés dans les rangs des migrants entrés en Allemagne, a annoncé mercredi la police fédérale.

Ce chiffre représente le double du nombre de cas estimés en janvier et il est de nature à alimenter les inquiétudes sur le risque terroriste en Allemagne, jusque-là épargnée par les attaques de grande ampleur.

Continuer la lecture de Allemagne : une quarantaine de djihadistes se seraient infiltrés parmi les migrants

La Libye, bombe migratoire et djihadiste au sud de l’Europe

Lire aussi:

– Les services secrets italiens ont lancé l’alarme sur le prochain arrivage de 250.000 à 500.000 réfugiés en provenance de la Libye au cours des deux à trois prochains mois

-Terrorisme : alerte en Méditerranée

Avec le retour du beau temps en Méditerranée, les départs s’intensifient et les drames en mer se multiplient. Le chaos qui règne le long de la côte de la Tripolitaine, où se concentre l’essentiel des départs de puis l’Afrique du Nord, expose de manière crue le défi migratoire que pose désormais à l’Europe une Libye à l’Etat failli.

Après des chiffres records en 2014 – autour de 170 000 arrivées en Italie –, la courbe s’envole depuis le début de l’année. « Avec le beau temps, on dénombre en ce moment entre 300 et 700 migrants qui quittent la Libye par jour», estime un officier de renseignement de la coalition de milices qui contrôle Misrata.

Dans ce contexte, la crainte de voir des groupes djihadistes faire la jonction avec les réseaux de passeurs n’est plus une simple hypothèse. Elle alarme de plus en plus les Européens. A Misrata, un officier de renseignement n’écarte pas cette perspective, même s’il n’est pas en mesure d’en fournir des indications tangibles. «Il y a une stratégie des djihadistes d’utiliser les migrants pour déstabiliser l’Europe, croit-il savoir. Ils travaillent sur le long terme. »

Les lieux de la Tripolitaine d’où les esquifs précaires prennent la mer sont connus : Zouara, Sabratha, Zaouïa, Garabulli, Al-Khoms, Zliten, points d’aboutissements des routes méridionales traversant le Sahara. Et pour les contrôler, l’administration fantôme d’un pays en guerre ne dresse plus qu’une fiction de barrière. Le lieutenant-colonel Taufik Alskir soupire. […] Pour souligner son impuissance, le lieutenant-colonel Alskir lâche Continuer la lecture de La Libye, bombe migratoire et djihadiste au sud de l’Europe

Jean-Pierre Michel (PS) à propos des djihadistes : « les terroristes d’un jour sont des héros le lendemain »

Ces déclarations qui relativisent les cates des djihadistes sont bien pire que la fournée de Le Pen. Or personne ne songe à traiter tous ces belles âmes de fascistes. Imaginez ce quelle aurait été la réaction des média-menteur si un membre du FN avait dit la même chose à propos de Breivik ou d’Esteban Morillo…

Audition de Bernard Cazeneuve, ministre de l’intérieur, consacrée à la lutte contre le terrorisme

Jean-Pierre Michel, né le 5 août 1938 à Nîmes, est un ancien magistrat, membre du Syndicat de la magistrature (SM) dont il est le premier secrétaire général, et homme politique français. Il est sénateur PS de Haute-Savoie.

À 32 min : Intervention d’Esther Benbassa (EELV) qui déclare que le djihad n’est que l’expression d’un malaise social. « Chaque groupe répond à son désespoir à sa façon les uns votent extrême droite, les autres deviennent djihadistes

À 40 min Jean-Pierre Michel (PS) compare les djihadistes aux républicains espagnols pendant la guerre d’Espagne en 1936.

À partir de 44 min Christian Cointat dit « Je me suis permis de lire le coran, c’est tout à fait un message d’amour »

et à 55 min Jean-Pierre Michel revient à la charge en déclarant « les terroristes d’un jour sont des héros le lendemain »

extrait :


Jean-Pierre Michel les terroristes d’un jour… par prechi-precha

Séquence entière:

Syrie : une religieuse dénonce des crucifixions de chrétiens par des jihadistes

Des chrétiens qui refusaient de prononcer la profession de foi musulmane ou de verser une rançon ont été crucifiés par des jihadistes en Syrie, selon une religieuse syrienne qui s’est confiée à Radio Vatican. L’interview de soeur Raghid, qui a dirigé l’école du patriarcat gréco-catholique à Damas, et qui vit maintenant en France, a été diffusée ce vendredi, jour où l’Eglise commémore la crucifixion du Christ à Jérusalem.

Crucifixions et autres atrocités

«Dans les villes ou villages qui sont occupés par les éléments armés, les djihadistes et tous les groupes musulmans extrémistes proposent aux chrétiens soit la chahada (la profession de foi musulmane) soit la mort. Quelques fois, on demande une rançon», raconte la religieuse, dont la famille est toujours en Syrie. «C’est impossible, a-t-elle ajouté, de renier leur foi donc, ils subissent le martyr. Et le martyr d’une façon extrêmement inhumaine, d’une extrême violence qui n’a pas de nom. Si vous voulez des exemples, à Maaloula, ils ont crucifié deux jeunes gens parce qu’ils n’ont pas voulu dire la chahada. Ils disent alors, vous voulez mourir comme votre maître en qui vous croyez. Vous avez le choix : soit vous dites la chahada, soit vous êtes crucifiés».

«Il y en a un qui a été crucifié devant son papa. On a même tué son papa. Ce qui s’est passé par exemple à Abra, dans la zone industrielle, dans la banlieue de Damas», a-t-elle rapporté.

Selon elle, après des massacres, des jihadistes ont parfois «pris les têtes et joué au foot Continuer la lecture de Syrie : une religieuse dénonce des crucifixions de chrétiens par des jihadistes

Syrie : Les djihadiste imposent le retour de la dhimmitude aux chrétiens

Elle est où la pop star de la papauté pour condamner ce genre de pratique de la part de ses amis musulmans ?

——

Article La Croix

Le groupe djihadiste État islamique en Irak et au Levant (EIIL) impose un retour de la «dhimmitude» à la population chrétienne. La dhimmitude impose aux minorités non musulmanes un statut inférieur «en échange de leur sécurité». Les femmes en général n’ont plus le droit de se promener seules, elles doivent être couvertes de la tête aux pieds et être accompagnées d’un homme de la famille. L’EIIL est un des groupes djihadistes les plus durs composé essentiellement de combattants étrangers venus combattre en Syrie. Il mène un combat non seulement contre le régime, mais aussi contre d’autres groupes de l’opposition syrienne.

syrie3Relent d’ottomanisme en Syrie. Le groupe djihadiste État islamique en Irak et au Levant (EIIL), dont le projet est d’établir un grand califat au Moyen-Orient régi par la charia, a publié un communiqué, daté du 22 février sur des forums djihadistes, dans lequel l’EIIL dévoile le contenu d’un « pacte » imposé par son émir Abou Bakr al-Bagdadi aux habitants chrétiens de la ville syrienne de Raqqa (Nord), un bastion du groupe.
Ainsi, ce groupe originaire d’Irak, qui tente depuis plusieurs mois de supplanter les autres rebelles syriens en lutte contre le régime du président Bachar Al Assad, affirme que la vie, les biens, les propriétés, et les lieux de culte des chrétiens seront protégés tant que ces derniers respecteront les 12 règles du pacte.

Parmi celles-ci, figure notamment le versement d’un impôt annuel pour chaque personne de sexe masculin, équivalent, pour les personnes aisées, à 17 grammes d’or pur, pour les classes moyennes, à la moitié de cette somme, et pour les plus pauvres, le quart. Sachant, précise le pacte, que l’impôt peut être versé en deux fois.

En outre, les djihadistes interdisent strictement la construction d’églises et de monastères, Continuer la lecture de Syrie : Les djihadiste imposent le retour de la dhimmitude aux chrétiens

Syrie : les nouveaux amis de la France (vidéo)

François Hollande a dernièrement reconnu la coalition d’opposition au régime Syrien. Comme sarkozy avec les « rebelles Libyen », François Hollande a choisi son camp. Il faut donc aujourd’hui vous présentez nos nouveaux alliés, les voilà :


Une Armée syrienne libre, constituée de combattants étrangers, et soutenue par les puissances occidentales, dont la France, la Turquie et les pétro-monarchies du golfe Persique. 143 d’entre eux auraient été abattus selon Damas « lors d’activités terroristes » sur le territoire du pays.

La liste des 143 mercenaires étrangers abattus par les forces de Damas comprend des ressortissants du Qatar, d’Arabie saoudite, de Tunisie, d’Egypte, du Soudan, de Libye, d’Afghanistan, de Jordanie, de Turquie, du Yémen, d’Irak, du Koweït, du Liban, d’Algérie, du Tchad, du Pakistan ainsi que des Palestiniens. Cette liste mentionne également des Tchétchènes et des Azerbaïdjanais.

Il y a un mois, la Syrie avait soumis au Conseil de sécurité une première liste mentionnant 108 terroristes étrangers.

Selon des experts indépendants, qui ont récemment présenté leurs conclusions à l’état-major de l’ONU, des terroristes en provenance de 11 pays participent aux combats sur le territoire syrien.

Source : RIA Novosti

Ami de l’État socialiste français et des djihadistes, l’émir du Qatar soutient le Hamas . (vidéos)

Cheikh Hamad al-Thani est le nouvel ami de François Hollande. Il l’a reçu le mercredi 22 août, à l’Elysée, pour évoquer la situation en Syrie. Selon les déclarations officielles du service de communication du président, les deux dirigeants ont constaté « la convergence de leurs vues et ont décidé de coordonner leurs efforts » en vue d' »une transition politique » en Syrie « de manière ordonnée et dans les plus brefs délais ».

Or, on sait aujourd’hui que le Qatar a financé les djihadistes Libyens. Et, si on en croit la presse malienne (1), certains journaux français (2) ainsi que quelques spécialistes bien informés (3), le Qatar a aussi financé (et finance peut-être encore) les djihadistes du Nord Mali contre lesquels François Hollande veut engager une guerre. Situation totalement schizophrène, sans compter que le Cheikh Hamad al-Thani a dernièrement apporter son soutien aux islamistes du Hamas (considéré comme une organisation terroriste par la communauté internationale) lors d’une visite officielle dans la bande de Gaza, , comme le souligne Georges Malbrunot dans un article du Figaro

En visite officielle dans la bande de Gaza, Cheikh Hamad al-Thani arrive avec de nombreux projets d’aide aux islamistes du Hamas, qui contrôlent le territoire. Au grand dam de Mahmoud Abbas, le chef de l’Autorité palestinienne

(…) D’autant que depuis plusieurs années, Doha ne finance plus une Autorité palestinienne, pourtant au bord de la faillite, alors que l’émirat est soupçonné d’aider le Hamas, la branche palestinienne de la confrérie des Frères musulmans, par laquelle Doha exerce aujourd’hui son influence dans les pays arabes qui se sont soulevés contre les dictateurs.

Voilà donc à quoi s’occupe le nouvel ami ( et peut-être donneur d’ordre) des socialistes qui nous gouvernent.
C’était bien la peine de donner des leçons de morale à l’UMP pendant 5 ans ! Je serais socialiste je trouverais qu’il n’y a pas de quoi pavoiser avec un gouvernement de cet acabit !

Jérôme Cortier

(1) Extrait d’un article de Mali Actu :
Continuer la lecture de Ami de l’État socialiste français et des djihadistes, l’émir du Qatar soutient le Hamas . (vidéos)