Archives par mot-clé : Dominique Joly

Villeneuve-Saint-Georges : Gaudin (DVD), allié du FN, interdit de parole et traité de «facho»

Ils étaient environ 300 habitants de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), massés vendredi soir dans le gymnase Jules-Ferry pour assister au conseil municipal d’installation des élus. Au second tour dimanche dernier, la maire sortante Sylvie Altman (PC) est arrivée en tête avec 30 voix d’avance sur la liste d’alliance de Philippe Gaudin (DVD) et Dominique Joly (FN).

Dans la salle acquise à la cause de Sylvie Altman, applaudissements, cris de joie et youyous retentissent.

Philippe Gaudin demande à prendre la parole pour «s’expliquer». La demande est refusée. «Puisque c’est ça, on s’en va, c’est un bel exemple de démocratie», lance-t-il en se levant, sous les huées. «Facho !», crient des habitants. «Viens le répéter publiquement ! On en parlera devant la justice», se défend Philippe Gaudin. «Pourquoi vous êtes là ?», l’invectivent des Villeneuvois. «Pour montrer qu’on est là !», rétorque une colistière du candidat. «Je m’en vais, car je demande la parole et on me la refuse, c’est la démocratie revue par les staliniens !», s’insurge Philippe Gaudin à la sortie.

Le vote reprend. La maire sortante est élue par ses colistiers. Elle remporte 30 voix de conseillers sur 39. Les 9 sièges de l’opposition sont désormais vides. Sylvie Altman prend la parole : «A la manière de Grand Corps Malade, j’ai couché les mots sur le papier. Nous avons assisté à un séisme politique avec une fusion hors-norme de la compromission et de la honte. Il ne faut pas banaliser cette alliance, acceptée uniquement par Marine Le Pen. Pour autant, les électeurs ne nous ont pas donné un blanc seing. Ils veulent que l’on réponde à leurs préoccupations : emploi, pouvoir d’achat, logement, éducation et tranquillité publique».

«Le départ de Philippe Gaudin est une insulte, s’il était démocrate il serait resté jusqu’à la fin, juge Mohamed, installé à Villeneuve-Saint-Georges depuis 12 ans. Pour une ville cosmopolite, le résultat du premier tour m’a profondément inquiété». Même son de cloche pour Patricia. «Je n’ai pas mangé, ni dormi, tellement j’ai eu peur que le FN passe, confie cette partisane de la maire sortante. Sylvia Altman a fait beaucoup pour la ville, avant il n’y avait rien, elle a fait beaucoup pour la ville.»

Le Parisien