Archives par mot-clé : Doubs

La grosse colère de Nicolas Sarkozy après la révélation de son escapade à Abou Dhabi le 2 février

Le Lab Europe1

Officiellement, il n’y avait aucun problème à voir Nicolas Sarkozy donner une conférence à Abou Dhabi lundi 2 février, alors même que son parti se déchirait sur les consignes à donner pour le deuxième tour de la législative partielle dans le Doubs. Non, vraiment aucun problème.

B9f8EdjCAAEDY2lEt pourtant, quelle ne fut la colère de Nicolas Sarkzoy lorsqu’il découvrit, dans les colonnes de Marianne, que son escapade aux Émirats arabes unis avait fuitée. C’est ce que rapporte le Canard Enchaîné du mercredi 11 février. Selon l’hebdomadaire, l’ancien chef de l’État était un chouia énervé. Il a dit :

Bande de salopards ! Jaloux ! Minables ! Ils ne me lâcheront jamais ! Est-ce que c’est de ma faute si je suis demandé partout dans le monde ?

Une colère à destination d’on ne sait trop qui même si Nicolas Sarkozy semble surtout l’avoir mauvaise envers ceux qui ont informé la presse de son déplacement. Des sources que l’ancien président est bien décidé à identifier. Toujours cité par le Canard, il ajoute :

L’ambassade de France aux Émirats arabes unis ? C’est possible, mais ça m’étonnerait ! L’ambassade n’aurait pas filé l’info à ‘Marianne’. Non, ça vient de chez nous, j’en suis sûr !

Voilà qui ne va pas arranger l’ambiance au sein de l’UMP, déjà bien tendue après le Continuer la lecture de La grosse colère de Nicolas Sarkozy après la révélation de son escapade à Abou Dhabi le 2 février

Législative dans le Doubs: Pour Marine Le Pen l’UMPS n’est plus dans la République. (vidéo)

L’UMP et le PS se plaisent à attaquer régulièrement le Front National comme l’a fait hier le président de la République sur les valeurs de la République.
Ce n’est pas parce qu’on les porte en bandoulière et qu’on s’en saisit à chaque discours, qu’on les respecte : organisation de la république en communautés; démembrement de la république en territoire de plus en plus autonome, dépossession de la république de sa souveraineté par délégation à des autorités supra-nationales et étrangères, viol répété du principe de laïcité… voilà autant d’exemples qui prouve que le PS comme l’UMP se situent largement en dehors du champ de la république dont ils chantent pourtant tout le temps les louanges pour mieux masquer leurs forfaitures.

Continuer la lecture de Législative dans le Doubs: Pour Marine Le Pen l’UMPS n’est plus dans la République. (vidéo)

Mafia albanaise : un réseau international de vente de fillettes démantelé en Allemagne et dans le Doubs

Un réseau de traite des êtres humains implanté en Allemagne et dans le Doubs a été démantelé. Ce groupe pédocriminel achetait et vendait des fillettes des Balkans. La mafia albanaise, celle implantée au Kosovo que la « Communauté internationale » (Les Américains et leurs alliés) protège tant et plus depuis l’agression atlantiste de 1999, est derrière cet ignoble trafic. Mais, curieusement, aucun des petits va-t-en-guerre de 1999, aucun des suppôts des « gentils Kosovars » ne semble disposé à commenter cette sordide affaire.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

C’est une affaire hors du commun que viennent de résoudre les policiers du Doubs. L’affaire d’achat et de revente de fillettes des Balkans a démarré en janvier dernier par une information de la police serbe. Après des mois d’investigations sur commission rogatoire d’un juge d’instruction de Nancy, ils ont démantelé un incroyable réseau de traite des êtres humains. Avec le renfort de la police de l’air et des frontières, ils ont interpellé mardi sept suspects appartenant à une famille originaire des Balkans et installée sur les communes de Valdahon et Maiche.

Au moment où ces arrestations avaient lieu dans le Doubs, d’autres membres de cette famille installés en Allemagne ont également été arrêtés par les policiers d’Outre-Rhin. Tous sont soupçonnés d’avoir participé à l’achat et la revente de fillettes. « Cette famille était structurée en réseau criminel et revendait les enfants exclusivement à des membres de sa communauté installés en France, en Allemagne ou en Belgique », indique le substitut du procureur de la JIRS (Juridiction interrégionale spécialisée), Grégory Weil.

Selon une source proche de l’enquête, les enfants étaient achetés à leur famille en Macédoine ou au Kosovo pour 1.000 à 1.500 € et revendu 10.000 €. Toujours selon la même source, il pourrait s’agir, non pas d’un réseau de pédophilie ou d’esclavage, mais d’une coutume locale qui aurait été dévoyée.

Lire la suite

Le chef du clan présumé arrêté à Besançon

Lire la suite de cet article »